Tendances mondiales de la diversité du plancton marin et de son activité, de l’équateur au pôle

© François Aurat / Fondation Tara Océan

Tara Oceans

F.M. Ibarbalz et al., Global trends in marine plankton diversity across kingdoms of lifeCell (2019). Voir en ligne.

G. Salazar et al., Gene expression changes and community turnover differentially shape the global ocean metatranscriptomeCell (2019). Voir en ligne

Et aussi : J. Claudet et al., A roadmap for using the UN Decade of Ocean Science for Sustainable Development in support of science, policy and actionOne Earth (2019). Voir en ligne

Publications publiées le 14 novembre 2019.

Résumé

L’océan abrite une myriade de petits organismes planctoniques qui sous-tendent le fonctionnement des écosystèmes marins. Cependant, leur diversité, leur répartition spatiale et les facteurs sous-jacents restent mal connus, ce qui exclut toute projection de leurs réactions aux changements globaux. Ici nous avons étudié les gradients latitudinaux et les prédicteurs mondiaux de la diversité du plancton parmi les archées, les bactéries, les eucaryotes et les grands clades de virus, à l’aide de données moléculaires et d’imagerie des données issues de la base de données Tara Oceans.

Ces résultats montrent clairement un déclin de la diversité de la plupart des groupes planctoniques vers les pôles, principalement en raison de la baisse de la température des océans. Les projections dans le futur suggèrent qu’un réchauffement sévère de la surface des océans d’ici la fin du 21ème siècle pourrait conduire à une tropicalisation de la diversité de la plupart des groupes planctoniques dans les régions tempérées et polaires. Ces changements peuvent avoir de multiples conséquences sur le fonctionnement et les services rendus par les écosystèmes marins, avec des conséquences importantes plus particulièrement en termes de séquestration du carbone, de ressources pour la pêche et pour la conservation marine.