TARA découvre du plastique en Antarctique

© J.Capoulade/EMBL/Tara Oceans

14 septembre 2011

Une étude menée à bord de Tara en janvier 2011 révèle la présence de plastique dans les eaux antarctiques

Information diffusée en même temps que l’arrivée de Tara à Hawaï.

LONG BEACH, Californie, 18 septembre, 2011 – Les scientifiques de l’Algalita Marine Research Foundation (Long Beach, Californie), en collaboration avec Tara Expéditions, font part de leur découverte d’une importante pollution par le plastique dans les eaux antarctiques, 9 mois après le passage de Tara en Antarctique dans le cadre de l’expédition Tara Oceans. Tous les échantillons collectés à cette occasion dans l’Océan Antarctique contenaient du plastique, le compte allant de 956 à 42 826 morceaux de plastique par kilomètre carré autour des différentes stations d’échantillonnage. Les échantillons étaient collectés près de la surface de l’océan, et montrent que cette pollution est maintenant détectable dans tous les recoins du globe.

Des chercheurs de l’Algalita Marine Research Foundation continuent à étudier les effets de ces pollutions de plastique, y compris sur les oiseaux marins, les mammifères et les poissons qui avalent de petits morceaux de plastique ou sont empêtrés dans de plus gros morceaux. Les relations entre les plastiques et les microbes marins qui les colonisent sont également étudiées. Des analyses approfondies sont en cours pour comprendre quels sont les risques de ces pollutions plastiques pour la santé humaine. Sont en cause les plastiques eux-mêmes, les additifs au plastique et les toxines qui adhérent aux plastiques.

Afin de mesurer les quantités de plastiques dans les zones explorées par l’expédition Tara Oceans, l’Agalita Marine Research Foundation a mis en place un protocole scientifique utilisé depuis janvier 2011 à bord le Tara. Depuis, pour chaque station d’échantillonnage, un filet de surface spécial est traîné dans l’eau pendant une heure et demie, collectant les particules de plastique. Ces échantillons sont ensuite analysés par l’Algalita Marine Research Foundation.

L’Expédition Tara Oceans explore pendant deux ans et demi (de septembre 2009 à mars 2012) tous les océans du monde. Tara fonctionne sous l’égide de l’UNEP (United Nations Environment Programme), et en partenariat avec l’IUCN (International Union for Conservation of Nature). L’expédition dirigée par Dr. Eric Karsenti et Etienne Bourgois a pour objectif principal de permettre aux scientifiques d’étudier les écosystèmes planctoniques dans la perspective du réchauffement planétaire et ses conséquences sur la chaîne alimentaire marine. Les effets du réchauffement planétaire sur les récifs coralliens et sur la vie marine qui en dépend sont également étudiés.

Tara fera escale à Honolulu (à partir du 19 septembre 2011), à San Diego (à partir du 27 octobre 2011) et à New York en février 2012. Pendant toute cette phase de l’expédition, le bateau continuera à échantillonner le plastique dans l’océan, tout en poursuivant ses investigations biologiques, notamment lors de sa traversée du continent de plastique*. Des techniques de génomique et de bio-géochimie seront employées pour identifier les communautés microbiennes qui colonisent et vivent dans les débris plastiques, afin de comprendre les relations entre les microbes et le plastique.

POUR EN SAVOIR PLUS sur l’Agalita Marine Research Foundation et Captain Charles Moore, sur leurs missions, leurs activités éducatives et projets de recherche, consulter le site : www.algalita.org.

* Le continent de plastique : Une zone calme de l’Océan Pacifique, vers laquelle les courants marins amènent les déchets flottants qui s’accumulent en bancs. Cette mer de déchets, visible uniquement depuis le pont des bateaux, a été découverte en 1997 par Capitain Charles Moore. Il mit alors près d’une semaine à la traverser, stupéfait par ce qu’il avait trouvé dans cette zone peu fréquentée du globe.