Découverte de Tara Expéditions

Cartouche-M.Flament-1718

Enseignant référent : Mr M.Flament, du centre de ressources et d’aquariophilie de l’Ecole Les Amandiers, à Paris.

Problématique : Que fait TARA dans le Pacifique ?

Résumé

La difficulté du projet était de faire découvrir aux enfants de l’école cette expédition sur les temps péri-scolaire, extra-scolaire et scolaire. Grace aux supports et actions pédagogiques (vidéo, direct, correspondance, congrès, expérience scientifique), les enfants ont pu découvrir les différents aspects de cette expédition ainsi que les précédentes. Ils ont mis en relation leurs découvertes avec Tara et ce que nous découvrons dans nos aquariums.

Production finale

Exposition des correspondances, Classe de mer, Séjour à la mer, Brigade des océans, exposition, présentation lors du congrès des élèves de TARA.

ExpPeda-1718-MFlament-expo

Déroulé du projet

Temporalité  : toute l’année, 1h30 par semaine en TAP et 1h par semaine avec le club d’aquariophilie

Descriptif des séances : Chaque séance démarrait par des nouvelles de Tara ou la préparation des questions. Les enfants pouvaient ensuite afficher les correspondances ou découvrir les dernières vidéos.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale”, Dossier pédagogique sur le Corail, Opération “Dans le sillage de Tara Pacific”, Vidéos Tara et Tara junior, directs avec le bateau.

Ce qui a marché : Je garderai la même base. J’approfondirai les différents dossiers pédagogiques. Concernant les élèves, les différents échanges ont été de vrai moteur (questions-réponses, direct, congrès).

Ce qui a été difficile : Il y a une masse d’information importante sur le site internet, la difficulté est de ne pas se perdre car il est compliqué d’aborder tout les sujets. Par exemple sur “echos d’escale”, tout les point n’ont pas été traités.

Le conseil de l’enseignant : Fonce, c’est génial !

 

Tara à travers le monde : comment protéger la nature et la mer ?

Cartouche-MLDherbecourt-1718

Enseignant référent : Mme M.L. Dherbécourt, de l’école St Joseph à Prat.

Problématique : Quels gestes pouvons-nous faire au quotidien pour moins polluer et préserver notre Terre ?

Résumé

A chaque réception de la carte postale de Tara, l’enseignante pose la problématique rencontrée par l’équipe de Tara. Les élèves émettent des hypothèses pour résoudre le problème soulevé. La validation se fait par les documents envoyés par Tara Education. Puis, nous extrapolons pour savoir si nous aussi, nous rencontrons ce problème dans notre région.

Production finale

Cette année, il n’y en aura pas : nous suivons au fil de l’année.

Déroulé du projet

Références au programme : Education à l’environnement – Développement durable – L’air & la pollution de l’air.

Temporalité  : 30 min / carte postale avec rappels dans le mois.

Descriptif des séances : Présenter la carte postale. Faire ressortir les impressions des élèves. Poser la problématique – Emettre des hypothèses – Confirmer ou informer ces hypothèses par les documents de Tara. Elargir à la situation locale vécue par les élèves. Adopter les gestes qui participent à plus d’éco-responsabilité au quotidien.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale” : Textes + Documents photographiques de Tara +/- autres documents plus simples trouvés sur Internet pour les plus jeunes.

Ce qui a marché : Les cartes postales agrandies pour une meilleure visibilité ; la connaissance des continents et océans en pré-requis. La proximité de l’école par rapport à la mer et au quotidien des élèves.

Ce qui a été difficile : J’avais commencé à suivre Tara avec les élèves d’une autre école. Mes nouveaux élèves étaient moins sensibilisés au projet ; ils étaient moins motivés. C’est donc le contexte scolaire qui est en cause. Si les élèves pouvaient assister au retour du bateau en Bretagne, ce serait très motivant !

Le conseil de l’enseignant : Je dirais que c’est un beau projet, sérieux et complet, pour la partie des programmes concernant la protection de l’environnement. Il permet de prendre conscience des défis écologiques, sanitaires et sociaux qui nous attendent.

 

Dans le sillage de TARA Pacific, depuis le Burkina Faso

Cartouche-I.Gras-1718

Enseignant référent : Mme I.Gras-Ilboudo de l’école St Exupéry à Ouagadougou au Burkina Faso

Problématique : - Découvrir une expédition scientifique menée en bateau dans le Pacifique.
- Sensibiliser les élèves à travers 8 problématiques liées au développement durable et la biodiversité (ressources variés)
- Utiliser le numérique pour avoir accès aux ressources de la mission Tara.
- Explorer l’océan pacifique au service de l’éducation à la science et au développement durable.
- Relier ce qui se passe dans le Pacifique avec les enjeux environnementaux du Burkina Faso

Résumé

- Découverte mensuelle (Octobre 2017 à mai 2018) de thématiques de développement durable et de lieux d’escales à partir des supports pédagogiques de la mission disponible en version numérique.
- Création chaque mois d’un panneau explicatif à destination des autres classes de l’école : Exposition dans le couloir de BCD et dans la cour principale
- échanges mensuels avec l’équipage, vidéos sur YouTube
- spectacle le 8 juin devant les parents de 30 minutes de chant choral (8 chants) chorégraphié avec comme thème « chants marin et de la zone pacifique ” (Lien avec l’expédition Tara)

Production finale

5 expositions dans l’année.

ExpPeda-1718-IGras-Exposes

Spectacle de chant choral (cliquez sur l’image pour visionner le spectacle) :

ExpPeda-1718-IGras-Spectacle

Déroulé du projet

Temporalité  : variable, au moins une trentaine d’heures dans l’année. Chant choral : 30minutes par semaine. Fabrication du tee shirt en batik avec Tara pour thème :  3 séances d’1H30.

Descriptif des séances : -pour les exposés, travail par groupe de 4 : recherches sur internet, mise en commun, sélection des textes, mise en page, affichage
- pour les questions/réponses: travail individuel puis vote
- opération cour propre: ramassage des déchets plastiques et autres, tri, sensibilisation par les videos de Tara
- Venue d’un artiste batikier qui a fait faire à chacun un tee shirt en batik avec 2 nuances de bleu et pour thème Tara (mis pour le spectacle de chorale)

Ressources pédagogiques utilisées  : les vidéos Tara Junior, les films de Tara, Astrapi sur Tara, affiches de Tara + Vikidia, Wikimini, sites web sur l”Asie

Ce qui a marché : Tout a marché ! Enfants, parents et enseignantes ravis.

Ce qui a été difficile : Tenir de rythme des exposés, tout n’a pas pu être fait.

Le conseil de l’enseignant : Vas-y !

 

Au fil des escales de Tara

Cartouche-AMLarzilliere

Enseignant référent : A.M. Larzillière, de l’école primaire Notre-Dame à Toulouse, dans l’académie de Toulouse

Problématique : Quelles sont les problématiques environnementales soulevées par Tara, au fil des escales ?

Résumé

Découverte du parcours (points à relier des escales, fiche des escales), découverte de la carte postale (description, problématique environnementale soulevée), découverte des activités humaines polluantes et les impacts sur l’environnement + sensibilisation aux gestes éco-citoyens ; débat ; trace écrite (fiche à compléter à partir des ressources d’Echos d’escale). Liens interdisciplinaires (art, vocabulaire en tahitien, littérature de jeunesse).

ExpPeda-20162017- AMLarzilliere-elevesautravail

Production finale

Malheureusement, pas cette année…

Déroulé du projet

Références au programme :

Cycle 2 ==> Langage oral : comprendre et s’exprimer ; Langage écrit : copier de manière experte ; Questionner le monde : connaître les caractéristiques du monde vivant (le corail) + découvrir un espace lointain (repérage sur un planisphère) + identifier des paysages (littoral, île) + comparer les modes de vie (traditions tahitiennes) ; EMC : développer une conscience écologique ; Arts plastiques (tableau de sable, Gaugin, Hokusai + écoute musicale (musique polynésienne)

Cycle 1 ==> L’oral : échanger et réfléchir avec les autres ; L’écrit : copier des mots ; Arts plastiques : réaliser des compositions ; Ecoute musicale ; Explorer le monde : découvrir le monde du vivant, représentations de l’espace (planisphère, globe).

Temporalité  : Rendez-vous mensuel avec la carte postale + art (ponctuellement)

Descriptif des séances : Cette année, avec ma classe à double-niveau GS-CP, nous n’avons approfondi que 3 escales (avec fiches), mais Tara était au rendez-vous mensuel sur toutes les escales pour un temps de langage oral, de questionnement. En partant simplement de la projection de la photo, après un temps de description, je leur demandais pourquoi Tara nous envoyait cette photo et quelle problématique environnementale cela pouvait soulever et s’en suivait un petit écrit. C’était à chaque fois un bonheur de découvrir leurs réponses souvent pertinentes, leur intérêt sur ces découvertes et leur sensibilité aux problèmes de pollution (“ben, moi, je viens toujours à l’école à pieds”).

Plus de détails dans ce document.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale”

Ce qui a marché : Les élèves sont très sensibles à la protection de l’environnement ; richesse et pertinence des échanges malgré leur jeune âge.

Ce qui a été difficile : RAS : tout passe en classe ! Frustration personnelle de ne pas pouvoir poursuivre sur le projet avec l’outil numérique pour réaliser un carnet de bord ou un livre numérique comme je l’ai fait précédemment avec Didapages (fait pour les précédentes expéditions Tara, depuis 2009…). Aujourd’hui, nous disposons de tablettes, mais je n’en ai pas encore trouvé une exploitation qui me convienne. A poursuivre..

Le conseil de l’enseignant : Tara, c’est de la science (découverte du monde sous-marin, magique avec le plancton) mais aussi du rêve dans les yeux des enfants (le voyage, les océans). Les enfants (et leur maîtresse) s’attachent au bateau ! Depuis 2009, mêmes problématiques (plancton, pollution..) mais toujours un renouvellement en fonction des parcours. Finalement, nous sommes comme les scientifiques, on ne sait pas à l’avance ce que l’expédition nous amènera comme découvertes. Même démarche que les scientifiques aussi : l’expédition suscite le questionnement. Tara est aussi un support motivant pour les apprentissages dans l’interdisciplinarité : projet porteur de sens. Pour finir, je citerai les élèves “Est-ce qu’on fait Tara aujourd’hui ?” et les plus grands ayant “fait” Tara constatent en passant la tête dans la classe “Tu fais encore Tara ?”.

 

Tara autour du Monde

Cartouche-MLDherbecourt

Enseignant référent : Mme M.-L. Dherbécourt, de l’école primaire Saint Joseph à Prat, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Quelle route suit Tara, quels problèmes écologiques rencontre-t-elle, que pouvons-nous faire chez nous contre cela ?

Résumé 

Chaque mois, les élèves attendent la carte postale que j’ai préalablement imprimée. J’y insère la position géographique de Tara, le problème écologique rencontré en l’illustrant de photos explicatives, et adapte les ressources au niveau CP-CE1 (sous la forme d’une simple fiche synthétique qui tient en une page A4, en allant parfois rechercher d’autres photos plus accessibles, du fait de leur âge). Après débat, nous collons une carte postale miniature sur la carte. La carte postale A4 reste affichée de telle sorte que tous les élèves de l’école puissent la voir.

Production finale

Exposition des cartes postales

ExpPeda-20162017-MLDherbecourt-photoclasse

Déroulé du projet

Références au programme : Programmes 2015 + Circulaire n°2015-018 du 4 février 2015

Temporalité  : Mensuel, tout au long de l’année scolaire, avec rappels fréquents

Descriptif des séances : 1- Présentation de la carte postale. 2- Recherche & identification du problème posé. 3- Emissions d’hypothèses pour y remédier. 4- Solutions à appliquer chez nous.

Nous avons découpé des articles de presse sur Tara et demandé à la bibliothèque municipale de nous fournir des ouvrages sur le navire et ses expéditions. Leur lecture restait libre (et appréciée !) mais n’était pas un support de recherches pour aboutir à une solution scientifique. Nous avons recoupé les escales de Tara avec l’étude des continents en “Questionner le monde” ; avec notre Opération “Nettoyons la plage” que nous avons réalisée à Trégastel (nombre de déchets plastique faramineux)… Les élèves ont également découvert l’existence des coraux.

Ressources pédagogiques utilisées  : Ressources de cycle 3 adaptées au cycle 2

Ce qui a marché : La carte postale d’”Echos d’Escale”est très attendue et la problématique illustrée par  des photographies supplémentaires , est réaliste. Les déchets plastiques ont particulièrement touchés les élèves car nous avons fait une opération « Nettoyage de plage » quelques jours avant. D’autre part, les élèves ont été ébahis des diverses photos de Tara.

Ce qui a été difficile : Rien

Le conseil de l’enseignant :  Suivre Tara est une belle aventure. Elle illustre l’éducation à l’environnement dans différentes parties du globe et prouve que tous les enfants du monde sont concernés. En cycle 2, Tara donne aux élèves le goût du voyage et de la découverte d’autres pays, d’autres paysages, de cultures différentes. Tara leur permet de développer leur sensibilité à la beauté de la Terre, de développer leur esprit scientifique. Ils rêvent d’exercer les métiers du bord et cette perspective les motive en classe.