Interview de Francesca Benzoni sur le corail de Tara Oceans

© J.Girardot / Fondation Tara Océan

Interview de Francesca, coordinatrice scientifique de Tara Oceans et experte en récifs coralliens

Qu’attendez vous de ces 15 jours de plongée?

Nous sommes une équipe de 6 scientifiques à bord, et chacun d’entre nous possède des tâches et objectifs qui lui sont propres. En tant que coordinatrice scientifique de cette partie du voyage, j’attends que des données sur les conditions de santé des récifs coralliens, sur leur diversité ainsi que sur leur composition soient recueillies au sein des récifs coralliens de Djibouti. Cette zone n”étant que partiellement connue, je m’attends à l’inattendu… et je l’attends avec impatience!

Quelle est votre priorité?

En ce qui concerne notre programme scientifique, nos priorités sont liées aux projets scientifiques pour lesquels nous sommes venus ici. Parmi ces priorités, on trouve la volonté de contribuer à la connaissance des récifs coralliens de Djibouti et de fournir des informations sur leur condition.
Dans cette optique, nous essayons d’examiner autant de récifs et de régions du pays que nous le pouvons.

Pourquoi est-il essentiel d’effectuer des prélèvements dans cette zone?

Les récifs coralliens de Djibouti n’ont été que partiellement étudiés et leur diversité en termes de coraux reste à être déterminée. Par ailleurs, la composition et les conditions des communautés de poissons et de coraux n’ont pas été étudiées en détail ces 11 dernières années. Les récifs coralliens font partie du patrimoine naturel de Djibouti. Comme dans n’importe quel autre pays, l’évolution de la population et de l’économie induit une évolution parallèle des problèmes liés à l’exploitation des récifs.

Pourquoi est-il important d’étudier les récifs coralliens au sein d’une expédition comme Tara Oceans?

Les écosystèmes de récifs coralliens sont connus pour la diversité remarquablement élevée des organismes qu’ils abritent, et représentent par ailleurs une ressource économique de taille. De nos jours, les récifs coralliens sont menacés par un nombre de risques locaux et globaux, dont le changement climatique. La vitesse de dégradation des récifs est alarmante. L’expédition Tara Oceans offre aux scientifiques l’opportunité
d’étudier la diversité et les conditions des récifs coralliens dans divers lieux éloignés et/ou peu étudiés de l’Indo Pacifique.

Quel type de matériel utilisez vous?

L’échantillonnage effectué pour l’analyse des organismes associés aux récifs coralliens durant notre séjour à Djibouti a été réalisé de deux façons différentes: la première est non destructive, comme les transects pour le recensement visuel des poissons qu’Amer Abdullah effectue ou le protocole de résilience des coraux sur lequel David Obura s’appuie. Dans de tels cas, l’instrument utilisé n’est autre que le spécialiste lui même,
l’ardoise où ses notes sont inscrites et les données enregistrées, ou bien encore son équipement de photographie digitale. La seconde sorte d’échantillonnage requiert des instruments de relativement basse technologie, tels qu’un marteau, des ciseaux ou des instruments de forage pour réaliser des prélèvements sur une partie des colonies de coraux en vue d’une analyse en laboratoire ultérieure et plus poussée. Bien que les instruments et matériaux soient relativement simples, en réalité, il faut des années d’apprentissage et d’expérience pour être capable d’effectuer ce genre d’échantillonnage et savoir en interpréter les résultats.