Parlons respect de l’environnement par l’image

Cartouche-FBlanchet-1819

Enseignant référent : Mme F.Blanchet, du collège Fichez à Plouescat, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Comment contrer les menaces qui pèsent sur l’environnement par nos actions individuelles et collectives ?

Résumé

Au fil des escales réalisées dans l’année, les élèves ont dégagé des problématiques environnementales qui leur tenaient à coeur, puis par groupes, ils ont dû chercher comment montrer, par une première photographie, cette menace, et sur une autre, une manière de la contrer. 14 photographies ont été réalisées.

Production finale

Livre de photographies + exposition

Padlet : https://padlet.com/fabienne_blanchet1/z5r1329l1kbp

ExpPeda-1819-FBlanchet-Padlet

Déroulé du projet

Références au programme : Compétences travaillées: Pratiquer des démarches scientifiques et technologiques, Concevoir créer et réaliser, Pratiquer des langages, Mobiliser des outils numériques, Adopter un comportement éthique et responsable, s’approprier des outils et des méthodes.

Temporalité  : Durée difficile à définir durant le déroulement de l’année (ex: 2 heures sur l’acidification des océans à un moment donné, 1 heure sur la gestion des déchets, question de l’agriculture abordées à divers moments), puis en avril: 2 heures de travaux de groupes dédiés au projet (saisies d’informations, décisions quant aux choix des photographies à réaliser…), 1 heure d’initiation aux bases de la photographies, puis 30 minutes à 1 heure selon des groupes pour faire les clichés, 1h30 de rédaction des légendes.

Descriptif des séances :

Au cours des escales que nous avons faites durant cette année scolaire, mes élèves ont découvert différentes problématiques scientifiques étudiées par l’équipe de chercheurs de la fondation Tara Océan au cours de leurs expéditions. Les cours de sciences ont donc été articulés autour de ces questions et les élèves se sont saisis de certaines d’entre elles pour réaliser leurs photographies.
Après avoir découvert les principes de base de la photographie avec Coralie Le Bian (animatrice au service culturel de Plouescat et passionnée de photographie), les élèves ont dû imaginer comment faire passer leurs messages par la photographie.
Les jeunes photographes avaient pour consigne de réaliser un cliché dénonçant une menace qui pèse sur l’environnement, et un autre cliché présentant un éco-geste permettant, à leur échelle, d’agir en faveur de l’environnement.
Afin de marcher dans les pas du photographe Andrew Whyte, affectionné par Coralie, les élèves ont dû composer leurs scènes en utilisant des personnages pour faire passer leurs messages. Outre le fait que l’utilisation de ces personnages les a amusés, cette contrainte les a obligés à réfléchir d’autant plus à leurs compositions.
Leur travail de préparation effectué, les élèves sont partis, tablette en main, réaliser leurs clichés, accompagnés par Coralie, par Maïna Flochlay (ASEN au collège) et moi même, dans les lieux qu’ils avaient choisis.
Pour finir, je tiens à remercier l’équipe de la fondation Tara Océans pour toute l’aide apportée et la richesse des ressources mises à disposition pour l’enseignement des sciences.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale” -Des ressources de la main à la pâte -  des ressources propres ou liées à l’environnement du collège (milieu et personnes ressources).

Ce qui a marché : Je referais la même chose, en faisant les photographies un peu plus tôt (début avril). Les élèves ont beaucoup aimé l’ensemble du projet et ont été fiers de voir le résultat de leurs travaux lorsque les clichés ont été compilés. Leur travail a été valorisé dans le cadre de la labellisation collège durable.

Ce qui a été difficile : RAS

Le conseil de l’enseignant : D’y aller sans crainte, en faisant ce qu’il/elle aime.

Dans le sillage de Tara Pacific

Cartouche-S.Lacouture-1718

Enseignant référent : Mr S.Lacouture de l’école élémentaire de Vénérand.

Problématique : Développer des thématiques d’écologie et de développement durable afin de sensibiliser les élèves autour de ces questions

Résumé

Participation à Echos d’escale ainsi qu’aux questions à l’équipage et aux visioconférences pour suivre au mieux le parcours de Tara et élaboration d’un cahier Tara ainsi que mise en place d’un spectacle sur le projet Tara.2 séances de cinéma dans l’année “La tortue rouge” et “Blue” et une journée à l’aquarium de La Rochelle avec visite et atelier de reconstitution d’un écosystème marin par l’expérience.

ExpPeda-1718-SLacouture-5

Production finale

Cahier de projet Tara Pacific pour chaque élève et spectacle collectif.

ExpPeda-1718-SLacouture-4ExpPeda-1718-SLacouture-1

Pour le cahier, quelques précisions :
- il y avait d’abord quelques pages sur le bateau Tara et la mission Tara Pacific.
Puis pour chaque étape, il y avait :
- une page de présentation avec la photo envoyée par Tara
- le livret de Tara complété en classe et agrafé
- une page de présentation du pays (carte, fiche d’identité, drapeau, …)
- réponses du quizz
- documents complémentaires et liés aux thèmes (ex: affiche “la tortue rouge”, classification des tortues, documents sur l’huile de palme ou sur la mangrove, …)
- pour finir chaque étape, 1 production d’arts plastiques sur le thème abordé : tortue aborigène, jungle à la manière du Douanier Rousseau, crevette calligraphiée, palétuviers sur fond de mangrove, …)

Déroulé du projet

Temporalité  : 2 à 3 h par semaine tout au long de l’année et un temps plus important encore en fin d’année pour le spectacle

Descriptif des séances : Recherche autour des documents d’Echos d’escale puis mise en commun avec parfois discussion et mise en place de notions de sciences de la vie.

ExpPeda-1718-SLacouture-6 ExpPeda-1718-SLacouture-2

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération Echos d’escale – Opération “Dans le sillage de TARA PACIFIC” – Documents de l’aquarium de La Rochelle et multiples ressources

Ce qui a marché :  Le projet est très attractif. Le cahier permet une trace conséquente mais qui reste assez ludique. Le lien avec l’équipage était extrêmement motivant pour les élèves et donnait du sens à notre travail. Le spectacle était également un beau point d’orgue sur le projet et une belle manière de partager cette expérience avec les familles.

Ce qui a été difficile : Tenir le rythme très soutenu des escales et qui parfois oblige à aller plus vite que ce que l’on souhaiterait.

Le conseil de l’enseignant : De s’engager pleinement dans ce genre de projet, passionnant, dense, ayant du sens et où l’on se sent pleinement accompagné mais d’en faire l’unique projet conséquent de l’année afin de s’y consacrer pleinement sans ressentir de frustration.

A la découverte des océans

Cartouche-M.Millet-1718

Enseignant référent : Mme M.Millet, de l’école élémentaire Andrieux à Bussac-Forêt

Problématique : Quel est le cycle de vie des crevettes ?

Résumé

Dans le cadre du dispositif échos d’escale TARA, les élèves de la classe se sont questionner sur le cycle de vie des crevettes, sur leur morphologie, alimentation ..etc.

Production finale

Exposé / Carnet de bord (à découvrir ici) / Aquarium

ExpPeda-1718-MMillet-Photo3 ExpPeda-1718-MMillet-Photo2

Déroulé du projet

Références au programme : Pratiquer des démarches scientifiques et technologique.
S’approprier des outils et des méthodes.
Pratiquer des langages.
Mobiliser les outils numériques.

Temporalité  : 3 séances de 1h pour les exposés / aquarium: quotidiennement sur les 10 dernières semaines de l’année.

Descriptif des séances : Dans un premier temps, la classe a étudié les documents associé à la carte postale du dispositif Echos d’Escale.
Dans un second temps, les élèves ont fait une recherche documentaire (sites internet, livres documentaires) et ont ensuite réalisé des exposés. Ils ont choisis leur format de présentation: petit livre, grande affiche, présentation PowerPoint etc.
Dans un troisième temps, nous avons installé dans la classe un aquarium afin d’observer les crevettes de plus près. Ainsi les enfants ont pu s’occuper de 5 crevettes Red Cherry. Un carnet de bord a été mis en place très rapidement pour consigner les observations et observer l’évolution de la température de l’eau.

ExpPeda-1718-MMillet-Photo1

Ressources pédagogiques utilisées  : Opérations “Echos d’escale” et “Dans le sillage de Tara Pacific”

Ce qui a marché :  Les élèves ont été motivés par la recherche documentaire et la réalisation d’un projet collectif. Cependant le travail en groupe a été pour certains groupes assez difficile. Excellent interêt pour l’observation des crevettes et l’entretien de l’aquarium.

Ce qui a été difficile : La mise en oeuvre du projet “Aquarium” (financement).

Le conseil de l’enseignant : C’est un projet motivant pour les élèves.
Pour l’aquarium, ne pas hésiter à demander aux parents d’élèves s’ils ont des éléments (pompe, gravier…) de l’aquarium chez eux dont ils ne se servent pas.

S’engager pour l’Océan avec TARA

Cartouche-N.Hoez-1718

Enseignant référent : Mmes F.Vovard et N.Hoez, du collège Fénélon Ste Marie à Paris

Problématique : Comment protéger les océans tout en préservant les activités humaines ?

Résumé

Ce projet avait pour but de faire découvrir à des élèves de cycle 4 la richesse des océans par l’étude de la formation des océans, des reliefs sous-marins et de divers écosystèmes… Puis à travers l’étude de différentes activités humaines liées à ce milieu, leur permettre de découvrir l’impact de l’Homme sur les océans et travailler sur les solutions que chacun peut mettre en place pour y remédier. Cela a servi à créer une exposition au collège à l’aide d’affiches et de maquettes réalisées par les élèves. Lors de cette exposition, les élèves ont réalisé des conférences scientifiques à destination des visiteurs et ils ont servi de guide-conférenciers.

Production finale

Réalisation d’une exposition (comportant des maquettes) avec des conférences scientifiques réalisées par les élèves.

Déroulé du projet

Références au programme :

Pour les SVT, on se situe dans le thème ” La planète Terre, l’environnement et l’action humaine”
- Les changements actuels (influence des activités humaines sur le climat).
- Dynamique interne et tectonique des plaques (formation des océans)
- Quelques exemples d’interactions entre les activités humaines et l’environnement, dont l’interaction être humain – biodiversité (de l’échelle d’un écosystème local et de sa dynamique jusqu’à celle de la planète).
Pour la géographie, cet EPI s’inscrit dans le chapitre “Un monde maritimisé” (Littoralisation et mondialisation)

Temporalité  : Projet sur une année a raison de 50 minutes par semaine.

Descriptif des séances : Voici quelques exemples :
- Trois séances sur la formation des océans. Lors de la 1ère séance, étude de documents sur la possible formation d’un océan en Afrique actuellement. En binôme, ils devaient résumer les différentes étapes de la formation des océans sous forme de schéma à compléter avec un texte. Puis lors de la 2ème séance, ils ont du réfléchir à la réalisation d’une maquette représentant ces différentes étapes (matériel, mécanisme, information à y mettre…). La maquette a été réalisée chez eux puis présentée au reste de la classe lors d’une troisième séance. Après une évaluation réalisée par les élèves, les maquettes choisies ont été présentées lors de l’exposition.
- Deux séances sur la biodiversité dans les océans. Travail en groupe avec pour chaque groupe un écosystème particulier à étudier (les abysses, les barrières de corail, les mangroves…) lors de la première séance. Chaque groupe devait ensuite réaliser une affiche à terminer à la maison et à présenter oralement aux autres groupes lors de la deuxième séance.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’Escale” : on a utilisé les activités proposées en les modifiant pour les adapter à notre thématique (par exemple l’activité sur le Tram à St. Martin). On a aussi utilisé des sites de suivi de navigation des bateaux avec en complément le carnet de labos fourni par Tara sur le GPS. La visioconférence de Pascaline Bourgain pour l’expédition Tara Arctic, lors de la Fête de la Science.

Ce qui a marché : Le suivi de navigation des bateaux couplés à l’étude du GPS ont beaucoup plu aux élèves. Tout comme la découverte des écosystèmes sous marins. La découverte qu’un océan était potentiellement en train de se former les a aussi beaucoup intéressé. Ce qui a aussi très bien fonctionné c’est le travail en mode projet avec la création d’affiches et de maquettes. Ils se sont aussi beaucoup investis dans la préparation des visites guidées et des conférences.

Ce qui a été difficile : Arriver à motiver des élèves sur un projet aussi long.

Le conseil de l’enseignant : Bien s’organiser en amont car c’est très chronophage. Réaliser des étapes intermédiaires pour ne pas que les élèves se démotivent.

 

Les élèves Aiju découvrent TARA !

Cartouche-S.Zouine-1718

Enseignant référent : Mme S.Zouine, de l’école élémentaire Le Petit Lotus Bleu à Shanghai (Chine)

Problématique : TARA Pacific : quels projets, quelles missions ?

Résumé

De nombreux projets par classe, par niveau, du CP au CM2, autour de la protection des coraux et des missions de l’expédition TARA Pacifique, projets qui aboutissent sur la visite de la goélette lors de son escale à Shanghai.

Production finale

Affiches, expositions, reportage vidéo, livre animé, le journal trimestriel de l’école qui publie une édition spéciale TARA.

ExpPeda-1718-Szouine-couvjournal

Déroulé du projet

Temporalité  : De février à avril, en moyenne 2h/semaine

Descriptif des séances : Des modalités différentes selon chaque classe

Ressources pédagogiques utilisées  : Journal TARA junior, dossiers pédagogiques TARA, films mis en ligne, recherches documentaires

Ce qui a marché :  La visite de la goélette et la rencontre avec l’équipage ont été, sans surprise, des moments forts du projet.

Ce qui a été difficile : De trouver des ressources adaptées pour les élèves de CP

Le conseil de l’enseignant : De prévoir un temps d’appropriation suffisant compte tenu de la complexité de l’objet d’étude (en l’occurence ici, la protection des coraux) – De présenter l’équipage, leur métier, de suivre leur parcours, les élèves ont l’impression de véritablement les connaitre et de vivre l’aventure avec eux – dans la mesure du possible, de visiter la goélette et/ou de rencontrer et d’échanger avec l’équipage (en visio par exemple).

Sauvons la planète avec TARA

Cartouche-H.Tellier-1718

Enseignant référent : Mme H.Tellier, de l’I.M.E de l’Océan à Aytré

Problématique : Pourquoi l’Océan va-t-il si mal et que pouvons-nous faire?

Résumé

De fin septembre 2017 à juin 2018, nous avons suivi le périple dans le Pacifique du bateau Tara, découvrant chaque mois la nouvelle escale avec sa photo et la problématique liée. Chaque élève a complété au fur et à mesure son cahier de voyage : passeport, carte, photos, drapeau, recherche sur le pays, documents échos d’escale, dessins, autres… il s’agit d’un cahier ludique et très personnel.

Production finale

Réalisation d’une bande-dessinée et d’un cahier de voyage par élève.

ExpPeda-1718-HTellier-BD1ExpPeda-1718-HTellier-BD3ExpPeda-1718-HTellier-BD2

Déroulé du projet

Temporalité  : 3 heures par semaine, toute l’année.

Descriptif des séances : Les séances se sont construites au fur et à mesure des escales, avec les recherches et les idées de chacun. Une bande dessinée collective à vue le jour.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale”/ vidéos et clips vidéo divers/ site 1 jour 1 actu/ revue junior

Ce qui a marché :  L’idée du voyage, la découverte du pacifique, les déchets dans l’océan,

Ce qui a été difficile : Tous les thèmes ont été abordés, en adaptant les supports au niveau des élèves.

Le conseil de l’enseignant : se lancer dans l’aventure !

Découverte de Tara Expéditions

Cartouche-M.Flament-1718

Enseignant référent : Mr M.Flament, du centre de ressources et d’aquariophilie de l’Ecole Les Amandiers, à Paris.

Problématique : Que fait TARA dans le Pacifique ?

Résumé

La difficulté du projet était de faire découvrir aux enfants de l’école cette expédition sur les temps péri-scolaire, extra-scolaire et scolaire. Grace aux supports et actions pédagogiques (vidéo, direct, correspondance, congrès, expérience scientifique), les enfants ont pu découvrir les différents aspects de cette expédition ainsi que les précédentes. Ils ont mis en relation leurs découvertes avec Tara et ce que nous découvrons dans nos aquariums.

Production finale

Exposition des correspondances, Classe de mer, Séjour à la mer, Brigade des océans, exposition, présentation lors du congrès des élèves de TARA.

ExpPeda-1718-MFlament-expo

Déroulé du projet

Temporalité  : toute l’année, 1h30 par semaine en TAP et 1h par semaine avec le club d’aquariophilie

Descriptif des séances : Chaque séance démarrait par des nouvelles de Tara ou la préparation des questions. Les enfants pouvaient ensuite afficher les correspondances ou découvrir les dernières vidéos.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale”, Dossier pédagogique sur le Corail, Opération “Dans le sillage de Tara Pacific”, Vidéos Tara et Tara junior, directs avec le bateau.

Ce qui a marché : Je garderai la même base. J’approfondirai les différents dossiers pédagogiques. Concernant les élèves, les différents échanges ont été de vrai moteur (questions-réponses, direct, congrès).

Ce qui a été difficile : Il y a une masse d’information importante sur le site internet, la difficulté est de ne pas se perdre car il est compliqué d’aborder tout les sujets. Par exemple sur “echos d’escale”, tout les point n’ont pas été traités.

Le conseil de l’enseignant : Fonce, c’est génial !

 

A science comic

Cartouche-N.LeGal-1718

Enseignant référent : Mme N.Le Gal, du collège Le Verger à Auray

Problématique : Comment illustrer en BD une notion scientifique ?

Résumé

Les élèves ont travaillé sur l’environnement marin et mis en page leurs connaissances en BD.

Production finale

Planches de BD. Quelques exemples ci-dessous :

ExpPeda-1718-NLeGal-BD1 ExpPeda-1718-NLeGal-BD3

Déroulé du projet

Références au programme : Responsabilité humaine en matière d’environnement et vis à vis de la biodiversité

Temporalité  : 4 séances d’une heure

Descriptif des séances : Les élèves inscrits à l’option Euro (DNL SVT) ont, avec leur classe, participé à la visite de l’observatoire du plancton à Port-Louis.
Dans le cadre de l’option, ils ont visualisé 2 extraits vidéos et un extrait du journal n°3 de Tara en anglais.
Après avoir acquis les notions et le vocabulaire nécessaire, les élèves ont du choisir en binômes quel sujet ils allaient traiter : un déséquilibre ou rééquilibre environnemental ou bien l’origine du diO2 sur Terre.
Sur 3 séances, ils ont du imaginer leur story board, rédiger le texte des vignettes puis dessiner ou utiliser des images libres de droits avec mixage possible.
La mise en page est réalisée à la main ou avec “Comic Life 3″ sur iPad.

Ressources pédagogiques utilisées  : Journal Tara Junior n°3 en anglais - Visite de l’observatoire du plancton à Port-Louis - Vidéo sur l’impact de la réintroduction dans le parc de Yellowstone - Extrait de “one strange rock” de National Geographic, épisode 1.

Ce qui a marché : La récolte et l’observation de plancton a beaucoup plu. La prise de conscience des réseaux trophiques et de l’impact en chaines du déséquilibre d’un maillon. Imaginer une histoire tout en se basant sur des faits scientifiques.

Ce qui a été difficile : Je reconduirais sans doute le projet mais avec une demande de travail personnel plus important pour maximiser le temps en classe pour la partie technique et les échanges en anglais.

Le conseil de l’enseignant : La visite de l’observatoire du plancton est intéressante mais un peu frustrante. C’est la raison pour laquelle l’an prochain, je pense retravailler ce projet avec des ressources et peut-être des rencontre avec des membres de Tara expédition !!

 

Développement durable

Cartouche-N.Montagnon-1718

Enseignant référent : Mme N.Montagnon, de l’école Bourgchevreuil à Cesson-Sévigné

Problématique : Comment consommer, tout en ayant une attitude citoyenne ?

Résumé

Du tri des déchets, en passant par la création d’un lombricarium, à un parcours urbain sur l’histoire des déchets, les élèves sont sensibilisés à la question du développement durable.

Production finale

Affiche, création d’un lombricarium, exposé.

Déroulé du projet

Temporalité  : Ateliers de 2 heure une fois par semaine sur un trimestre.

Descriptif des séances : Tri des déchets ; Le compost ; création d’un lombricarium ; évolution des habitudes citoyennes ; Les déchets dans l’histoire. Pendant les séances, les élèves étaient la majorité du temps par groupe (en collectif seulement pour les débuts et fin de séances).

Ressources pédagogiques utilisées  : Nous avons utilisé certaines des ressources Tara en aval notamment sur les habitudes de consommation et les conséquences. Les diagrammes, les graphiques, les photos des déchèteries.

Ce qui a marché : Les élèves ont été motivés à chaque étape de la séquence

Ce qui a été difficile : Le manque de temps

Le conseil de l’enseignant : De prévoir davantage de séances.

Tri des déchets et préservation de la biodiversité

Cartouche-P.Cheney-1718

Enseignant référent : Mme P.Cheney, de l’école élémentaire du château des Rentiers à Paris

Problématique : Comment agir dans l’école et au quotidien contre le changement climatique?

Résumé

Le projet comporte plusieurs volets. Voici les 3 volets principaux.
* Trier à la cantine :
Chaque élève de l’école est acteur : chacun doit veiller à ne pas gaspiller et chacun trie ses déchets sur son plateau après son repas. Les élèves de ma classe ont formé tous les élèves de l’école sur les enjeux liés à ce tri et 2 élèves supervisent le tri à la cantine chaque jour. Les déchets biodégradables sont regroupés dans l’assiette et les emballages sur un coin du plateau. Il ne doit pas rester de pain. Depuis peu, d’autres écoles du 13ème font maintenant le tri sur ce modèle.
* Connaitre et avoir envie de protéger l’océan en échangeant avec l’équipe de Tara : visioconférences, documentaires, congrès.
* Préserver la biodiversité :
Tous les élèves de l’école ont participé à une collecte de peluches pour recyclage. L’ argent collecté a été versé à une association de protection des grands singes, menacés de disparaitre. Des ateliers ont été réalisés par des chercheurs pour sensibiliser les élèves à la déforestation, aux espèces menacées et aux gestes quotidiens de consommation qui permettent de protéger les grands singes.

Production finale

Réalisation d’une exposition et d’une vidéo, labellisation, participation au congrès des élèves de Tara, présentation aux parents.

ExpPeda-1718-PCheney-Expo1ExpPeda-1718-PCheney-Expo3 ExpPeda-1718-PCheney-Expo2ExpPeda-1718-PCheney-Expo4

Déroulé du projet

Références au programme : Dans les programmes de sciences, géographie et EMC apparaissent beaucoup d’éléments de programme en lien avec ce projet.

Temporalité  : 1 heure par semaine toute l’année. Thématiques plus concentrées à certaines périodes.

Descriptif des séances : Travail sur des bases documentaires, échanges oraux et débats, traces écrites.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’escale”, les documentaires, les visioconférences et les carnets de labo.
+ Eco-écoles,  partenaires scientifiques, La main à la pâte

Ce qui a marché : Les partenariats et échanges avec des scientifiques ou autres acteurs nourrissent beaucoup et crédibilisent les projets. Ils plaisent beaucoup aux élèves.

Ce qui a été difficile : La responsabilisation n’est pas innée pour tous.

Le conseil de l’enseignant : L’entrée en matière est capitale. Une réelle conscience des enjeux et une découverte approfondie des conséquences de la pollution et du changement climatique sont des facteurs clés pour permettre aux élèves, de manière quasi naturelle, de s’engager dans des actions concrètes. L’engagement est un point crucial. Par ailleurs, un projet au long court, avec des connexions entre les enseignements et un rattachement permanent au sens des actions entreprises, aux enjeux, et une responsabilisation forte des élèves permettent de porter des fruits durables.

 

Tara à travers le monde : comment protéger la nature et la mer ?

Cartouche-MLDherbecourt-1718

Enseignant référent : Mme M.L. Dherbécourt, de l’école St Joseph à Prat.

Problématique : Quels gestes pouvons-nous faire au quotidien pour moins polluer et préserver notre Terre ?

Résumé

A chaque réception de la carte postale de Tara, l’enseignante pose la problématique rencontrée par l’équipe de Tara. Les élèves émettent des hypothèses pour résoudre le problème soulevé. La validation se fait par les documents envoyés par Tara Education. Puis, nous extrapolons pour savoir si nous aussi, nous rencontrons ce problème dans notre région.

Production finale

Cette année, il n’y en aura pas : nous suivons au fil de l’année.

Déroulé du projet

Références au programme : Education à l’environnement – Développement durable – L’air & la pollution de l’air.

Temporalité  : 30 min / carte postale avec rappels dans le mois.

Descriptif des séances : Présenter la carte postale. Faire ressortir les impressions des élèves. Poser la problématique – Emettre des hypothèses – Confirmer ou informer ces hypothèses par les documents de Tara. Elargir à la situation locale vécue par les élèves. Adopter les gestes qui participent à plus d’éco-responsabilité au quotidien.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale” : Textes + Documents photographiques de Tara +/- autres documents plus simples trouvés sur Internet pour les plus jeunes.

Ce qui a marché : Les cartes postales agrandies pour une meilleure visibilité ; la connaissance des continents et océans en pré-requis. La proximité de l’école par rapport à la mer et au quotidien des élèves.

Ce qui a été difficile : J’avais commencé à suivre Tara avec les élèves d’une autre école. Mes nouveaux élèves étaient moins sensibilisés au projet ; ils étaient moins motivés. C’est donc le contexte scolaire qui est en cause. Si les élèves pouvaient assister au retour du bateau en Bretagne, ce serait très motivant !

Le conseil de l’enseignant : Je dirais que c’est un beau projet, sérieux et complet, pour la partie des programmes concernant la protection de l’environnement. Il permet de prendre conscience des défis écologiques, sanitaires et sociaux qui nous attendent.

 

Création d’affiches sur les données scientifiques de TARA

Cartouche-N.LeTollec-1718

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée professionnel Le Blavet à Pontivy

Problématique : Comment s’approprier les données des expéditions Tara?

Résumé

J’ai sélectionné une escale par binôme d’élèves, une photo, des données simples (source de la photo, thème de l’escale, résumé de la problématique) et j’ai demandé aux élèves de créer une affiche en anglais pour illustrer l’escale sur une page A4. La documentaliste du lycée a participé à l’élaboration des affiches. Nous étions donc deux. C’est plus facile. Je m’occupais de l’anglais et du contenu et elle, de la mise en forme et des problèmes techniques.

Production finale

Réalisation d’une exposition avec un quizz (cliquez pour accéder au quizz).

ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo1ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo6 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo5 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo4 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo3 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo2

Déroulé du projet

Références au programme : Monde et Histoire des sciences et des techniques, geographical landmarks (English speaking countries), expression orale (présenter une personne, un objet, un lieu), expression écrite (apporter des annotations à un document), expression en interaction (échanges brefs: demander une information).

Temporalité  : 4heures

Descriptif des séances : S1: apport d’informations en anglais et sur un logiciel pour créer des affiches. S2 et 3: réflexion et réalisation de l’affiche. S4: quizz et corrigé. Les élèves travaillaient en binôme.

Ressources pédagogiques utilisées  : Echos d’Escale, Journal Tara Junior n°3 en anglais, Vidéos Tara Junior.

Ce qui a marché :  Les élèves étaient fiers du résultat et aussi de l’affichage dans le hall du lycée.

Ce qui a été difficile : Pour travailler avec Picktochart, il faut une adresse mail que les élèves perdaient . Résultat: nous devions travailler sur toutes les escales , j’ai dû réduire la voilure et nous avons retenu 6 escales pour les élèves qui ne perdaient pas leur code de messagerie en cours de route.

Le conseil de l’enseignant : faire en sorte que les élèves ne perdent pas le code pour utiliser le logiciel d’une séance sur l’autre.

 

Découverte de la faune et des menaces qui pèsent sur les mammifères marins

Cartouche-G-Pages-1718

Enseignant référent : Mme M.Deliau et Mr G.Pages, du collège Martin Luther King à Villiers le Bel

Problématique : Comment l’étude la faune aquatique montre l’évolution de la biodiversité ?

Résumé

Présentation des tortues marines et des menaces qui pèsent sur l’espèce. Découverte de la faune et des menaces qui pèsent sur une espèce : la tortue marine. Découverte et étude de la crevette grâce à l’utilisation de documents écrits (échos d’escale) et de vidéos.

Production finale

Réalisation d’affiches

ExpPeda-1718-MDeliau-affiche4 ExpPeda-1718-MDeliau-affiche3 ExpPeda-1718-MDeliau-affiche2 ExpPeda-1718-MDeliau-affiche1

Déroulé du projet

Références au programme :

Domaine 2 : méthodes et outils pour apprendre
Domaine 1 : langue française
Domaine 4 : systèmes naturels et techniques

Temporalité  : une heure par semaine pendant un trimestre

Descriptif des séances : Les élèves ont été amenés à réfléchir en 1/2 groupe pour répondre aux QCM proposés sur le site, puis par 2/3 ils ont travaillé sur des documents afin de réaliser les textes présents sur les fiches.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale”, Livres documentaires du CDI, Vidéos en ligne

Ce qui a marché : Investissement des élèves et intérêt pour le sujet

Ce qui a été difficile : Temps nécessaire pour finaliser les affiches. Documents d’accompagnement pas toujours cohérents.

Le conseil de l’enseignant : Anticiper le temps nécessaire et impliquer le français dans ce projet.

 

La biodiversité marine

Cartouche-S.Dumas-1718

Enseignant référent : Mme S.Dumas-Delage, de l’école élémentaire de Beaugeay

Problématique : Quels sont les dangers qui pèsent sur la biodiversité marine et comment les éliminer?

Résumé

La classe de CM1/CM2 a suivi tout au long de cette année scolaire la goélette TARA dans sa 2ème année d’expédition dans le pacifique. Grâce aux différentes problématiques des escales, les élèves ont appréhendé les risques et les dangers qui pèsent sur la biodiversité des océans. Les élèves ont pu présenter tout leur travail le 22 Mai: journée de la biodiversité à leurs camarades mais aussi à certaines familles ou encore à un journaliste !
De plus en fin d’année, en lien avec la voile scolaire et le séjour sur l’ile madame, les élèves sont devenus le temps de quelques heures de véritables scientifiques en prélevant des échantillons d’eau (avec 2 instruments différents: eau de surface avec le filet à plancton et eau plus profonde avec la bouteille hydro) et ont observé dans un microscope juste après les prélèvements leur pêche! Au programme, macro et microplancton vivant et figé ! C’est notamment grâce à une maman d’élève Mme Noyer, qui travaille à l’IFREMER de la Tremblade, que ces expériences ont pu être réalisées. Nous avons également étudié ce jour-là les différentes sources de pollution des coquillages (palourdes, huitres, moules). Ces deux derniers sujets constituent un lien avec l’an prochain, puisque les élèves vont créer un bateau qui s’arrêtera dans le monde entier (escales de TARA ).

Production finale

Exposition présentée lors de la journée de la biodiversité le 22 mai 2018.

ExpPeda-1718-SDumas-Expose

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h par semaine, toute l’année.

Descriptif des séances : Dans chaque séance, les élèves découvraient une problématique et s’interrogeaient puis ils avaient des documents à disposition qui leur permettaient de répondre aux questionnements de départ. Quelques photos de la collecte lors du séjour sur l’ile Madame :

ExpPeda-1718-SDumas-Collecte ExpPeda-1718-SDumas-Observations

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale” et Opération ” Coulisses de labo” avec les carnets de labo GPS et microscope.

Ce qui a marché : Découvrir une photo d’un endroit du monde plait particulièrement aux enfants, le carnet de labo est aussi un doc qui a plu.

Ce qui a été difficile : Faire des choix dans ce que l’on propose aux élèves car tout est intéressant !!!

Le conseil de l’enseignant : C’est un projet à travers lequel les enfants deviennent responsables, éco-responsables !

 

Dans le sillage de TARA Pacific, depuis le Burkina Faso

Cartouche-I.Gras-1718

Enseignant référent : Mme I.Gras-Ilboudo de l’école St Exupéry à Ouagadougou au Burkina Faso

Problématique : - Découvrir une expédition scientifique menée en bateau dans le Pacifique.
- Sensibiliser les élèves à travers 8 problématiques liées au développement durable et la biodiversité (ressources variés)
- Utiliser le numérique pour avoir accès aux ressources de la mission Tara.
- Explorer l’océan pacifique au service de l’éducation à la science et au développement durable.
- Relier ce qui se passe dans le Pacifique avec les enjeux environnementaux du Burkina Faso

Résumé

- Découverte mensuelle (Octobre 2017 à mai 2018) de thématiques de développement durable et de lieux d’escales à partir des supports pédagogiques de la mission disponible en version numérique.
- Création chaque mois d’un panneau explicatif à destination des autres classes de l’école : Exposition dans le couloir de BCD et dans la cour principale
- échanges mensuels avec l’équipage, vidéos sur YouTube
- spectacle le 8 juin devant les parents de 30 minutes de chant choral (8 chants) chorégraphié avec comme thème « chants marin et de la zone pacifique ” (Lien avec l’expédition Tara)

Production finale

5 expositions dans l’année.

ExpPeda-1718-IGras-Exposes

Spectacle de chant choral (cliquez sur l’image pour visionner le spectacle) :

ExpPeda-1718-IGras-Spectacle

Déroulé du projet

Temporalité  : variable, au moins une trentaine d’heures dans l’année. Chant choral : 30minutes par semaine. Fabrication du tee shirt en batik avec Tara pour thème :  3 séances d’1H30.

Descriptif des séances : -pour les exposés, travail par groupe de 4 : recherches sur internet, mise en commun, sélection des textes, mise en page, affichage
- pour les questions/réponses: travail individuel puis vote
- opération cour propre: ramassage des déchets plastiques et autres, tri, sensibilisation par les videos de Tara
- Venue d’un artiste batikier qui a fait faire à chacun un tee shirt en batik avec 2 nuances de bleu et pour thème Tara (mis pour le spectacle de chorale)

Ressources pédagogiques utilisées  : les vidéos Tara Junior, les films de Tara, Astrapi sur Tara, affiches de Tara + Vikidia, Wikimini, sites web sur l”Asie

Ce qui a marché : Tout a marché ! Enfants, parents et enseignantes ravis.

Ce qui a été difficile : Tenir de rythme des exposés, tout n’a pas pu être fait.

Le conseil de l’enseignant : Vas-y !

 

Echos d’escales de l’expédition TARA

Cartouche-S.Brendle-1718

Enseignant référent : Mr S.Brendle, du collège Rosa Parks à Amiens

Problématique : De quels problèmes environnementaux mers et océans sont-ils le miroir ?

Résumé

Le projet visait à sensibiliser les élèves aux problèmes environnementaux que peuvent connaître mers et océans. Il visait à construire l’autonomie des élèves : études documentaires, rédaction d’articles, mise en forme du travail pour la réalisation d’une exposition de classe.

Production finale

Réalisation d’une exposition de carnets : un exemple.

Déroulé du projet

Références au programme : Mers et Océans : un monde maritimisé

Temporalité  : 4heures

Descriptif des séances : Après une présentation de la plateforme TARA, chaque élève a travaillé sur une escale à partir du dossier documentaire en ligne. Les élèves ont ensuite rédigé un article synthétique mettant en lumière une question en lien avec le développement durable. Ils ont ensuite mis en forme leur travail en salle multimédias pour réaliser des carnets susceptibles d’être exposés.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération”Échos d’escale” – Vidéos de la chaine youtube TARA

Ce qui a marché : Le projet, très modeste, a correctement fonctionné. Les élèves ont apprécié les vidéos visionnées pour comprendre la démarche de TARA.

Ce qui a été difficile : Certains documents de cycle 4 ont été perçus comme difficiles par les élèves. Ils ont parfois eu besoin d’étayage.

Le conseil de l’enseignant : De se lancer sans hésiter. Le projet peut être très modeste et s’enrichir à l’infini au fil des années. Les ressources de la plateformes éducatives de TARA sont riches, variées et facilement accessibles.

Sensibilisation sur l’environnement marin

Cartouche-E.Saqué-1718

Enseignant référent : Mmes E. Saqué et S. Pichon-Regragui, du lycée Christophe Colomb à Sucy-en-Brie

Problématique : En quoi la science peut-elle être un espace poétique et littéraire ?

Résumé

Découverte mers et océans à travers «ses origines, sa nature physique, ses mouvements» ; découverte des pôles par le biais du programme de la classe de Première : le roman ; sensibiliser, responsabiliser, engager, susciter des vocations (rencontre avec Tara et travail sur les métiers de la mer) ; proposition d’une littérature de terrain pour montrer l’interdépendance des disciplines et développer un nouvel humanisme autour des océans et de la biodiversité ; éducation aux médias et à l’information.

Production finale

Réalisation d’un livre numérique rassemblant les productions des élèves,

recueil de poèmes dans le cadre du Printemps des poètes,

exposition des travaux au CDI de l’établissement.

ExpPeda-1718-ESaque-ExpoMetiers ExpPeda-1718-ESaque-ExpoMer

 

interview de Xavier Bougeard

ExpPeda-1718-ESaque-interview

 

Déroulé du projet

Références au programme : Éducation aux médias et à l’information ; objet d’étude : poésie, maitrise de la langue et développement d’une sensibilité artistique et citoyenne (classe seconde). Objet d’étude : roman (J. Verne. J. London…) et préparation aux méthodes de L’EAF.

Temporalité  : 1 heure/ semaine pendant les 2 premiers trimestres de l’année, et 1 à 2 fois/ mois pour préparer la venue de Xavier Bougeard

Descriptif des séances : Alternance de cours, travaux de recherche et d’exposés, sortie cinéma (film Blue)

Ressources pédagogiques utilisées  : Site de Tara ; magazine “Plongez !” site de “Science et Avenir” ; Hubert Reeves et Yves Lancelot, “La mer expliquée à nos petits enfants” ; Thales de Millet et Démocrite (extraits) (Seconde) ; Jules Verne, “Un hivernage dans les glaces” ; Jack London, “L’appel de la forêt” ; “Paul-Emile Victor Retour vers le futur” (documentaire Antenne 2), Claude Lorius, “La Glace et le ciel” ; Jacquet, Ballesta, Meunier “Antarctica !” (photo pieuvre) ; “Tara l’exploratrice” (article JDD).

Ce qui a marché : Travaux de synthèse collectifs ; investissement dans la création artistique (reportages, vidéos, affiches, musiques) ; découverte (classe de Première) de la part de science, d’actualité et de réel dans la littérature romanesque.

Ce qui a été difficile : calendrier programme première (travail début d’année-venue de Xavier Bougeard à la fin) ; écriture de poèmes autour de phénomènes physiques marins et de mieux percevoir la place de l’Homme dans l’univers (humanisme).

Le conseil de l’enseignant : Prendre contact très tôt avec Tara pour équilibrer le projet sur l’année. Ne pas hésiter à faire appel aux bénévoles de la Fondation pour des conseils, des propositions et des interventions.

 

Plastique fantastique ou toxique

Cartouche-S.Feraut-1718

Enseignant référent : Mme S.Feraut, du collège Les Quatre Vents à l’Arbresle

Problématique : Le plastique est-il fantastique ou toxique ?

Résumé

En 2017-2018, mon projet était axé sur la pollution des plastiques en mer et des affiches sur cette pollution. Les élèves de 6ème ont pris conscience que la pollution “banale” sur terre pouvait ensuite se retrouver en mer.

Production finale

Tenue d’un stand à Naturofolies, le 2 juin 2018 avec des élèves de 6ème, avec affiches et diaporamas, dans le cadre des semaines du développement durable à l’Arbresle http://college-les4vents-larbresle.etab.ac-lyon.fr/spip/spip.php?article977&lang=fr

ExpPeda-1718-SFeraut-stand1ExpPeda-1718-SFeraut-stand3 ExpPeda-1718-SFeraut-stand2

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h/semaine tout le 2nd trimestre

Descriptif des séances : Les élèves travaillaient en classe entière ou en petits groupes, selon les séances, à partir des liens suivants : “La pêche au plastique Bon appétit ” Etude du livret p7 et 8 du lien suivant https://oceans.taraexpeditions.org/wp-content/uploads/2016/06/TARA-JUNIOR-N3-DIGITAL.pdf avec 10 questions déjà élaborées

Ressources pédagogiques utilisées  : Vidéo “Tara Méditerranée racontée aux jeunes”, Journal Tara Junior, Livre “Sciences et technologie”, Nouveau programme 2016 Edition Belin pages 92 et 93

Ce qui a marché : La réalisation des affiches

Ce qui a été difficile : Mobiliser d’autres professeurs

Le conseil de l’enseignant : On découvre la notion de PROTOCOLE commune aux matières scientifiques avec une problématique concrète : pollution des océans. L’année prochaine, nous réitérons mais en mettant en place un EIST.

Projet TARA

Cartouche-M.debisshop-1718

Enseignant référent : Mme M.Debisshop, de l’école Logie à Courbevoie

Problématique : Comment sensibiliser à la richesse et la protection des océans ?

Résumé

En abordant le thème de la mer dans différentes disciplines (littérature, arts, sciences, géographie…) et dans le sillage du bateau Tara, des élèves de CM2 et 6ème de Courbevoie découvrent la mer sous toutes ses facettes, prennent conscience de la richesse et de la fragilité de ce milieu et peuvent ainsi sensibiliser ensuite autour d’eux à la nécessaire protection des océans.

Production finale

Plusieurs productions ont été réalisées au cours de l’année: des “cahiers Tara”, mémoire du projet, des productions d’écrit (carnets de voyage, bouteilles à la mer), aquarium d’eau douce tropicale, exposition artistique autour de fresques et autres productions plastiques, jeu de société “Sea Pursuit”, et sortie en Baie de Somme.

ExpPeda-1718-MDebisshop-Arts ExpPeda-1718-MDebisshop-Aquarium1ExpPeda-1718-MDebisshop-Aquarium2

 

ExpPeda-1718-MDebisshop-Stand

Déroulé du projet

Références au programme : Tous les détails dans ce document pdf.

Temporalité  : Variable: entre deux et trois heures chaque semaine en moyenne, réparties entre les différentes disciplines.

Descriptif des séances :

Il n’y a pas eu de “séance type” car on a travaillé avec Tara dans plusieurs disciplines mais voici quelques exemples.

Par exemple pour la conception du jeu sur la mer, les CM2 sont allés au collège et en binôme avec un 6ème, ils devaient trouver des questions et leurs réponses sur différents thèmes (métiers de la mer, animaux marins, Tara, livres lus par les deux classes…), en s’aidant d’internet si besoin. Ils ont du aussi trouver 62 mots ayant trait à la mer pour fabriquer un dobble de mots. On a ensuite éliminé les questions – doublons, choisis les mots les plus significatifs, puis on a tapé les questions et réponses, imprimé, plastifié, les cartes-jeux et les deux classes se sont rencontrées pour jouer ensuite.

Pour la fresque, les enfants ont réalisés des croquis, esquisses de ce qu’ils verraient bien sur la fresque. On a rassemblé les croquis et discuté de ce qu’on voulait mettre en valeur parmi les propositions. Ont émergé les idées de mettre en opposition la beauté des fonds marins et leur pollution. Une artiste peintre est venue dans la classe pour nous aider, elle a fait faire la composition sur la planche aux élèves puis ils ont peint.

On a fait une séquence “tortue marine” aussi en début d’année. On a découvert la carte postale, les élèves l’ont collé dans leur cahier. On a discuté de la photo et les élèves ont écrit un court texte libre à partir de la photo: certains ont fait du documentaire, de la description, d’autres ont imaginé la tortue en héroïne d’une histoire. Puis on a travaillé en sciences les activités proposées dans le dossier d’accompagnement : on a fait le quizz, puis on a observé les documents Tara et répondu aux questions. Enfin, on a prolongé le travail en arts plastiques en réalisant à la craie grasse et à l’encre des tortues marines. Pour le vernissage, on les a exposées prises dans les mailles d’un filet pour sensibiliser les spectateurs à ce problème.

En géographie, quand nous avons abordé le thème “communiquer d’un bout du monde à l’autre”, nous avons commencé par visionner la vidéo réponse de Tara sur le sujet avant de continuer plus classiquement la séance.

Ressources pédagogiques utilisées  : Carnets de labo, Echos d’escale, vidéos Tara + Ressources propres en sciences sur l’eau

Ce qui a marché : Projet motivant! L’installation d’un aquarium a eu un grand succès dans la classe,; les enfants ont été curieux de suivre le bateau et de pouvoir échanger avec l’équipage.

Ce qui a été difficile : Projet trop ambitieux! Nous aurions du sélectionner un axe et non pas décliner le thème de la mer; du coup, on a délaissé certains aspects au fur et à mesure pour se concentrer sur d’autres.

Le conseil de l’enseignant : Les océans, ça fait rêver !

 

Carnets de voyages

Cartouche-E.Bourlier-1718

Enseignant référent : Mr E.Bourlier, du collège Marcel Marceron à Montfort sur Risle

Problématique : Comment préserver des écosystèmes à l’échelle de collégiens niveau 5è ?

Résumé

A travers la réalisation de carnets de bords et de l’exploitation de plusieurs dispositifs et actions (comme l’expédition Tara); le projet vise :
- à amener les élèves à concevoir , créer et réaliser un carnet de bord sous différents angles : littéraire, géographique et scientifique donc à s’ouvrir au monde.
-Donner l’envie de devenir auteurs de carnets par la mise en scène de souvenirs.
- Concevoir des outils et des méthodes pour apprendre en respectant les contraintes liées à ce type de production en faisant appel à l’imaginaire.
- Mettre les élèves dans une démarche d’investigation pour comprendre les enjeux économiques, les menaces qui pèsent sur différent milieux.

Plus d’informations sur ce projet

Production finale

Réalisation de carnets de voyages + carnets de bords scientifiques sur la Risle et les écosystèmes exotiques. Exposition. Réalisation de coffret découverte des livrets en élément recyclés de Noël. Réalisation d’affiche sur la restitution menace et solution des écosystèmes.

ExpPeda-1718-EBourlier-carnets1 ExpPeda-1718-EBourlier-carnets2

Déroulé du projet

Références au programme :

En FRANÇAIS : Se chercher , se construire / Le voyage et l’aventure : pourquoi aller vers l’inconnu ?
En SVT : Le vivant et son évolution / Classification du vivant /  biodiversité et évolution des êtres vivants
En GÉOGRAPHIE : S’adapter au changement global /Le changement global et ses principaux effets géographiques régionaux.

Temporalité  : Le projet a été réalisé sur un trimestre.

Descriptif des séances :

Les élèves ont travaillé en groupe.

- Rault Séverine (français)
Conception carnet de voyages + analyse film Alamar
- Heuzé Nathalie (géographie)
Conception carnet de voyages + analyse film Alamar
- Bourlier Eric (SVT/ coordinateur EDD)
Conception carnet de bord Risle, alamar + analyse fiche escale TARA+ affiches écosystèmes, coordination expositions/équipes/réalisations
- Miossec Delphine (CDI)
Mise à disposition ressources recherches pays / écosytèmes, exposition des carnets au CDI
- Dupuis Thomas (SIBVR)
Découverte d’un métier+ action rammassage déchets de la Risle
- Anne-Sophie Oberson (office du tourisme val de Risle)
Photos et conception exposition travaux des élèves à la médiathèque de Saint Philbert sur Risle
- Kathia Nasillski (Service Educatif à Normandie Images )
Dispositif collège au cinéma
- Pascaline Bourgain (Fondation Tara Expéditions )
Dispositif expéditions TARA
- Classes 5è A et 5è B (Collège Marcel marceron)
Réalisation carnet de voyages+ carnets de bords scientifiques Risle et écosytèmes exotiques
Découverte et analyse biodiversité du milieu de la Risle
Opération ramassage des échets de la Risle+ tri + exposition
Réalisation de coffret découverte des livrets en élément recyclés de Noël
Réalisation d’affiche sur la restitution menace et solution des écosystèmes.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale” (Fiches : Les activités humaines ont-elles un impact sur les récifs coralliens ? /En quoi l’aquaculture impacte-elle la mangrove ? Exemple de la crevette.)

Ce qui a marché : Projet vaste qui s’est étendu à différents domaines inattendus.

Ce qui a été difficile : Les freins sont surtout financier (dispositif collège au cinéma= coût bus qui limite le choix des classes).

Le conseil de l’enseignant : L’expédition, le voyage et l’aventure sont des moteurs universels et interdisciplinaires.

 

A bord, avec l’expédition TARA

Cartouche-MArdid

Enseignant référent : Mme M..Ardid, du lycée français de New-York aux Etats-Unis

Problématique : Pourquoi l’étude et la protection des coraux nous concernent-elles, nous qui vivons à NYC ?

Résumé

À partir d’une aventure virtuelle, les élèves imaginent, dans leurs écritures, qu’ils sont sur la goélette. De fait, nous avons étudié tout d’ abord un être vivant (le corail), sa protection, les dangers qui le fragilisent, l’écosystème, la géographie du Pacifique, comment les iles se forment…Nous avons, depuis janvier, un aquarium avec deux poissons clowns et 2 coraux dont les enfants s’ occupent tous les jours (tester la température, la salinité, la nourriture). Enfin, nous arrivons en fin de projet et les élèves ont décidé de bannir le plastique, ils militent à l’école pour les gourdes à la place des gobelets et le passage au composte.

Production finale

Créations de Moais en 3D et de maquettes de bateaux :

ExpPeda-20162017-MArdid-maquette2

 

Les actions des élèves, au sein de l’école : des gourdes pour ne plus utiliser de gobelets plastique, des sacs en tissu dont le logo a été créé par les enfants, un jour par semaine “déjeuner 0 déchet” et compostage.

ExpPeda-20162017-MArdid-sac

 

Quelques exposés et des émissions de radio : émission 1émission 2émission 3

ExpPeda-20162017-MArdid-Expose

Présentation à l’Assemblée des élèves :

ExpPeda-20162017-MArdid-Assemblee

Spectacle de fin d’année (cliquez sur l’image pour y accéder) :

ExpPeda-20162017-MArdid-Spectacle
 

Déroulé du projet

Références au programme : tous les détails dans ce document 

Temporalité  : de septembre à juin

Descriptif des séances : projet constant car il englobe lecture,écriture, sciences, géo…

ExpPeda-20162017-MArdid-Descriptif

Ressources pédagogiques utilisées  : les ressources de la BCD, mon petit quotidien, les sites américains, les cartes postales d’Echos d’Escale bien sûr, les vidéos “Dans le sillage de Tara Pacific” qui sont toujours un prétexte à écrire une nouvelle aventure…

Ce qui a marché : 100%. Je continue l’an prochain !

Ce qui a été difficile : Les réponses écrites sont trop longues à leur gout et ils arrêtent vite la lecture.

Le conseil de l’enseignant : Je n ai jamais vu des enfants s’ approprier ainsi un projet. Ils comprennent les enjeux et plus encore, ils prennent conscience de leur avenir et prennent des initiatives !

ExpPeda-20162017-MArdid-classe

 

Sensibilisation autour des expéditions Tara

Cartouche-NLeTollec

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée du Blavet à Pontivy, de l’académie de Rennes

Problématique : La science est-elle accessible à tous et peut-elle intéresser ceux qui n’en ont pas fait leur métier ?

Résumé

Les élèves découvrent ou connaissent déjà la goélette et ses expéditions. Ils approfondissent les thématiques liées à l’océan à travers les articles et vidéos accessibles à tous. De l’anglais vers le français, du français vers l’anglais.

Production finale

Réalisation d’une exposition et d’un journal pour suivre Echos d’escale.

Déroulé du projet

Références aux programmes : Domaine: monde et histoire des sciences et des techniques (Programme Lycée Pro)+Références historiques et géographiques (programme Lycée Pro)

Temporalité  :

-Présentation globale des expéditions Tara : 6 séances d’1 heure en septembre

-En cours d’année Tara Pacific : en A.P., 1 séance pour produire un journal scolaire.

-Fin d’année, en Mai: approfondissement des thèmes pour réaliser des posters affichés pendant notre Semaine de la prévention (domaine: environnement)

Descriptif des séances :

-Les chiffres de l’expédition Tara

-Vidéo avec questions en anglais

-Articles du journal de Tara anglais et français

-Données trouvées sur le site pour réaliser les posters.

Ressources pédagogiques utilisées  : Base de photos libres de droit Tara (accessible sur demande) – Opération “Echos d’escale” – Fiches pédagogiques – Documentaires co-produits par Tara (à télécharger avant les vacances)

Ce qui a marché : Début d’année, introduction: tous les élèves ensemble. Echos d’escale pour préparer le journal du lycée (plus développé, plus de séances), travail de groupes pour faire des posters thématiques (en Mai).

Ce qui a été difficile : une séquence de trois semaines, c’est suffisant. Au delà, avec mes élèves, l’intérêt s’émousse. C’est pourquoi en fin d’année, ils travailleront en groupe. Ils se connaissent maintenant et je pense qu’ils apprécieront de se regrouper par affinités autour d’un projet valorisant et évalué.

Le conseil de l’enseignant : Ne pas hésiter ! Le mouvement se démontre en marchant et si au début, le pas est un peu hésitant, au bout de quelques essais, les améliorations sont notables.

 

Au fil des escales de Tara

Cartouche-AMLarzilliere

Enseignant référent : A.M. Larzillière, de l’école primaire Notre-Dame à Toulouse, dans l’académie de Toulouse

Problématique : Quelles sont les problématiques environnementales soulevées par Tara, au fil des escales ?

Résumé

Découverte du parcours (points à relier des escales, fiche des escales), découverte de la carte postale (description, problématique environnementale soulevée), découverte des activités humaines polluantes et les impacts sur l’environnement + sensibilisation aux gestes éco-citoyens ; débat ; trace écrite (fiche à compléter à partir des ressources d’Echos d’escale). Liens interdisciplinaires (art, vocabulaire en tahitien, littérature de jeunesse).

ExpPeda-20162017- AMLarzilliere-elevesautravail

Production finale

Malheureusement, pas cette année…

Déroulé du projet

Références au programme :

Cycle 2 ==> Langage oral : comprendre et s’exprimer ; Langage écrit : copier de manière experte ; Questionner le monde : connaître les caractéristiques du monde vivant (le corail) + découvrir un espace lointain (repérage sur un planisphère) + identifier des paysages (littoral, île) + comparer les modes de vie (traditions tahitiennes) ; EMC : développer une conscience écologique ; Arts plastiques (tableau de sable, Gaugin, Hokusai + écoute musicale (musique polynésienne)

Cycle 1 ==> L’oral : échanger et réfléchir avec les autres ; L’écrit : copier des mots ; Arts plastiques : réaliser des compositions ; Ecoute musicale ; Explorer le monde : découvrir le monde du vivant, représentations de l’espace (planisphère, globe).

Temporalité  : Rendez-vous mensuel avec la carte postale + art (ponctuellement)

Descriptif des séances : Cette année, avec ma classe à double-niveau GS-CP, nous n’avons approfondi que 3 escales (avec fiches), mais Tara était au rendez-vous mensuel sur toutes les escales pour un temps de langage oral, de questionnement. En partant simplement de la projection de la photo, après un temps de description, je leur demandais pourquoi Tara nous envoyait cette photo et quelle problématique environnementale cela pouvait soulever et s’en suivait un petit écrit. C’était à chaque fois un bonheur de découvrir leurs réponses souvent pertinentes, leur intérêt sur ces découvertes et leur sensibilité aux problèmes de pollution (“ben, moi, je viens toujours à l’école à pieds”).

Plus de détails dans ce document.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale”

Ce qui a marché : Les élèves sont très sensibles à la protection de l’environnement ; richesse et pertinence des échanges malgré leur jeune âge.

Ce qui a été difficile : RAS : tout passe en classe ! Frustration personnelle de ne pas pouvoir poursuivre sur le projet avec l’outil numérique pour réaliser un carnet de bord ou un livre numérique comme je l’ai fait précédemment avec Didapages (fait pour les précédentes expéditions Tara, depuis 2009…). Aujourd’hui, nous disposons de tablettes, mais je n’en ai pas encore trouvé une exploitation qui me convienne. A poursuivre..

Le conseil de l’enseignant : Tara, c’est de la science (découverte du monde sous-marin, magique avec le plancton) mais aussi du rêve dans les yeux des enfants (le voyage, les océans). Les enfants (et leur maîtresse) s’attachent au bateau ! Depuis 2009, mêmes problématiques (plancton, pollution..) mais toujours un renouvellement en fonction des parcours. Finalement, nous sommes comme les scientifiques, on ne sait pas à l’avance ce que l’expédition nous amènera comme découvertes. Même démarche que les scientifiques aussi : l’expédition suscite le questionnement. Tara est aussi un support motivant pour les apprentissages dans l’interdisciplinarité : projet porteur de sens. Pour finir, je citerai les élèves “Est-ce qu’on fait Tara aujourd’hui ?” et les plus grands ayant “fait” Tara constatent en passant la tête dans la classe “Tu fais encore Tara ?”.

 

Le corail, les océans et leur protection

Cartouche-MLGobinFauquet

Enseignant référent : Mme M.-L. Gobin, de l’école élémentaire de Saubrigues, dans l’académie de Bordeaux

Problématique : Pourquoi protéger les coraux ?

Résumé 

Sensibiliser les élèves à la protection des océans, à la rareté de l’eau et au rôle du corail dans la biodiversité en collaborant avec les animateurs des TAP (CM1 et autres niveaux concernés, CE1, CE2, CP, CM2) eux-mêmes investis sur un projet transversal sur la protection de l’eau tout au long de l’année.

Production finale

Réalisation d’une production musicale avec création de textes slamés (pour le CM1), et un diaporama réalisé par les TAP de l’école.

ExpPeda-20162017-MLFauquet-chanson

Déroulé du projet

Temporalité  : 1 heure environ par semaine pour les cm1, les jeudi après midi dans le cadre des TAP

Descriptif des séances : Les CM1 travaillent par groupe autour d’une thématique sur le corail : Qu’est-ce qu’un corail, comment se reproduit-il ? Quelles sont les principales espèces ?  Où trouve t-on du corail sur la planète ? Quelles sont les menaces pour le corail ?

Ressources pédagogiques utilisées  : Dossier pédagogique de Tara sur le corail

Ce qui a marché : A l’identique : le travail de groupe autour de thèmes spécifiques à chacun, le choix du sujet peu connu des enfants, la recherche des photos.

Ce qui a été difficile : Bien que le dossier pédagogique soit très bien fait, la sélection des informations est parfois compliquée pour les élèves, car l’information principale n’est pas toujours intelligible pour eux.

Le conseil de l’enseignant : varier les sources d’information – attention aux photos (qui captent les enfants au dépens du contenu) pour le sujet du corail notamment – sérier les questions, car sujet très vaste.

 

Mers et Océans

Cartouche-CLaforest

Enseignant référent : Mme C.Laforest, du collège Jules Ferry à Ste Geneviève des Bois, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Pourquoi faut-il protéger les océans ?

Résumé

Etudier différents éléments dans le but d’expliquer l’importance des océans et de la vie dans les océans et ainsi expliquer pourquoi on doit les protéger. Ces éléments sont entre autre : l’équilibre courants océaniques/courants atmosphériques pour climat et météo, l’acidification des océans et les conséquences sur le vivant tel que les coraux, le réchauffement climatique et les conséquences sur le vivant, la pollution .. Tout ceci a été résumé lors de la réalisation d’une carte mentale par les élèves.

Production finale

Cartes mentales + dessins d’un récif corallien avec faune et flore des récif coralliens.

ExpPeda-20162017-CLaforest-cartementale-2 ExpPeda-20162017-CLaforest-cartementale-1 ExpPeda-20162017-CLaforest-dessincorail-1

Déroulé du projet

Références au programme : La Terre système dans le système solaire / Phénomènes météorologiques et climatiques / Risques naturels / Exploitation des ressources naturelles et action humaine

Temporalité  : Les EPI étant intégrés aux cours cela pris plusieurs mois, la réalisation production finale a pris environ 6h à 7h dans l’année.

Descriptif des séances :

1/  les cartes mentales :
- j’ai annoncé aux élèves que nous allions résumer la partie du cours regroupant les thèmes “la Terre dans le système solaire ” + “phénomènes météo et climatiques” + “risques naturels” + “exploitation des ressources naturelles et action humaine” sous forme de carte mentale dans le cadre de l’EPI “mers et océans”. L’objectif étant de montrer la méthode de la carte mentale afin de les faire raisonner autrement, je trouve que c’est une méthode intéressante et qui plait beaucoup à certains élèves selon leur manière de raisonner.
- Ils étaient en groupes de 4 élèves en moyenne (1 groupe par paillasse). Ils avaient un ensemble d’étiquettes que j’avais préparé moi même, ils devaient tout d’abord les rassembler de manière logique et ensuite essayer de trouver un lien entre ces étiquettes, sachant que l’étiquette “Tara” était le point de départ
- Je passais dans chaque groupe pour discuter et les aider à raisonner. Cela a pris 2h car très difficile d’aider de manière efficace en classe entière.
- Je craignais que cela soit difficile à réaliser mais j’ai été agréablement surprise par leur facilité à se souvenir et à réinvestir le cours. Beaucoup ont apprécié cette activité.

2/ les dessins :
- l’objectif à la base était de recréer dans une exposition un récif corallien pour y mettre en évidence sa biodiversité et sa fragilité. J’ai transformé l’exposition en dessin personnel, ce qui a d’ailleurs permis de mobiliser certains élèves qui se sentent moins à l’aise lors d’activités plus “intellectuelles”. D’ailleurs, beaucoup se sont investis activement, mais cette activité demandait beaucoup de temps que je n’ai pas pu donner (parfois 5 à 6h !!!). Le but était aussi de faire un lien avec la carte mentale.
- Avec les difficultés rencontrées par la saturation du collège et donc la difficulté à accéder aux salles informatiques (prises par des cours) , j’ai constitué des livrets avec des profils d’animaux (telles les planches utilisées par les plongeurs) et un profil de corail. Ils devaient donc dessiner leur propre récif corallien en y ajoutant ce qu’ils voulaient. Chaque être vivant devait être accompagné d’un numéro correspondant à une légende écrite sur une autre feuille  (exemples : les tortues qui confondent les sac plastiques avec des méduses => lien avec la partie pollution de la carte mentale ; les poissons perroquets trop pêchés, les algues se développent davantage et étouffent le corail …).

3/ les escales de Tara :
Je me suis servie d’écho d’escales pendant les cours.
Je leur annonçais simplement que Tara faisait escale à tel endroit et nous avait envoyé une photo.
Ce qui était génial, c’est que les sujets tombaient pile avec ma progression !

Ressources pédagogiques utilisées  : Site web de Tara : les ressources concernant les coraux , l’océan/climat – Opération Echos d’Escale (déchets plastiques, montée des eaux)  - Documents de la plateforme Océan&Climat

Ce qui a marché : Globalement, tout a bien fonctionné avec la plupart des élèves. Il semble qu’ils aient été sensibles à la problématique. La carte mentale est un élément difficile à réaliser, mais le raisonnement nécessaire leur a plu, ils ressentaient une satisfaction à l’issu de ce travail (il est préférable de réaliser la carte mentale au fur et à mesure que le cours est fait plutôt qu’à la fin).

Ce qui a été difficile : La gestion de classes très difficiles, les cours uniquement en classe entière (donc des TP très sportifs!), un manque de moyen notamment informatique.

Le conseil de l’enseignant : De le faire !

 

Les problématiques autour de l’Océan

Cartouche-BSassier

Enseignant référent : Mr B.Sassier, de l’école française des Seychelles à Victoria Mahe

Problématique : Réchauffement climatique, déchets plastiques

Résumé 

Suivi de l’expédition au fil des escales et des problématiques

Production finale

Exposition

ExpPeda-20162017-BSassier-Exposition

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h par semaine, en APC (activité pédagogique complémentaire)

Descriptif des séances : Nous avons travaillé avec la carte postale, la carte de l’expédition et les quizz activités proposés par Tara, en petits groupes. J’ai aussi exploité ponctuellement certaines activités en classe entière (CM1 ou CM2) en anglais. Nous avons aussi régulièrement visionné les vidéos de l’expedition avant chaque nouvelle escale.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’Escale” – Opération “Dans le sillage de Tara Pacific” – Videos Tara

Ce qui a marché : Grande sensibilisation des enfants

Ce qui a été difficile : Manque de temps (…) et de soutien au sein de l’établissement

Le conseil de l’enseignant : Que les supports fournis par Tara sont de très bonne qualité et que nous sommes tous concernés !

 

Expédition scientifique aux côtés de Tara

Cartouche-FBlanchet

Enseignant référent : Mme F.Blanchet, du collège Fichez à Plouescat, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Comment organiser une expédition scientifique aux côtés de Tara?

Résumé

J’ai utilisé, cette année, le suivi de l’expédition Tara Pacific comme fil rouge pour traiter toutes les notions relatives au programme de sciences de la classe de 6ème, depuis le choix justifié des matériaux du bateau jusqu’à l’effet de l’acidification des océans sur les coraux, en passant par l’organisation des espaces de vie sur le bateau dans le respect d’autrui, par la découverte de la géologie du Japon… J’ai utilisé ponctuellement les ressources pédagogiques fournies et fait produire des questions par mes élèves, lu et réinvesti les réponses. Pour cette première année de projet, je n’ai pu en faire davantage du fait des nouveaux programmes de sciences et de ma bivalence m’ayant demandé beaucoup d’investissement dans de nombreux domaines, mais je souhaite réitérer cette expérience avec les sixième de l’année prochaine et leur faire réaliser une production à valoriser (je suis en recherche d’idées…production de vidéographies, de relevés…), et trouver une idée pour poursuivre cette aventure Tara avec mes actuels sixièmes, pour leur année de cinquième, car ils sont demandeurs : peut-être des vocations à venir ?

Production finale

Rien cette année (c’est le problème).

Déroulé du projet

Références au programme : toutes les notions relatives au programme de sciences de la classe de 6ème

Temporalité  : 2h30 par semaine

Descriptif des séances : Les séances étaient très diversifiées. Il pouvait s’agir de travaux individuels ou de travaux de groupe. Par exemples :

-Travaux individuels : lorsque Tara était au Japon, les élèves ont travaillé sur la géologie de l’archipel (volcans, séismes) et ont élaboré individuellement sur ordinateur une carte d’identité du pays.

-Travaux de groupe : les élèves ont travaillé par groupe de 4 sur le blanchissement du corail. A l’aide de documents et de l’animation “Frank le corail”,  ils ont imaginé des protocoles expérimentaux et réaliser leurs expériences pour comprendre l’impact du CO2 sur l’océan.

-En dehors de la classe : la présentation en vidéo de  l’équipe de Tara était l’occasion de travailler sur le genre (Homme/Femme) et sur les métiers à bord de la goélette. Ils ont élaboré des diagrammes en bâton et ont réalisé un petit sondage dans l’école sur les enjeux de la vie en communauté.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Dans le sillage de Tara Pacific” – Ressources sur le corail – Site web avec actualités et vidéographies – Documentaires mis à disposition.

Ce qui a marché : Les observations faites sur le littoral finistérien, les manipulations faites sur l’acidification des océans, les questions-réponses avec l’équipe de Tara Pacific, liens avec leurs pratiques quotidiennes (consommation d’énergie, production de déchets…). Le projet global a bien fonctionné puisque les élèves ont demandé à continuer l’année prochaine ! :)

Ce qui a été difficile : Ecueil: manque de temps pour construire un projet avec beaucoup d’anticipation.

Le conseil de l’enseignant : De prévoir impérativement une production (même modeste) pour que les élèves puissent communiquer à l’extérieur au sujet de leur expérience et ainsi valoriser leurs acquis.

 

VIVRE AVEC L’EAU

Cartouche-HBastier

Enseignant référent : Mme H.Bastier, de l’école élémentaire les Châtaigniers à Nantes, dans l’académie de Nantes.

Problématique : Pourquoi les organismes marins sont-ils menacés et quel est le lien avec l’Homme ?

Résumé

La classe de CM1 d’Hélène Bastier de l’école des Châtaigniers a suivi toute l’année l’expédition TARA PACIFIC autour de l’étude des coraux et son projet éducatif “Echos d’escale”. Chaque mois, les élèves ont reçu une carte postale envoyée par l’équipage depuis une escale (le sable à Papeete, le plastique sur la plage de Maupihaa, les coraux à Futuna, etc…). Ils se sont interrogés à partir de ces matériaux et ont pu poser leurs questions lors de visioconférences avec l’équipage en navigation et en envoyant leurs questions par mail tous les quinze jours. Une question principale a conduit les investigations : les organismes marins sont menacés, comment l’expliquer ? 

A partir des documents envoyés par TARA, des échanges avec les marins et les scientifiques du bateau, d’une sortie à l’école du littoral, d’expériences menées en partenariat avec IFREMER et SEQUOIA, les élèves ont pu tester et trouver de nombreux éléments de réponses. Tout au long du projet, ils ont été sensibilisés aux problématiques de l’écologie, du développement durable et à leurs conséquences sur la biodiversité et la chaine alimentaire : le réchauffement climatique; l’acidification des océans; la présence de déchets et notamment de micro-plastiques dans les océans (sensibilisation d’autres élèves lors du Forum des Sciences de la Ville de Nantes).

Production finale

Animation d’un stand lors du Forum des Sciences de la ville de Nantes, autour des déchets et des micro-plastiques.

ExpPeda-20162017-HBastier-stand

Déroulé du projet

Références au programme : Compétences scientifiques  : Pratiquer des démarches scientifiques (formuler une problématique, proposer des hypothèses, interpréter un résultat, tirer une conclusion et la formaliser sous une forme écrite ou orale.) – S’approprier des outils et des méthodes – Pratiquer des langages – Mobiliser les outils numériques – Adopter un comportement éthique et responsable ; Et autres compétences en français (écrit et oral), mathématiques, arts plastiques, géographie, EMC…

Temporalité  : Projet pluridisciplinaire sur l’année, horaires variables selon les semaines mais environ 2h à 3h hebdomadaires.

Descriptif des séances : Questionnements / hypothèses, recherches variées, bilan. Ponctuellement : expériences pour tester ou valider une hypothèse. Je lance toujours les séances en repartant de la grande question élaborée lors de la première séance de problématisation. Les élèves font le point sur ce qu’ils ont appris la fois précédente, rappellent les questions restées sans réponses et les nouvelles questions ou hypothèses. Le reste de la séance est consacré à la recherche de réponses, validation ou invalidation des hypothèses.
Les modalités de travail (individuel, par groupe, collectif) varient selon les phases : lecture de documents, analyse de données scientifiques, ateliers d’expérimentation, observations, classements, écrits de synthèses, etc…

ExpPeda-20162017-HBastier-sortielittoral ExpPeda-20162017-HBastier-experiences

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale” (sable, les coraux, les déchets) – Opération “Dans le sillage de Tara Pacific” (La foire aux questions,  les réponses aux échanges, les vidéos de TARA et les visioconférences) –  Le documentaire “Océans, le mystère plastique” – Ressources mises à disposition par IFREMER et le pôle Sciences de la Ville, le site Ocean Campus (Surfrider) et d’autres…

Ce qui a marché : L’implication des élèves toute l’année, l’intérêt pour le projet TARA et le fait de pouvoir échanger régulièrement par mail ainsi qu’en visioconférence. La fréquence est importante pour garder maintenir l’attention.

La parole aux élèves : “Nous avons aimé dans ce projet : faire des expériences, apprendre qu’il fallait protéger les animaux marins, pouvoir interagir avec l’équipage de TARA et avoir des réponses à nos questions.”

Ce qui a été difficile : La quantité des échanges et des contenus a été parfois trop importante, il faut arriver à réguler pour ne pas trop solliciter les élèves et leur laisser le temps d’assimiler un sujet après l’autre. Sélectionner les thématiques pour ne pas surcharger.

Le conseil de l’enseignant : De ne pas hésiter !! Les ressources sont très bien faites, le projet est concret et ne peut que toucher les élèves. L’accompagnement et les échanges avec l’équipe de TARA sont précieuses.

 

Protégeons les océans

Cartouche-JPaillard

Enseignant référent : Mr J.Paillard, du collège Jean Macé à Clichy, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Comment pouvons nous agir à Clichy pour protéger les océans ?

Résumé 

Deux classes de cinquième ont suivi l’expédition Tara toute l’année. Un EPI différent a été réalisé pour chaque classe. Première classe de 5ème : EPI sur les océans (SVT-Physique-Chimie-Histoire-géographie-EMC, Français, Arts plastiques, Technologie) avec réalisation d’un film de sensibilisation sur le tri des déchets. Deuxième classe de 5ème: EPI sur les coraux et l’expédition tara (Français, SVT, Physique-chimie) avec réalisation de carnets de bords virtuels autour de l’expédition.

Production finale

Carnets de bord

ExpPeda-20162017-JPaillard-Carnetdebord1ExpPeda-20162017-JPaillard-Carnetdebord2

Film de sensibilisation et exposition, présentés lors du congrès des élèves de Tara à Paris, le 12 mai 2017.

ExpPeda-20162017-JPaillard-Video1 ExpPeda-20162017-JPaillard-Video2

 

Déroulé du projet

Références au programme : SVT – 5ème: notions d’écosystèmes, de nutrition, de symbiose, de reproduction sexuée et asexuée, de climat, de changement climatique, d’action de l’Homme sur les écosystèmes, …

Temporalité  : Toute l’année pour la classe de 5ème en atelier, au rythme d’une heure d’atelier développement durable hebdomadaire. (Non évaluée pour l’autre classe de 5ème qui était uniquement en EPI).

Descriptif des séances : Les élèves ont travaillé sur les océans dans les matières concernées, toujours en lien avec les programmes de cinquième : suivi de l’expédition (échanges par mail avec l’équipage, visioconférences, Echos d’escale), et mise en place d’actions concrètes au collège (tri du papier, des piles, …), sensibilisation des autres classes (collège et primaire).

Ressources pédagogiques utilisées  : Dossier pédagogique sur les coraux, Opération “Echos d’escale”, Opération “Dans le sillage de Tara Pacific”, ressources pédagogiques de Nausicaa…

Ce qui a marché : Les échanges par mails et vidéos ont beaucoup plu et ont motivé les élèves.

Ce qui a été difficile : L’organisation pour avoir la classe au moment des visioconférences a été difficile, les visioconférences étaient un peu longues pour que des élèves de cinquième restent concentrés.

Le conseil de l’enseignant : Le site de Tara est une mine de ressources très bien faite.

 

Sensibilisation au problème de pollution

Cartouche-SLievin

Enseignant référent : Mr S.Liévin, de l’école primaire Ampère à Paris, dans l’académie de Paris.

Problématique : Comment réduire nos déchets ?

Résumé 

Amener les élèves à prendre conscience du monde qui les entoure et de la nécessité d’être vigilant à tout instant pour le préserver.

Production finale

Création d’une chanson éco-citoyenne (paroles + musique). Cliquez sur l’image ci-dessous pour y accéder.

ExpPeda-20162017-SLievin-chanson

 

Déroulé du projet

Temporalité  : 15 séances ventilées d’1,5Heure sur l’année avec un concert le 11/05/2017

Descriptif des séances : Création musicale avec des professionnels, dans le cadre de “La Fabrique à chansons de la SACEM”.

Ressources pédagogiques utilisées  : Site internet de TARA – Documentaires video coproduits par Tara - Magazines axés sur le développement durable tels que Eco-citoyenneté ou Passion céréales qu’on reçoit en classe.

Ce qui a marché : La création musicale

Ce qui a été difficile : La mise en place (ateliers…)

Le conseil de l’enseignant : Etre conscient du caractère chronophage de ce type de projet

 

Gestion de l’eau sur le bateau

Cartouche-GPages

Enseignant référent : Mr G.Pages, du collège Martin Luther King à Villiers le Bel, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Que devient l’eau usée sur un bateau ?

Résumé

Réalisation de la maquette du bateau à l’échelle 1/40, puis travail sur les lieux de stockage de l’eau potable et le devenir des eaux usées à bord. -Réalisation d’un jeu sur l’eau : placer les 3 types de réservoirs dans la maquette à l’aide du mot du capitaine, d’un lexique et un schéma légendé sur le lexique naval. Es-tu prêt à devenir un taranaute ?

Production finale

Une maquette (credits : G.Pages) :

ExpPeda-20162017-GPages-maquette1

ExpPeda-20162017-GPages-maquette2

ExpPeda-20162017-GPages-maquette4

 

mais aussi un jeu et une vidéo (cliquez sur l’image ci-dessous dessus pour y accéder) :

ExpPeda-20162017-GPages-video

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h par semaine sur une année

Descriptif des séances : Le lancement du projet a été réalisé avec une vidéo de Tara pour présenter le projet scientifique puis présentation du voyage en 2017, et pour finir distribution du journal de Tara Junior n°3. Pour les séances en classe, les élèves travaillaient en groupent de 4 à 5 élèves sur des thèmes (l’histoire de tara, l’eau sur un bateau, fabriquer des prototypes, travail sur l’oral, réalisation de la maquette, réalisation d’un jeu sur l’eau, réalisation d’affiche).

Maths : travail sur les échelles et une visio – Musique : apprentissage d’une chanson sur l’eau avec toutes les classe de sixième – Arts plastique : des réalisations sur le thème de l’eau – Avec la documentaliste : travail sur la production de la vidéo et leur avatar.

Ressources pédagogiques utilisées  : Des vidéos de Tara, le dossier sur le voyage de l’eau sur Tara et des recherches sur internet.

Ce qui a marché : La réalisation de la maquette et l’enregistrement de la vidéo

Ce qui a été difficile : Impliquer les autres enseignants

Le conseil de l’enseignant : Il faut vérifier que les collègues des autres disciplines soient prêts à s’investir dans le projet.

 

Tara autour du Monde

Cartouche-MLDherbecourt

Enseignant référent : Mme M.-L. Dherbécourt, de l’école primaire Saint Joseph à Prat, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Quelle route suit Tara, quels problèmes écologiques rencontre-t-elle, que pouvons-nous faire chez nous contre cela ?

Résumé 

Chaque mois, les élèves attendent la carte postale que j’ai préalablement imprimée. J’y insère la position géographique de Tara, le problème écologique rencontré en l’illustrant de photos explicatives, et adapte les ressources au niveau CP-CE1 (sous la forme d’une simple fiche synthétique qui tient en une page A4, en allant parfois rechercher d’autres photos plus accessibles, du fait de leur âge). Après débat, nous collons une carte postale miniature sur la carte. La carte postale A4 reste affichée de telle sorte que tous les élèves de l’école puissent la voir.

Production finale

Exposition des cartes postales

ExpPeda-20162017-MLDherbecourt-photoclasse

Déroulé du projet

Références au programme : Programmes 2015 + Circulaire n°2015-018 du 4 février 2015

Temporalité  : Mensuel, tout au long de l’année scolaire, avec rappels fréquents

Descriptif des séances : 1- Présentation de la carte postale. 2- Recherche & identification du problème posé. 3- Emissions d’hypothèses pour y remédier. 4- Solutions à appliquer chez nous.

Nous avons découpé des articles de presse sur Tara et demandé à la bibliothèque municipale de nous fournir des ouvrages sur le navire et ses expéditions. Leur lecture restait libre (et appréciée !) mais n’était pas un support de recherches pour aboutir à une solution scientifique. Nous avons recoupé les escales de Tara avec l’étude des continents en “Questionner le monde” ; avec notre Opération “Nettoyons la plage” que nous avons réalisée à Trégastel (nombre de déchets plastique faramineux)… Les élèves ont également découvert l’existence des coraux.

Ressources pédagogiques utilisées  : Ressources de cycle 3 adaptées au cycle 2

Ce qui a marché : La carte postale d’”Echos d’Escale”est très attendue et la problématique illustrée par  des photographies supplémentaires , est réaliste. Les déchets plastiques ont particulièrement touchés les élèves car nous avons fait une opération « Nettoyage de plage » quelques jours avant. D’autre part, les élèves ont été ébahis des diverses photos de Tara.

Ce qui a été difficile : Rien

Le conseil de l’enseignant :  Suivre Tara est une belle aventure. Elle illustre l’éducation à l’environnement dans différentes parties du globe et prouve que tous les enfants du monde sont concernés. En cycle 2, Tara donne aux élèves le goût du voyage et de la découverte d’autres pays, d’autres paysages, de cultures différentes. Tara leur permet de développer leur sensibilité à la beauté de la Terre, de développer leur esprit scientifique. Ils rêvent d’exercer les métiers du bord et cette perspective les motive en classe.

 

L’océan plastique ou l’océan devenu poubelle

Cartouche-STricot

Enseignant référent : Mme S.Tricot, du collège Paul Verlaine à Paris, dans l’académie de Paris.

Problématique : En quoi les excès de la société de consommation ont-ils un impact sur l’océan mondial ?

Résumé

Sensibilisation des élèves sur la production et le rejet des matières plastiques qui finissent dans l’océan avec le visionnage d’un documentaire (“Océans” de Jacques Perrin), le suivi de l’expédition Tara, l’interview d’une scientifique Tara sur cette question par visioconférence, des cours en SVT-Physique-Géographie sur le thème, la production de mini-films sur ce thème par les élèves, l’invitation de la troupe “la débordante compagnie” pour son spectacle “ce qui m’est dû”.

Production finale

Mini-documentaires en groupe.

Déroulé du projet

Références au programme : Prévenir les risques, s’adapter au changement global

Temporalité  : EPI au long cours avec des séances ponctuelles pendant toute l’année

Descriptif des séances : Très varié ! Par exemple : en utilisant le journal Tara junior n°3, les élèves devaient trouver les articles qui correspondaient à des questions et les découper et coller dans leur cahier EPI.

Ressources pédagogiques utilisées  : Le journal Tara junior n°3- Visioconférence en direct du Dr Stéphanie Petit sur la pollution plastique en Méditerranée – Documentaires mentionnés ci dessus

Ce qui a marché : l’interview de la scientifique, les projets documentaires faits par les élèves.

Ce qui a été difficile : le documentaire “Océans” visionné trop tôt – la séance sur le journal pas assez cadrée.

Le conseil de l’enseignant : Le partenariat avec Tara est idéal : il fournit pleins de ressources, il donne beaucoup d’énergie, on a le choix des ressources à utiliser.

 

On tourne ! avec Tara

Cartouche-ADuhamel

Enseignant référent : Mme A.Duhamel, du collège Albert de Mun à Nogent-sur-Marne, dans l’académie de Créteil.

Problématique : Qu’avons-nous appris dans le sillage de Tara ?

Résumé

Aux différentes étapes du voilier, nous avons appris les enjeux liés à la protection de la planète, tout en développant la coopération.

Production finale

Réalisation d’un petit film (cliquez sur l’image pour y accéder).

ExpPeda-20162017-ADuhamel-video

Déroulé du projet

Temporalité  : 1H à 2H, c’est le temps à l’année par matière, mais c’est très variable selon les matières. Français : 1h ; Techno : une séquence entière avec la réalisation de maquettes, donc 6 à 7h ; Espagnol : 2h ; SVT : 1h ; PC : 2h ; Histoire-Géo : je ne compte pas !!

Descriptif des séances : Séance Techno : construction d’une maquette de maison capable de résister à la submersion. Séance PC : hydro-distillation de grenadine. Séance Espagnol : situation des pays hispanophones traversés par Tara..

Ressources pédagogiques utilisées  : Les différentes fiches d’activités Echos d’Escale (sable, corail, niveau de la mer, énergie…) de Tara.

Ce qui a marché : Ce qui leur a beaucoup plu, c’est d’être les acteurs (dans tous les sens du terme !) + de visualiser et communiquer avec l’équipage. MERCI !

Ce qui a été difficile : Pour le moment, rien… :)

Le conseil de l’enseignant : Foncez !

 

Exposition Tara – ateliers pour les classes

Cartouche-IMasse

Enseignant référent : Mme I.Massé, de l’école Jean Piaget à Chevreuse, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Comment rendre accessible notre exposition sur l’Océan et comment intéresser les autres élèves de l’école ?

Résumé

Les élèves de CM2 ont préparé trois ateliers en lien avec le projet d’exposition : les mers de plastique pour les CE2 (album utilisé parallèlement : Voyage à poubelle plage), préserver les ressources pour les CP (conte : le roi qui voulait toucher la Lune-conte haïtien), la montée du niveau des océans pour les CM1 (Album : Tuvalu).

Production finale

Réalisation de powerpoints pour mener les ateliers avec les jeunes élèves de l’école, accompagnés des textes littéraires supports.

ExpPeda-20162017-IMasse-ateliers1

ExpPeda-20162017-IMasse-ateliers2

Déroulé du projet

Temporalité  : Une heure par semaine toute l’année, la totalité des thèmes évoqués dans les cartes postales a été traitée.

Descriptif des séances : Questionnement, expérimentations, documentations, traces pour l’exposition.

Ressources pédagogiques utilisées  : Cartes postales Tara “Echos d’Escale” et supports enseignant. Videos Tara.

Ce qui a marché : Les expériences : dilatation de l’eau, acidité et craie.

Ce qui a été difficile : Certains textes dans les documents d’accompagnement sont complexes en CM2.

Le conseil de l’enseignant : Sans hésitation, les supports sont très bien faits.

 

La goélette TARA

Cartouche-VDorizzi

Enseignant référent : Mme V.Dorizzi, du collège St Exupéry à Vannes, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Etudier l’ensemble du programme de 5ème en partant toujours d’une situation liée à Tara

Résumé

Nous avons suivi Tara, tous les mois. Nous avancions un petit bateau sur la carte et parlions du sujet d’études du mois, sans forcément faire un cours dessus si cela ne correspondait pas à ma progression.

Production finale

On avance sur la carte de Tara Pacific tous les mois en affichant la photo du mois, et en discutant autour de sa thématique.

Références au programme : tout le programme de 5ème en physique

Déroulé du projet

Temporalité  : 1.5 h/semaine

Descriptif des séances :

Toujours à partir d’une situation déclenchante à bord de Tara :

-l’électricien du bord constate une panne dans sa cabine : circuits série et dérivés

-la cuisinière part à terre faire du ravitaillement à vélo : conversions d’énergie

-iceberg en vue : changements d’état de l’eau…

La liste complète des séances dans ce document.

Ressources pédagogiques utilisées  : site web TaraExpéditions – opération “Echos d’Escale” – videos sur Tara trouvées sur Youtube – extraits de journaux télévisés…

Ce qui a marché : Elèves très impliqués, ce sont eux qui me parlent naturellement de Tara quand le sujet passe aux infos…je continue l’an prochain car Tara est partie 2 ans, en espérant clore le projet avec une visite de la goélette lors de son retour à Lorient.

Ce qui a été difficile : pas de problème.

Le conseil de l’enseignant : A faire sans problème, à condition d’être un passionné de voile et navigation !