LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE TO DO LIST POUR LA PLANÈTE !

© Osakabe Yasuo / Released

A l’ONU, en 2015, les 193 pays du monde se sont accordés sur 17 objectifs concrets à atteindre d’ici 2030 pour une planète plus durable, sociale, prospère et pacifique. A travers ses missions la Fondation Tara Expéditions soutient pleinement les Objectifs de Développement Durable (ODD) et celui qui est dédié pour la première fois aux mers et océans.

Ambitieux, utopistes pour certains, les ODD sont à la hauteur des enjeux auxquels devront faire face les 9 milliards d’individus que nous serons demain. Aujourd’hui, le développement de notre planète doit être repensé, adapté et réinventé et il ne pourra pas se faire sans l’effort de tous. Les ODD aident les pays à prendre une seule et même direction : ils sont la nouvelle feuille de route de la planète.

odd_video_voile_blanc

Océans et mers : un ODD entièrement dédié

Pour la première fois, les océans et mers font l’objet d’un ODD dans les discussions onusiennes, le n°14 de la feuille de route. Ce dernier vise à « conserver et gérer de manière durable nos océans et nos ressources marines aux fins du développement durable » et cible notamment :

• La surexploitation des pêches,
• Les alternatives à la pêche,
• La réduction de la pollution marine,
• La création de plus d’aires marines protégées,
• L’amélioration des bénéfices économiques pour les petites îles en développement,
• L’amélioration des connaissances scientifiques.

La Fondation Tara et ses différentes missions (recherche scientifique, éducation et sensibilisation auprès des écoles et du grand public, plaidoyer auprès des institutions et parties prenantes et projet de coopération avec les pays en développement) participent pleinement à la mise en œuvre de l’ODD14 dans l’agenda 2030.

INFOGRAPHIE-MISSIONS-TARA-V14 02022018Afficher en grand

Il aura fallu 15 ans depuis le Sommet de Rio en 2000 pour que la communauté internationale reconnaisse, à travers cet objectif, l’importance des océans et des mers aux fins du développement durable. En effet, les mers et océans permettent d’assurer à la fois la sécurité alimentaire, la santé humaine ou encore la réduction de la pauvreté. Ne pas se préoccuper des menaces qui pèsent sur les océans et les mers aurait des coûts environnementaux, sociaux et économiques considérables pour la planète.

guillemets noun project orange 1Nous devions convaincre de l’importance d’intégrer l’océan dans ces objectifs de développement durable. Dans le texte final de l’accord, l’ONU avait inclus un petit passage stipulant que “les océans, les mers et les aires côtières font partie et sont essentiels à l’écosystème terrestre”. Rencontres de haut niveau, conférences, plaidoyers se sont succédé ; il fallait que l’océan soit considéré comme un objectif à part entière !

André Abreu, Responsable environnement et climat à la Fondation Tara Expéditions

14 photo 22_ une famille d Ulisalolo_VH

Une famille d’Ulisalolo, rencontrée lors du passage de l’expédition Tara Pacific en Papouasie-Nouvelle-Guinée © Vincent Hilaire / Fondation Tara Expéditions

 

La transition des Objectifs du Millénaire (OMD) aux ODD

La construction d’une route vers un meilleur développement a débuté en 2000 avec la définition des 8 Objectifs du Millénaire (OMD). En 2015, à l’heure du bilan, le chemin parcouru a permis des avancées majeures pour la planète mais la route vers le développement est encore longue.

lightbulb_noun Pourquoi définir de nouveaux objectifs ?

Entre 2000 et 2015, de nombreux progrès ont été accomplis dans le cadre des OMD. Le nombre de personnes vivant avec moins de 1,25 dollars par jour et le nombre d’enfants en âge d’aller à l’école primaire non scolarisés ont été réduit de moitié. Les personnes bénéficiant de traitements antirétroviraux vitaux a été multiplié par 15 fois et la mortalité infantile a été réduite de moitié. En 2015 les pays s’accordent sur le fait que les Objectifs du Millénaire ne suffisent pas encore, le monde peut mieux faire, aller plus loin. En 2017, 1 personne sur 9 souffre encore de la faim, 1 personne sur 6 est analphabète (dont deux tiers sont des femmes). Les objectifs doivent également couvrir les nouvelles problématiques de notre siècle : le changement climatique, la déforestation ou encore les écosystèmes marins menacés.

question_noun En quoi sont ils différents ?
Cette fois ci tous les pays du globe ont rejoint les nouveaux objectifs. Ils ne concernent plus seulement les pays en développement mais aussi les pays développés qui doivent aussi prendre leur responsabilité vis-à-vis de l’avenir de la planète. Ces objectifs sont plus nombreux, la vision du développement est plus complète : il n’est pas seulement sociétal (pauvreté, santé, égalité) mais également environnemental et économique. Les objectifs ne sont plus traités séparément, ils sont envisagés comme connectés les uns aux autres.

target_noun Comment atteindre ces objectifs ?
Les ODD apportent une nouvelle dimension, celle des partenariats, le développement est l’affaire de tous et la réalisation des objectifs engage tous les acteurs : la volonté des politiques (politiques nationales et publiques), l’aide de la communauté internationale (financement de projets), le plaidoyer des ONG, l’implication du secteur privé (investissements et innovation) mais aussi l’appui de la recherche scientifique pour prendre les décisions les plus éclairées et pragmatiques.

La Fondation Tara Expéditions soutient pleinement les ODD. Parce que l’Agenda 2030 n’est pas contraignant pour les Etats, La Fondation continuera à interpeller les décideurs et apporter une expertise scientifique pour accompagner et convaincre la communauté internationale à se mobiliser pour le développement durable des océans.