Partenariat entre l’UNESCO COI et Tara Expéditions

© Tara à l'Unesco, Romain Troublé et agnès b.

A l'occasion de la 27e Session de l'Assemblée de la COI (Commission Océanographique Intergouvernementale) se déroulant entre le 26 juin et le 5 juillet 2013, au siège de l'UNESCO à Paris, agnès b., à l'origine de Tara Expéditions et son secrétaire général Romain Troublé, ont signé hier un partenariat entre Tara Expéditions et l'UNESCO COI.

Discours de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à l’inauguration de l’exposition «l’Océan source de vie : comprendre les enjeux environnementaux autour de l’océan » organisée par Tara Expéditions en concertation avec la Commission Océanographique Intergouvernementale, le 27 juin 2013.

Excellences, Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Toutes ces photos présentées ce soir autour de nous… la maquette de la goélette Tara – où j’ai eu le plaisir d’embarquer en janvier dernier… la plate-forme d’exploration marine en forme de vaisseau spatial un peu plus loin… tout autour de nous célèbre l’innovation, le plaisir de la découverte qui est une forme de voyage que nous aimons tant.

L’exposition « l’Océan source de vie » organisée par Tara Expéditions avec la Commission Océanographique Intergouvernementale est de celles qui nous ramènent aux fondements de l’UNESCO, à notre raison d’être, au plaisir de travailler ensemble.

Plaisir d’autant plus grand que nous venons de signer, il y a quelques instants, un accord de partenariat avec le Secrétaire général de Tara Expéditions, M. Romain Troublé.

C’est un bel hommage, je trouve, et une étape de plus pour ce projet visionnaire lancé il y a maintenant 10 ans, par la créatrice agnès b et son fils Etienne Bourgois, deux passionnés de la mer, pour étudier l’océan et convaincre le grand public de l’intérêt de le protéger.

Il y a un poème qu’en France tous les écoliers apprennent par cœur, c’est « L’homme et la mer », de Charles Baudelaire :

« Homme libre, toujours tu chériras la mer !

La mer est ton miroir…»

Près d’un siècle et demi plus tard, nous comprenons peut-être mieux qu’en effet, les êtres humains ne peuvent être libres, et garder la maîtrise de leur destin, qu’en protégeant la mer et l’océan, en préservant ses ressources et son rôle dans les équilibres de la planète.

C’est le message de cette exposition, qui est à la fois une invitation au voyage et un appel des consciences.