Les écosystèmes marins

bandeau_temoignage_dahlem_2019_20

Enseignant référent : Mme C. Dahlem, du lycée Raymond de Naves de Toulouse, dans l’académie de Toulouse.

Problématique : Comment l’étude des écosystèmes permet-elle de comprendre leur organisation, leur dynamique, ainsi que les menaces auxquelles ils sont soumis et les enjeux de leur gestion ?

Résumé

L’idée était de construire un projet transdisciplinaire, dans un contexte de demande d’ouverture d’une classe européenne DNL SVT anglais et d’échanges pédagogiques avec un établissement côtier à l’étranger. Nous avons traité les connaissances et capacités du programme de 1ère spécialité Écosystèmes et services environnementaux en s’inscrivant dans une démarche de projet.

Production finale

Posters scientifiques présentés à l’oral

Déroulé du projet

Références au programme : Thème 2 : Enjeux contemporains de la planète (Partie A : Ecosystèmes et services environnementaux)

Temporalité : 4h par semaine pendant un mois + temps de préparation de l’oral et du poster scientifique en autonomie

Descriptif des séances :

Séance 1 – TP : Observation microscopique de zooplancton et phytoplancton marin / comparaison de deux milieux aux conditions physico-chimiques différentes / identification par les élèves et des chercheurs.

Séance 2 – Cours : Construction d’un schéma fonctionnel format A3 / réseau d’interactions biologiques (prédation, parasitisme, symbiose…) / flux de matière et d’énergie.

Séance 3 – TP : Modélisation d’une perturbation non-anthropique d’un écosystème avec EduModel et résilience.

Séance 4 – Cours : Travail en groupe – choix d’une problématique traitant de « l’humanité et les écosystèmes » et attribution des dossiers documentaires aux élèves parmi : La surpêche / Pêche et monétarisation / Espèce envahissante / Médicaments de la mer / Récifs coralliens / Absorption CO2 / Les marées vertes / Phytoplancton et O2 / Pollution PCB et Mercure / Services culturels / Pollution Pesticides et Plastique

Séance 5 – TP : Création d’un poster scientifique par groupe sur la problématique choisie.

Séance 6 – Cours : Soutenance orale et présentation du poster scientifique pour chaque groupe.

Ressources pédagogiques utilisées :

Sites internets www.seachangeproject.eu / www.ethic-ocean.org / www.cseb-bretagne.fr

Paramètres mesurés dans l’eau de mer à Roscoff et à Bordeaux (réseau SOMLIT)

Ce qui a marché : Observer le plancton dans une goutte d’eau de mer – Créer une affiche esthétique d’un réseau écologique complexe – Créer leur propre modèle numérique modélisant la résilience d’un écosystème marin face à un virus – Créer leur poster scientifique.

Ce qui a été difficile : La densité des séances : il y a beaucoup de ressources et il faut les alléger. Faire une première séance plus simple pour poser les bases.

Le conseil de l’enseignant : Fonce ! C’était très gratifiant de voir les élèves passer à l’oral, en visioconférence, encore motivés le 26 juin et me présenter de magnifiques posters parfois en anglais…!

En route avec Tara

Cartouche-MFlament-1819

Enseignant référent : M M.Flament, de l’Ecole des Amandiers à Paris, dans l’académie de Paris.

Problématique : Que se passe t-il dans l’océans ?

Résumé

Quatre classes de notre groupe scolaire, se sont lancées dans L’aventure Tara. L’objectif était de sensibiliser les enfants aux différents phénomènes qui se déroulent dans l’océan. Les classes ont pu échanger avec des scientifiques lors d’un direct, voir les différents documentaires réalisés par tara et en dégager des thématiques. Deux classes ont installé un aquarium dans leur salle, trois ont découvert la pollution plastique avec l’association surf-rider et deux ont décidé de découvrir les coraux en vue du Congrès des Jeunes Aquariologistes, à l’Aquarium de la Porte dorée pour la fête de l’océan. Ils ont donc proposé le vendredi 7 juin 2019 deux performances artistiques en rapport à leurs découvertes et aux problématiques coralliennes…

Production finale

Performances artistiques + photo de l’aquarium

DSC_2222

fête de l'océan 2 Fête de l'océan Fête de l'océan3

Déroulé du projet

Références au programme :

Temporalité : 10h séance par trimestre

Descriptif des séances :

3 film de tara, deux directs, visite d’aquarium, Séance avec nos aquariums

Ressources pédagogiques utilisées : Documentaire, Live, fiche expérience

Ce qui a marché : Les directs, les films et l’objectifs de réaliser une performance sur les thématiques abordées (corail, pollution)

Ce qui a été difficile : Echo d’escale, notre Bateau elmendro est bien parti, mais nous n’avons pas eu le temps d’y faire référence avec la carte.

Le conseil de l’enseignant : Fonce, c’est le top

Comprendre le réchauffement climatique

Capture d’écran 2020-01-03 à 10.40.30

Enseignant référent : Mme S. Esquirol-Paquerot, du Collège André Malraux de Dijon, dans l’académie de Bourgogne France Comté.

Problématique : Quelles sont les conséquences de l’activité humaine sur l’océan?

Résumé

Ce projet avait pour objectif de sensibiliser les élèves sur le métier de chercheur, dans le cadre du parcours avenir, mais également de leur permettre, dans le cadre du parcours citoyen, d’identifier les principaux impacts de l’action humaine, bénéfices et risques, sur un milieu particulier à savoir l’océan, afin de pouvoir justifier des comportements responsables face à l’environnement et à la préservation des ressources limitées de la planète. L’utilisation des carnets de Labo devait leur permettre de saisir par une pratique concrète la complexité du réel en observant, en expérimentant, en mesurant, en modélisant. Et ce, afin que chaque élève puisse percevoir les liens entre l’être humain et la nature, tout en étant en mesure d’expliquer les impacts engendrés par le rythme et la diversité des actions de l’être humain sur la nature.

Production finale

Panneaux

IMG_20190607_102432 IMG_20190607_102454 IMG_20190607_102505 IMG_20190607_102517 IMG_20190607_102551

Déroulé du projet

Références au programme :

Temporalité  : 1h par trimestre

Descriptif des séances :

Découverte de ce qu’est le réchauffement climatique.

Travail sur ses conséquences.

Travail sur les ressources halieutiques.

Travail sur le site Tara dédié au carnet de Labo à partir des carnets envoyés.

Réalisation d’expériences.

Bilan

Ressources pédagogiques utilisées  :

Carnet de labo, vidéo sur youtube pour présenter Tara, extrait du film de Gaël Derive, article de journal

Ce qui a marché :

Le format carnet sous forme papier, l’expérience à trouver, l’interview, la grille de mots-croisés et le tweet

Ce qui a été difficile :

Contextualiser en trouvant les bons documents

Le conseil de l’enseignant :

C’est une belle expérience qui permet de travailler autrement et de différencier son enseignement.

Tour du monde

Cartouche-AMLarzilliere-1819

Enseignant référent : Mme AM. Larzilliere, de l’Ecole Notre Dame à Toulouse, dans l’académie de Toulouse.

Problématique : Comment découvrir les problématiques environnementales et les gestes éco-citoyens ?

Résumé

Dans le cadre du thème de l’école “Une année pour faire le tour du monde”, l’expédition virtuelle de Tara nous a permis de découvrir continents & pays et océans. Chaque escale a été l’occasion de découvrir une région du monde et une problématique environnementale associée avec un focus sur un pays au travers de la culture (littérature de jeunesse, arts plastiques, musique), de la faune et de la flore, des paysages, des populations. Des sorties scolaires ont également été en lien avec le thème du voyage en général ou un pays en particulier ainsi qu’une classe de mer.

Les escales : EUROPE et Mer Méditerranée/le plastique ; ARCTIQUE et un iceberg/réchauffement climatique ; OCÉANIE-Australie/le corail ; ASIE-Chine/pollution (masque anti-pollution) ; AMÉRIQUE DU SUD-Brésil/déforestation ; OCÉAN PACIFIQUENORD-Continent de plastique/pollution ; AFRIQUE-République d’Afrique du Sud/Thé roïbos et l’eau.

Production finale

Les traces écrites de l’expédition ont constitué un carnet de voyage avec différentes fiches : Planisphère du parcours, fiche avec la problématique environnementale, fiche pays, fiche culture (art, musique).

NOTREDAME_TLSE-5 NOTREDAME_TLSE-3 NOTREDAME_TLSE-1 NOTREDAME_TLSE-2 NOTREDAME_TLSE

Déroulé du projet

Références au programme :

QLM-Espace : découvrir des espaces lointains, identifier différentes représentations de la Terre, situer les espaces étudiés sur une carte/un globe ; Langage écrit : écouter lire et comprendre ; Langage oral : s’exprimer, débattre & poésies ; QLM-Vivant : étudier les caractéristiques d’animaux, de végétaux ; Enseignements Artistiques (arts plastiques et musique) : découvrir, s’exprimer sur des oeuvres, produire “à la manière de” ; EMC : être sensibilisé aux gestes éco-citoyens, à la protection de l’environnement.

Temporalité  : 1 heure par semaine par période

Descriptif des séances :

A partir de la photo de Tara (Echo d’escale), décrire le lieu, questionner la problématique environnementale soulevée. Apports de connaissances : vidéos, lectures, débats sur le thème (difficultés et solutions), trace écrite sur la question environnementale ; découverte du pays (caractéristiques, aspect culturel, faune-flore). Réalisation artistique.

Ressources pédagogiques utilisées  : Supports de Echos d’escale adaptés pour cycle 1-cycle 2, vidéos Tara.

Ce qui a marché :

Le principe des Echos d’escale fonctionne très bien : rendez-vous institué, la phase de questionnement. Les jeunes enfants sont très sensibles à ces questions, connaissents des solutions (le tri…) et deviennent des petits ambassadeurs dans leurs familles. Ce qui fascine les élèves, est la goelette elle-même, la navigation.

Ce qui a été difficile :

Depuis 10 ans avec Tara, l’intérêt et la motivation ont toujours été présents chez ces jeunes élèves. Ce qui est difficile, c’est le manque de temps pour par exemple réaliser un livre numérique…

Le conseil de l’enseignant :

Osez ! Les élèves investissent pleinement le projet. Tara s’inscrit dans les programmes (même en GS et CP) et avec du recul, se trouve être aussi un outil de “différenciation” permettant d’accrocher des élèves “moins scolaires”.

A la manière de Tara – Edition 2018-2019

Cartouche-NMahot-1819

Enseignant référent : Mme N. Mahot et Mme L. Bideau, du Lycée Jean Macé à Lanester, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Réaliser une expédition scientifique entre Lorient et Groix à la manière de Tara.

Résumé

Travail pluridisciplinaire avec des élèves de Seconde en Mathématiques, Physique Chimie et SVT.

Le projet d’expédition entre Lorient et Groix se construit à partir de la visite de la goélette Tara et de nombreuses interventions de professionnels en lien avec la mer (chercheur IFREMER, enseignant d’école d’ingénieur sur le GPS, présentation des outils de navigation, Observatoire du plancton…).

Intérêt de l’expédition : contexte climatique et enjeu de développement durable.

Préparation du trajet en mer.

Etude des paramètres physicochimiques de l’eau de mer et du plancton.

Prélèvements et analyses.

Production finale

Video

Sans titre

Déroulé du projet

Références au programme :

Temporalité  : 1h30 par semaine (MPS

Descriptif des séances : TP de sciences, interventions extérieures.

Ressources pédagogiques utilisées  : Echo d’escale, Du bateau au labo, visite de Tara, videos youtube du site Tara.

Ce qui a marché : Travail pluridisciplinaire enrichissant, conception d’une vidéo : motivant

Ce qui a été difficile : Chronophage pour les professeurs, financement et organisation des sorties

Le conseil de l’enseignant : Contacter des collègues ayant déjà organisé ce type de projet.

A la découverte des océans

Cartouche-M.Millet-1718

Enseignant référent : Mme M.Millet, de l’école élémentaire Andrieux à Bussac-Forêt

Problématique : Quel est le cycle de vie des crevettes ?

Résumé

Dans le cadre du dispositif échos d’escale TARA, les élèves de la classe se sont questionner sur le cycle de vie des crevettes, sur leur morphologie, alimentation ..etc.

Production finale

Exposé / Carnet de bord (à découvrir ici) / Aquarium

ExpPeda-1718-MMillet-Photo3 ExpPeda-1718-MMillet-Photo2

Déroulé du projet

Références au programme : Pratiquer des démarches scientifiques et technologique.
S’approprier des outils et des méthodes.
Pratiquer des langages.
Mobiliser les outils numériques.

Temporalité  : 3 séances de 1h pour les exposés / aquarium: quotidiennement sur les 10 dernières semaines de l’année.

Descriptif des séances : Dans un premier temps, la classe a étudié les documents associé à la carte postale du dispositif Echos d’Escale.
Dans un second temps, les élèves ont fait une recherche documentaire (sites internet, livres documentaires) et ont ensuite réalisé des exposés. Ils ont choisis leur format de présentation: petit livre, grande affiche, présentation PowerPoint etc.
Dans un troisième temps, nous avons installé dans la classe un aquarium afin d’observer les crevettes de plus près. Ainsi les enfants ont pu s’occuper de 5 crevettes Red Cherry. Un carnet de bord a été mis en place très rapidement pour consigner les observations et observer l’évolution de la température de l’eau.

ExpPeda-1718-MMillet-Photo1

Ressources pédagogiques utilisées  : Opérations “Echos d’escale” et “Dans le sillage de Tara Pacific”

Ce qui a marché :  Les élèves ont été motivés par la recherche documentaire et la réalisation d’un projet collectif. Cependant le travail en groupe a été pour certains groupes assez difficile. Excellent interêt pour l’observation des crevettes et l’entretien de l’aquarium.

Ce qui a été difficile : La mise en oeuvre du projet “Aquarium” (financement).

Le conseil de l’enseignant : C’est un projet motivant pour les élèves.
Pour l’aquarium, ne pas hésiter à demander aux parents d’élèves s’ils ont des éléments (pompe, gravier…) de l’aquarium chez eux dont ils ne se servent pas.

A la manière de Tara-Edition 2017-2018

Cartouche-L.Bideau-1718

Enseignant référent : Mmes N.Mahot, L.Bideau et V.Sépot, du lycée Jean Macé à Lanester

Problématique : Comment mener une expédition scientifique à la manière de Tara ?

Résumé

Lundi 14 mai, 29 élèves de seconde générale du lycée Jean Macé de Lanester ont participé à une expédition scientifique en mer. A bord de voiliers de l’UCPA, 5 équipages ont réalisé des mesures physiques, des prélèvements d’eau de mer et de plancton : 4 stations par bateau ont été effectuées entre le port de Lorient, la rade et l’île de Groix, afin de pouvoir étudier l’influence de différents facteurs sur le système biologique marin. Toutes les données scientifiques ont été analysées en classe, dans les laboratoires de sciences, en collaboration avec l’observatoire du plancton de Port-Louis. Cette sortie marine clôt le travail de toute une année scolaire associant Mathématiques, Biologie et Physique-Chimie, en collaboration avec la section Plasturgie du lycée pour la conception des matériels de prélèvement.Des séances de travaux pratiques et des sorties, associant Mathématiques, Biologie et Physique-Chimie ont permis d’étudier notamment :
-Les trajectoires, les outils de navigation anciens et récents.
-Les paramètres physico-chimiques marins.
-La découverte du plancton et les phénomènes de réchauffement et d’acidification…
-Des intervenants (ingénieurs, chercheurs) sont également venus partager leurs connaissances avec les élèves.
Cette action pédagogique devrait permettre de donner aux élèves le goût des carrières scientifiques comme celles des membres de l’expédition Tara Pacific.

ExpPeda-1718-LBideau-photo2ExpPeda-1718-LBideau-photo1ExpPeda-1718-LBideau-photo3

Production finale

Articles pour le journal du lycée et le site web du lycée réalisés par les élèves.

Dossier bilan très complet (à télécharger ici).

Déroulé du projet

Références au programme : SVT : Enjeux planétaires contemporains – Physique Chimie : Eau et Environnement (TS spé)

Temporalité  : 1h30 hebdomadaire toute l’année scolaire

Descriptif des séances : A chaque séance, résoudre une problématique en lien avec l’expédition scientifique à mener entre Lorient et Groix. (Exemples : contexte scientifique /pourquoi cette expédition? – Comment ? préparation : trajectoires, navigation, matériels à préparer – Mesures à effectuer etc…)

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale”, L’opération “Du bateau au labo”, le stage inscrit au PAF (rencontre avec d’autres enseignants et l’équipe de Tara éducation)…

Ce qui a marché : L’implication des élèves dans ce projet a été bonne, grâce à l’autonomie laissée aux “équipages” pour effectuer les recherches, les préparatifs.

Ce qui a été difficile : L’organisation des sorties pédagogiques, des interventions sont chronophages.

Le conseil de l’enseignant : Le travail en équipe pluridisciplinaire, le partage des tâches entre collègues sont essentiels. Pour motiver les élèves : leur laisser le temps de réfléchir à leur projet, leur permettre de s’impliquer grâce à la répartition des responsabilités…

S’engager pour l’Océan avec TARA

Cartouche-N.Hoez-1718

Enseignant référent : Mmes F.Vovard et N.Hoez, du collège Fénélon Ste Marie à Paris

Problématique : Comment protéger les océans tout en préservant les activités humaines ?

Résumé

Ce projet avait pour but de faire découvrir à des élèves de cycle 4 la richesse des océans par l’étude de la formation des océans, des reliefs sous-marins et de divers écosystèmes… Puis à travers l’étude de différentes activités humaines liées à ce milieu, leur permettre de découvrir l’impact de l’Homme sur les océans et travailler sur les solutions que chacun peut mettre en place pour y remédier. Cela a servi à créer une exposition au collège à l’aide d’affiches et de maquettes réalisées par les élèves. Lors de cette exposition, les élèves ont réalisé des conférences scientifiques à destination des visiteurs et ils ont servi de guide-conférenciers.

Production finale

Réalisation d’une exposition (comportant des maquettes) avec des conférences scientifiques réalisées par les élèves.

Déroulé du projet

Références au programme :

Pour les SVT, on se situe dans le thème ” La planète Terre, l’environnement et l’action humaine”
- Les changements actuels (influence des activités humaines sur le climat).
- Dynamique interne et tectonique des plaques (formation des océans)
- Quelques exemples d’interactions entre les activités humaines et l’environnement, dont l’interaction être humain – biodiversité (de l’échelle d’un écosystème local et de sa dynamique jusqu’à celle de la planète).
Pour la géographie, cet EPI s’inscrit dans le chapitre “Un monde maritimisé” (Littoralisation et mondialisation)

Temporalité  : Projet sur une année a raison de 50 minutes par semaine.

Descriptif des séances : Voici quelques exemples :
- Trois séances sur la formation des océans. Lors de la 1ère séance, étude de documents sur la possible formation d’un océan en Afrique actuellement. En binôme, ils devaient résumer les différentes étapes de la formation des océans sous forme de schéma à compléter avec un texte. Puis lors de la 2ème séance, ils ont du réfléchir à la réalisation d’une maquette représentant ces différentes étapes (matériel, mécanisme, information à y mettre…). La maquette a été réalisée chez eux puis présentée au reste de la classe lors d’une troisième séance. Après une évaluation réalisée par les élèves, les maquettes choisies ont été présentées lors de l’exposition.
- Deux séances sur la biodiversité dans les océans. Travail en groupe avec pour chaque groupe un écosystème particulier à étudier (les abysses, les barrières de corail, les mangroves…) lors de la première séance. Chaque groupe devait ensuite réaliser une affiche à terminer à la maison et à présenter oralement aux autres groupes lors de la deuxième séance.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’Escale” : on a utilisé les activités proposées en les modifiant pour les adapter à notre thématique (par exemple l’activité sur le Tram à St. Martin). On a aussi utilisé des sites de suivi de navigation des bateaux avec en complément le carnet de labos fourni par Tara sur le GPS. La visioconférence de Pascaline Bourgain pour l’expédition Tara Arctic, lors de la Fête de la Science.

Ce qui a marché : Le suivi de navigation des bateaux couplés à l’étude du GPS ont beaucoup plu aux élèves. Tout comme la découverte des écosystèmes sous marins. La découverte qu’un océan était potentiellement en train de se former les a aussi beaucoup intéressé. Ce qui a aussi très bien fonctionné c’est le travail en mode projet avec la création d’affiches et de maquettes. Ils se sont aussi beaucoup investis dans la préparation des visites guidées et des conférences.

Ce qui a été difficile : Arriver à motiver des élèves sur un projet aussi long.

Le conseil de l’enseignant : Bien s’organiser en amont car c’est très chronophage. Réaliser des étapes intermédiaires pour ne pas que les élèves se démotivent.

 

Expédition sur la mare du collège

Cartouche-V.Kerleo-1718

Enseignant référent : Mme V.Kerléo du lycée La Source à Meudon.

Problématique : Comment évaluer la biodiversité et la qualité de l’eau de notre mare ?

Résumé

Les élèves avaient pour but d’évaluer la qualité de l’eau de la mare à l’aide d’analyses chimiques de l’eau mais aussi en effectuant un inventaire de la biodiversité planctonique du fond et de la surface de la mare. Le projet a été exposé à l’aide de graphiques, photographies du plancton et montage vidéos. En conclusion, la qualité de l’eau de la mare est très bonne permettant le développement d’une bonne biodiversité planctonique surtout dans le fond de la mare plus riche en nourriture.

Production finale

power point avec vidéos (cliquez ici pour y accéder)

ExpPeda-1718-VKerleo-diapo 

Déroulé du projet

Références au programme : Acquisition de la démarche scientifique, biodiversité, maîtrise des techniques de laboratoire et des outils multimédias (TICE).

Temporalité  : 1h/semaine toute l’année.

Descriptif des séances : Prélèvement de l’eau puis analyses physico-chimiques, observation au microscope du plancton, utilisation d’un console pour les paramètres environnementaux, documentaires TARA, suivi de l’expédition grâce aux ressources du site internet.

ExpPeda-1718-VKerleo-photo1 ExpPeda-1718-VKerleo-photo2

Ressources pédagogiques utilisées  : Le kit plancton de l’opération “Du bateau au Labo”, comment fabriquer un filet à plancton, vidéo sur le filet manta, vidéos sur les différents métiers sur TARA, les documentaires TARA.

Ce qui a marché :  Oui je vais refaire le projet, les élèves choisiront leur sujet d’étude sur la mare. Les sorties ont plu (sur la base TARA et la conférence).

Ce qui a été difficile : L’observation du plancton est difficile car les microscopes ne sont pas assez performants, la sélection du plancton est difficile.

Le conseil de l’enseignant : De consulter le site TARA, que l’étude des données TARA prend du temps, mais que Pascaline est très à l’écoute et très efficace.

Découverte de Tara Expéditions

Cartouche-M.Flament-1718

Enseignant référent : Mr M.Flament, du centre de ressources et d’aquariophilie de l’Ecole Les Amandiers, à Paris.

Problématique : Que fait TARA dans le Pacifique ?

Résumé

La difficulté du projet était de faire découvrir aux enfants de l’école cette expédition sur les temps péri-scolaire, extra-scolaire et scolaire. Grace aux supports et actions pédagogiques (vidéo, direct, correspondance, congrès, expérience scientifique), les enfants ont pu découvrir les différents aspects de cette expédition ainsi que les précédentes. Ils ont mis en relation leurs découvertes avec Tara et ce que nous découvrons dans nos aquariums.

Production finale

Exposition des correspondances, Classe de mer, Séjour à la mer, Brigade des océans, exposition, présentation lors du congrès des élèves de TARA.

ExpPeda-1718-MFlament-expo

Déroulé du projet

Temporalité  : toute l’année, 1h30 par semaine en TAP et 1h par semaine avec le club d’aquariophilie

Descriptif des séances : Chaque séance démarrait par des nouvelles de Tara ou la préparation des questions. Les enfants pouvaient ensuite afficher les correspondances ou découvrir les dernières vidéos.

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale”, Dossier pédagogique sur le Corail, Opération “Dans le sillage de Tara Pacific”, Vidéos Tara et Tara junior, directs avec le bateau.

Ce qui a marché : Je garderai la même base. J’approfondirai les différents dossiers pédagogiques. Concernant les élèves, les différents échanges ont été de vrai moteur (questions-réponses, direct, congrès).

Ce qui a été difficile : Il y a une masse d’information importante sur le site internet, la difficulté est de ne pas se perdre car il est compliqué d’aborder tout les sujets. Par exemple sur “echos d’escale”, tout les point n’ont pas été traités.

Le conseil de l’enseignant : Fonce, c’est génial !

 

A science comic

Cartouche-N.LeGal-1718

Enseignant référent : Mme N.Le Gal, du collège Le Verger à Auray

Problématique : Comment illustrer en BD une notion scientifique ?

Résumé

Les élèves ont travaillé sur l’environnement marin et mis en page leurs connaissances en BD.

Production finale

Planches de BD. Quelques exemples ci-dessous :

ExpPeda-1718-NLeGal-BD1 ExpPeda-1718-NLeGal-BD3

Déroulé du projet

Références au programme : Responsabilité humaine en matière d’environnement et vis à vis de la biodiversité

Temporalité  : 4 séances d’une heure

Descriptif des séances : Les élèves inscrits à l’option Euro (DNL SVT) ont, avec leur classe, participé à la visite de l’observatoire du plancton à Port-Louis.
Dans le cadre de l’option, ils ont visualisé 2 extraits vidéos et un extrait du journal n°3 de Tara en anglais.
Après avoir acquis les notions et le vocabulaire nécessaire, les élèves ont du choisir en binômes quel sujet ils allaient traiter : un déséquilibre ou rééquilibre environnemental ou bien l’origine du diO2 sur Terre.
Sur 3 séances, ils ont du imaginer leur story board, rédiger le texte des vignettes puis dessiner ou utiliser des images libres de droits avec mixage possible.
La mise en page est réalisée à la main ou avec “Comic Life 3″ sur iPad.

Ressources pédagogiques utilisées  : Journal Tara Junior n°3 en anglais - Visite de l’observatoire du plancton à Port-Louis - Vidéo sur l’impact de la réintroduction dans le parc de Yellowstone - Extrait de “one strange rock” de National Geographic, épisode 1.

Ce qui a marché : La récolte et l’observation de plancton a beaucoup plu. La prise de conscience des réseaux trophiques et de l’impact en chaines du déséquilibre d’un maillon. Imaginer une histoire tout en se basant sur des faits scientifiques.

Ce qui a été difficile : Je reconduirais sans doute le projet mais avec une demande de travail personnel plus important pour maximiser le temps en classe pour la partie technique et les échanges en anglais.

Le conseil de l’enseignant : La visite de l’observatoire du plancton est intéressante mais un peu frustrante. C’est la raison pour laquelle l’an prochain, je pense retravailler ce projet avec des ressources et peut-être des rencontre avec des membres de Tara expédition !!

 

La découverte scientifique au XXIème siècle avec TARA

Cartouche-F.Joncour-1718

Enseignant référent : Mme F.Joncour, du collège Jean Moulin à Croissy-sur-Seine

Problématique : Comment en travaillant sur les thèmes du plancton, des coraux, de l’Arctique et de la pollution plastique, sensibiliser les élèves à la question de l’impact des activités humaines sur les océans, afin d’amener à une évolution des comportements vis-à-vis des écosystèmes ?

Résumé

Projet avec 2 classes de 6e, réparties en 4 groupes de 15 élèves environ. Chaque groupe a une heure par quinzaine avec le professeur documentaliste et la participation ponctuelle du professeur de SVT. Chaque classe assiste à deux visioconférences avec un jeune chercheur dans le cadre de la Fête de la Science. Ensuite un groupe se saisit de l’un des thèmes qui est son thème de travail principal pour l’année. Il est demandé aux élèves de prendre des notes pendant la conférence, c’est le point de départ du travail. Les groupes doivent ensuite produire un texte documentaire qui est transmis aux 3 autres groupes. Le travail se fait en plusieurs étapes, d’abord par petit groupe de 4, une première étape d’écriture collective, complétée par des recherches documentaires. L’étape suivante est une mise en commun et une correction par demie classe. En parallèle, les élèves répondent à des questionnaires construits à partir de documents, livres documentaires, journal Tara Junior, articles de Mon Quotidien ou site Chroniques du plancton par exemple. Chaque questionnaire fait l’objet d’une fiche de connaissance à apprendre. Les thèmes en sont biotope et écosystème, le plancton, les coraux, la pollution plastique et l’Arctique. Les objectifs plus spécifiques en information documentation sont d’apprendre ce qu’est une information, à trier et relever l’information pour répondre à une question précise, à construire un texte documentaire et à communiquer ses recherches. Au cours du projet sont utilisés différents outils numériques dont l’apprentissage fait partie des objectifs d’enseignement (logiciel de traitement de texte, plateforme ONISEP Folios, messagerie de l’ENT, “QCM” de Pronote, studio webradio). Le projet est présenté aux parents au cours des Portes ouvertes de l’établissement. En fin d’année, l’ensemble des documents produits par les 2 classes est déposé sur l’espace Folios de chaque élève et classé dans le Parcours Citoyen. Un test de connaissances sous forme de questionnaire est complété par l’écriture individuelle d’un texte documentaire libre sur ce qui a été retenu de l’année afin d’évaluer les savoirs et les savoir-faire acquis en SVT et en Information documentation. Des émissions “Le Saviez-vous ?” sont réalisées et déposées sur la webradio du collège, elles viennent compléter une première série d’émissions réalisées en 2015-2016 à l’occasion de la visite de Tara à Paris. Une exposition est faite au CDI.

Production finale

Exposition au CDI, fiches documentaires déposées dans le Folios des élèves dans le Parcours Citoyen, émissions de webradio : http://lemoulinaparoleswebradio.weebly.com/en-direct-de-tara.html

ExpPeda-1718-FJoncour-Webradio

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h/quinzaine en information documentation, d’octobre 2017 à juin 2018, 15 heures environ sur l’année

Références au programme : Chapitre “Répartition des êtres vivants et peuplement des milieux” Programme de SVT
Compétences du Socle commun cycle 3 : Ecrire, S’exprimer à l’oral, Mémoriser les mots appris dans les différentes disciplines (Domaine 1) / Rechercher et trier l’information, Coopérer et réaliser des projets, Mobiliser des outils numériques, Se constituer des outils de travail personnel pour comprendre et apprendre (Domaine 2)

Descriptif des séances :Deux types de séances : 1) les séances d’écriture des textes documentaires en groupes de 4 puis en demi groupe classe, travail d’écriture collective ; 2) les séances de correction et de travail sur les questionnaires en demi groupe classe, essentiellement de l’oral (les questionnaires sont faits par les élèves à partir de l’outil QCM de Pronote, la synthèse est faite par le professeur).

Ressources pédagogiques utilisées  :
Visioconférences scientifiques Jeunes chercheurs Fête de la Science 2017.
Dreyfus, Louis [directeur de la publication]. Les océans pollués par des particules invisibles de plastiques. LeMonde.fr, 22/02/2017.
Tara Junior 1 pages 2 et 3.
Les ours polaires s’épuisent en cherchant à manger. Mon quotidien, numéro 6440, 06/03/2018
Chaque seconde 250 kg de déchets finissent dans les océans. Mon quotidien, numéro 6196, pages 2 et 3. 20/05/2017
Surfrider Foundation. Durée de vie des déchets : 9 gestes de protection de nos océans, lacs et rivières.
Atelier 144 ; France Ô.
Les dessous de l’Océan: Comprendre l’impact du changement climatique sur l’Océan, L’Océan plancton.
Tara Océan ; Sardet, Christian. Chroniques du plancton : le plancton.
La reproduction des coraux n’a lieu qu’un fois par an et c’est maintenant. Mon Quotidien, n°6362, p. 2 et 3. 05/12/2017
Godard, Philippe. Dico de l’écologie : Biotope, Équilibre, Écosystème. La Martinière Jeunesse, 2006
Visite un musée sous l’eau. 1 Jour 1 Actu, 04/10/2011.
Jason de Caires Taylor and Museo Subaquatico de Arte. 19/04/2011.

Ce qui a marché : Je reprendrais le projet tel quel mais avec une heure par semaine, ce qui permettrait d’ajouter des expériences avec le professeur de SVT. Les points positifs : les élèves ont compris que l’océan est en danger, que les causes en sont les activités humaines, ils ont découvert ce qu’est le plancton, ce que sont les coraux, pourquoi le plastique est vraiment un problème, à partir de quoi il est fabriqué et qu’on peut en trouver partout y compris dans nos vêtements, qu’il est urgent de changer nos comportements. Ils connaissent un peu plus l’Arctique mais il y a des approximations qui ont été levées. Ils se sont entraînés à chercher des informations dans des documents et à construire des textes documentaires. Ils se sont familiarisés avec tout un tas d’outils informatiques.

Ce qui a été difficile : La fréquence des séances, trop espacées, ne pas avoir assez de postes informatiques au CDI pour que les élèves plus lents ou n’ayant pas d’ordinateurs chez eux puissent travailler plus facilement au CDI, l’obligation de réserver une salle informatique très demandée.

Le conseil de l’enseignant : Je dirais que c’est passionnant et que les élèves sont sensibles au fait de travailler sur des sujets d’actualité.

 

Création d’affiches sur les données scientifiques de TARA

Cartouche-N.LeTollec-1718

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée professionnel Le Blavet à Pontivy

Problématique : Comment s’approprier les données des expéditions Tara?

Résumé

J’ai sélectionné une escale par binôme d’élèves, une photo, des données simples (source de la photo, thème de l’escale, résumé de la problématique) et j’ai demandé aux élèves de créer une affiche en anglais pour illustrer l’escale sur une page A4. La documentaliste du lycée a participé à l’élaboration des affiches. Nous étions donc deux. C’est plus facile. Je m’occupais de l’anglais et du contenu et elle, de la mise en forme et des problèmes techniques.

Production finale

Réalisation d’une exposition avec un quizz (cliquez pour accéder au quizz).

ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo1ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo6 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo5 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo4 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo3 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo2

Déroulé du projet

Références au programme : Monde et Histoire des sciences et des techniques, geographical landmarks (English speaking countries), expression orale (présenter une personne, un objet, un lieu), expression écrite (apporter des annotations à un document), expression en interaction (échanges brefs: demander une information).

Temporalité  : 4heures

Descriptif des séances : S1: apport d’informations en anglais et sur un logiciel pour créer des affiches. S2 et 3: réflexion et réalisation de l’affiche. S4: quizz et corrigé. Les élèves travaillaient en binôme.

Ressources pédagogiques utilisées  : Echos d’Escale, Journal Tara Junior n°3 en anglais, Vidéos Tara Junior.

Ce qui a marché :  Les élèves étaient fiers du résultat et aussi de l’affichage dans le hall du lycée.

Ce qui a été difficile : Pour travailler avec Picktochart, il faut une adresse mail que les élèves perdaient . Résultat: nous devions travailler sur toutes les escales , j’ai dû réduire la voilure et nous avons retenu 6 escales pour les élèves qui ne perdaient pas leur code de messagerie en cours de route.

Le conseil de l’enseignant : faire en sorte que les élèves ne perdent pas le code pour utiliser le logiciel d’une séance sur l’autre.

 

La biodiversité marine

Cartouche-S.Dumas-1718

Enseignant référent : Mme S.Dumas-Delage, de l’école élémentaire de Beaugeay

Problématique : Quels sont les dangers qui pèsent sur la biodiversité marine et comment les éliminer?

Résumé

La classe de CM1/CM2 a suivi tout au long de cette année scolaire la goélette TARA dans sa 2ème année d’expédition dans le pacifique. Grâce aux différentes problématiques des escales, les élèves ont appréhendé les risques et les dangers qui pèsent sur la biodiversité des océans. Les élèves ont pu présenter tout leur travail le 22 Mai: journée de la biodiversité à leurs camarades mais aussi à certaines familles ou encore à un journaliste !
De plus en fin d’année, en lien avec la voile scolaire et le séjour sur l’ile madame, les élèves sont devenus le temps de quelques heures de véritables scientifiques en prélevant des échantillons d’eau (avec 2 instruments différents: eau de surface avec le filet à plancton et eau plus profonde avec la bouteille hydro) et ont observé dans un microscope juste après les prélèvements leur pêche! Au programme, macro et microplancton vivant et figé ! C’est notamment grâce à une maman d’élève Mme Noyer, qui travaille à l’IFREMER de la Tremblade, que ces expériences ont pu être réalisées. Nous avons également étudié ce jour-là les différentes sources de pollution des coquillages (palourdes, huitres, moules). Ces deux derniers sujets constituent un lien avec l’an prochain, puisque les élèves vont créer un bateau qui s’arrêtera dans le monde entier (escales de TARA ).

Production finale

Exposition présentée lors de la journée de la biodiversité le 22 mai 2018.

ExpPeda-1718-SDumas-Expose

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h par semaine, toute l’année.

Descriptif des séances : Dans chaque séance, les élèves découvraient une problématique et s’interrogeaient puis ils avaient des documents à disposition qui leur permettaient de répondre aux questionnements de départ. Quelques photos de la collecte lors du séjour sur l’ile Madame :

ExpPeda-1718-SDumas-Collecte ExpPeda-1718-SDumas-Observations

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale” et Opération ” Coulisses de labo” avec les carnets de labo GPS et microscope.

Ce qui a marché : Découvrir une photo d’un endroit du monde plait particulièrement aux enfants, le carnet de labo est aussi un doc qui a plu.

Ce qui a été difficile : Faire des choix dans ce que l’on propose aux élèves car tout est intéressant !!!

Le conseil de l’enseignant : C’est un projet à travers lequel les enfants deviennent responsables, éco-responsables !

 

Sensibilisation sur l’environnement marin

Cartouche-E.Saqué-1718

Enseignant référent : Mmes E. Saqué et S. Pichon-Regragui, du lycée Christophe Colomb à Sucy-en-Brie

Problématique : En quoi la science peut-elle être un espace poétique et littéraire ?

Résumé

Découverte mers et océans à travers «ses origines, sa nature physique, ses mouvements» ; découverte des pôles par le biais du programme de la classe de Première : le roman ; sensibiliser, responsabiliser, engager, susciter des vocations (rencontre avec Tara et travail sur les métiers de la mer) ; proposition d’une littérature de terrain pour montrer l’interdépendance des disciplines et développer un nouvel humanisme autour des océans et de la biodiversité ; éducation aux médias et à l’information.

Production finale

Réalisation d’un livre numérique rassemblant les productions des élèves,

recueil de poèmes dans le cadre du Printemps des poètes,

exposition des travaux au CDI de l’établissement.

ExpPeda-1718-ESaque-ExpoMetiers ExpPeda-1718-ESaque-ExpoMer

 

interview de Xavier Bougeard

ExpPeda-1718-ESaque-interview

 

Déroulé du projet

Références au programme : Éducation aux médias et à l’information ; objet d’étude : poésie, maitrise de la langue et développement d’une sensibilité artistique et citoyenne (classe seconde). Objet d’étude : roman (J. Verne. J. London…) et préparation aux méthodes de L’EAF.

Temporalité  : 1 heure/ semaine pendant les 2 premiers trimestres de l’année, et 1 à 2 fois/ mois pour préparer la venue de Xavier Bougeard

Descriptif des séances : Alternance de cours, travaux de recherche et d’exposés, sortie cinéma (film Blue)

Ressources pédagogiques utilisées  : Site de Tara ; magazine “Plongez !” site de “Science et Avenir” ; Hubert Reeves et Yves Lancelot, “La mer expliquée à nos petits enfants” ; Thales de Millet et Démocrite (extraits) (Seconde) ; Jules Verne, “Un hivernage dans les glaces” ; Jack London, “L’appel de la forêt” ; “Paul-Emile Victor Retour vers le futur” (documentaire Antenne 2), Claude Lorius, “La Glace et le ciel” ; Jacquet, Ballesta, Meunier “Antarctica !” (photo pieuvre) ; “Tara l’exploratrice” (article JDD).

Ce qui a marché : Travaux de synthèse collectifs ; investissement dans la création artistique (reportages, vidéos, affiches, musiques) ; découverte (classe de Première) de la part de science, d’actualité et de réel dans la littérature romanesque.

Ce qui a été difficile : calendrier programme première (travail début d’année-venue de Xavier Bougeard à la fin) ; écriture de poèmes autour de phénomènes physiques marins et de mieux percevoir la place de l’Homme dans l’univers (humanisme).

Le conseil de l’enseignant : Prendre contact très tôt avec Tara pour équilibrer le projet sur l’année. Ne pas hésiter à faire appel aux bénévoles de la Fondation pour des conseils, des propositions et des interventions.

 

Une approche croisée sur la biodiversité marine et les expéditions scientifiques

Cartouche-C.Godineau-1718

Enseignant référent : Mme C.Godineau, du collège Gérard Philippe à Massy

Problématique : Quels ont les été les différents sujets d’étude de l’expédition ? Comment faire pousser des plantes sur le bateau ?

Résumé

Fil rouge conducteur pendant une période de 6 semaines sur toutes les classes de 6è : les professeurs intéressés ont proposé des activités en lien avec ce thème. Par exemple :
- Techno : forme du bateau, étude des outils à bord ..
- SVT : affiches sur les déchets plastiques dans les océans, étude des coraux
- SVT/Techno : expériences pour mettre en évidence les besoins nutritifs des végétaux filmées
- Anglais : fresque sur les coraux
Au sein du club Développement Durable, un groupe de 8 élèves ont approfondi la thématique pendant 1h hebdomadaire :
- exposé sur le plancton
- confection cadeaux pour l’équipage

Production finale

Expositions, organisation d’un buffet champêtre pour tous les projets du club DD

ExpPeda-1718-CGodineau-Exposition

Déroulé du projet

Références au programme :

SVT : Etude d’un écosystème / Impact de l’Homme sur son paysage
Techno : élaborer une solution pour répondre à un problème
Anglais : Découverte de nouveaux mots de vocabulaire
Club DD : émancipation, prise d’initiative, prise de responsabilité

Temporalité  : en cours : entre 2h à 10h (selon les matières) sur la période entre les vacances de Toussaint et Noel + 1h hebdomadaire pour les élèves du club DD

Descriptif des séances :

SVT : réflexion autour expérience test/témoin
Techno : Choix d’une solution pour obtenir résultats croissance plante sur une longue période + mise en place de la solution
Techno : réalisation de diaporama des photos prises des plantes
SVT : visionnage diapo
Anglais : lecture texte descriptif + conception affiches
Techno : utilisation logiciel pour simulation différentes formes bateaux et les effets sur la flottaison
SVT : visionnage vidéo plastiques en mer + conception affiche sur ordinateur puis complété avec feutres
SVT : à partir des documents sur les coraux (magazine), rédiger un texte bilan
Club DD : recherches d’informations sur le plancton (internet, magazine, livre)
Club DD : conception affiches
Club DD : Conception de bateaux en pliage + bracelets en laine
Club DD : réalisation vidéo de présentation du projet
rencontre avec le capitaine du bateau

ExpPeda-1718-CGodineau-Bracelets1 ExpPeda-1718-CGodineau-Bracelets2

Ressources pédagogiques utilisées  : - journal TARA Junior (1 par élève)
- journal TARA Junior en anglais (1 par élève)
- carnets de labo (1 par élève)
- vidéo “TARA Méditerranée racontée aux jeunes”
- vidéo présentation organisation bateau TARA
- documents du manuel sur la symbiose algue-coraux

Ce qui a marché : tout a bien fonctionné.

Ce qui a été difficile : mobiliser de nombreux autres professeurs car moins de supports pour les autres disciplines (mathématiques par ex). Dispersion et donc difficultés à assurer le programme disciplinaire.

Le conseil de l’enseignant : Cibler 2 thématiques maximum; sélectionner bien en amont ce qui sera fait (site internet très fourni donc nécessité de sélectionner).

 

Analyser les données de TARA OCEANS

Cartouche-NLeGand-1718

Enseignant référent : Mme N.LeGand, du lycée Martin Luther King à Bussy Saint Georges

Problématique : Comment tenter d’établir des relations entre des facteurs environnementaux et l’abondance des organismes photosynthétiques ?

Résumé

L’objectif est de tenter d’établir des relations entre l’abondance des organismes photosynthétiques et certains facteurs environnementaux en utilisant des données d’échantillons prélevés dans différentes régions du globe. Après traitement et exploitation de ces données issues de l’expédition Tara Océans, il s’agit de présenter les résultats et leurs interprétations sous la forme d’une animation vidéo qui sera présentée lors du congrès des élèves.

Production finale

Vidéo (cliquez sur l’image pour accéder au film):

ExpPeda-1718-NLeGand-Visuelfilm

Déroulé du projet

Références au programme : Photosynthèse en SVT

Temporalité  : 1h30 par semaine pendant 4 à 5 séances.

Descriptif des séances :

Pour ce projet, les élèves ont travaillé en groupe de 4 ou 5 avec une mise en commun sur l’ENT. En seconde, les séances de SVT se déroulent en demi-classe (18 élèves).

Séance 1: Présentation de Tara, des données à analyser et constitution des groupes de travail
Séance 2 et 3: Traiter, visualiser les données puis interpréter (travail coopératif puis collaboratif)
Séance 4: Réalisation de l’animation

Pour en savoir plus sur le scénario pédagogique

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Du Bateau au Labo”, avec le kit de données biogeographiques.

Ce qui a marché : Travailler avec Tara a facilité l’engagement des élèves dans le projet. L’analyse des données pour développer l’esprit critique. La participation au congrès des élèves.

Ce qui a été difficile : La difficulté à résider dans le degré d’aide à apporter aux élèves pour le traitement des données.

Le conseil de l’enseignant : D’intégrer l’utilisation de Python en maths-info pour le traitement des données. (projet en préparation pour 2018-2019)

 

Tara Pacific, l’expédition fantastique

Cartouche-BGenet

Enseignant référent : B.Genet, du collège Jules Lesquier à Plérin, de l’académie de Rennes

Problématique : Suivre l’expédition Tara pour s’enrichir des découvertes scientifiques mais aussi de l’aspect “aventure et voyage”, afin de produire des documents scientifiques et des récits fantastiques.

Résumé 

Tout au long de l’année, nous suivons Tara et utilisons les informations scientifiques proposées dans les dossiers pédagogiques. Cela nous conduit à faire nos propres expériences dans notre environnement proche. Nous échangeons par mail avec l’équipe à Paris et parfois avec les marins. L’expérience Tara a également servi pour produire des récits d’aventure.

Production finale

Des récits d’aventure et des padlets réalisés par chaque classe impliquée.

Découvrez un exemple de padlet (cliquez sur l’image pour y accéder ) :

ExpPeda-20162017-BGenet-padlet

 

Déroulé du projet

Temporalité  : variable

Descriptif des séances :

Séances sur le corail
Séances sur la biodiversité
Séances sur les écrits d’invention
Séances sur les plastiques

ExpPeda-20162017-BGenet-eleves2 ExpPeda-20162017-BGenet-eleves1

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’escale” et l’opération “Dans le sillage de Tara Pacific”. Le site web de Tara avec les actualités et le carnet de bord, ainsi que les vidéos sur la chaîne Youtube.

Ce qui a marché : le contact avec une expédition réelle

Ce qui a été difficile : coordonner les disciplines

Le conseil de l’enseignant : Faire le stage PAF de TARA

 

Sensibilisation autour des expéditions Tara

Cartouche-NLeTollec

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée du Blavet à Pontivy, de l’académie de Rennes

Problématique : La science est-elle accessible à tous et peut-elle intéresser ceux qui n’en ont pas fait leur métier ?

Résumé

Les élèves découvrent ou connaissent déjà la goélette et ses expéditions. Ils approfondissent les thématiques liées à l’océan à travers les articles et vidéos accessibles à tous. De l’anglais vers le français, du français vers l’anglais.

Production finale

Réalisation d’une exposition et d’un journal pour suivre Echos d’escale.

Déroulé du projet

Références aux programmes : Domaine: monde et histoire des sciences et des techniques (Programme Lycée Pro)+Références historiques et géographiques (programme Lycée Pro)

Temporalité  :

-Présentation globale des expéditions Tara : 6 séances d’1 heure en septembre

-En cours d’année Tara Pacific : en A.P., 1 séance pour produire un journal scolaire.

-Fin d’année, en Mai: approfondissement des thèmes pour réaliser des posters affichés pendant notre Semaine de la prévention (domaine: environnement)

Descriptif des séances :

-Les chiffres de l’expédition Tara

-Vidéo avec questions en anglais

-Articles du journal de Tara anglais et français

-Données trouvées sur le site pour réaliser les posters.

Ressources pédagogiques utilisées  : Base de photos libres de droit Tara (accessible sur demande) – Opération “Echos d’escale” – Fiches pédagogiques – Documentaires co-produits par Tara (à télécharger avant les vacances)

Ce qui a marché : Début d’année, introduction: tous les élèves ensemble. Echos d’escale pour préparer le journal du lycée (plus développé, plus de séances), travail de groupes pour faire des posters thématiques (en Mai).

Ce qui a été difficile : une séquence de trois semaines, c’est suffisant. Au delà, avec mes élèves, l’intérêt s’émousse. C’est pourquoi en fin d’année, ils travailleront en groupe. Ils se connaissent maintenant et je pense qu’ils apprécieront de se regrouper par affinités autour d’un projet valorisant et évalué.

Le conseil de l’enseignant : Ne pas hésiter ! Le mouvement se démontre en marchant et si au début, le pas est un peu hésitant, au bout de quelques essais, les améliorations sont notables.

 

Au fil des escales de Tara

Cartouche-AMLarzilliere

Enseignant référent : A.M. Larzillière, de l’école primaire Notre-Dame à Toulouse, dans l’académie de Toulouse

Problématique : Quelles sont les problématiques environnementales soulevées par Tara, au fil des escales ?

Résumé

Découverte du parcours (points à relier des escales, fiche des escales), découverte de la carte postale (description, problématique environnementale soulevée), découverte des activités humaines polluantes et les impacts sur l’environnement + sensibilisation aux gestes éco-citoyens ; débat ; trace écrite (fiche à compléter à partir des ressources d’Echos d’escale). Liens interdisciplinaires (art, vocabulaire en tahitien, littérature de jeunesse).

ExpPeda-20162017- AMLarzilliere-elevesautravail

Production finale

Malheureusement, pas cette année…

Déroulé du projet

Références au programme :

Cycle 2 ==> Langage oral : comprendre et s’exprimer ; Langage écrit : copier de manière experte ; Questionner le monde : connaître les caractéristiques du monde vivant (le corail) + découvrir un espace lointain (repérage sur un planisphère) + identifier des paysages (littoral, île) + comparer les modes de vie (traditions tahitiennes) ; EMC : développer une conscience écologique ; Arts plastiques (tableau de sable, Gaugin, Hokusai + écoute musicale (musique polynésienne)

Cycle 1 ==> L’oral : échanger et réfléchir avec les autres ; L’écrit : copier des mots ; Arts plastiques : réaliser des compositions ; Ecoute musicale ; Explorer le monde : découvrir le monde du vivant, représentations de l’espace (planisphère, globe).

Temporalité  : Rendez-vous mensuel avec la carte postale + art (ponctuellement)

Descriptif des séances : Cette année, avec ma classe à double-niveau GS-CP, nous n’avons approfondi que 3 escales (avec fiches), mais Tara était au rendez-vous mensuel sur toutes les escales pour un temps de langage oral, de questionnement. En partant simplement de la projection de la photo, après un temps de description, je leur demandais pourquoi Tara nous envoyait cette photo et quelle problématique environnementale cela pouvait soulever et s’en suivait un petit écrit. C’était à chaque fois un bonheur de découvrir leurs réponses souvent pertinentes, leur intérêt sur ces découvertes et leur sensibilité aux problèmes de pollution (“ben, moi, je viens toujours à l’école à pieds”).

Plus de détails dans ce document.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale”

Ce qui a marché : Les élèves sont très sensibles à la protection de l’environnement ; richesse et pertinence des échanges malgré leur jeune âge.

Ce qui a été difficile : RAS : tout passe en classe ! Frustration personnelle de ne pas pouvoir poursuivre sur le projet avec l’outil numérique pour réaliser un carnet de bord ou un livre numérique comme je l’ai fait précédemment avec Didapages (fait pour les précédentes expéditions Tara, depuis 2009…). Aujourd’hui, nous disposons de tablettes, mais je n’en ai pas encore trouvé une exploitation qui me convienne. A poursuivre..

Le conseil de l’enseignant : Tara, c’est de la science (découverte du monde sous-marin, magique avec le plancton) mais aussi du rêve dans les yeux des enfants (le voyage, les océans). Les enfants (et leur maîtresse) s’attachent au bateau ! Depuis 2009, mêmes problématiques (plancton, pollution..) mais toujours un renouvellement en fonction des parcours. Finalement, nous sommes comme les scientifiques, on ne sait pas à l’avance ce que l’expédition nous amènera comme découvertes. Même démarche que les scientifiques aussi : l’expédition suscite le questionnement. Tara est aussi un support motivant pour les apprentissages dans l’interdisciplinarité : projet porteur de sens. Pour finir, je citerai les élèves “Est-ce qu’on fait Tara aujourd’hui ?” et les plus grands ayant “fait” Tara constatent en passant la tête dans la classe “Tu fais encore Tara ?”.

 

Mers et Océans

Cartouche-CLaforest

Enseignant référent : Mme C.Laforest, du collège Jules Ferry à Ste Geneviève des Bois, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Pourquoi faut-il protéger les océans ?

Résumé

Etudier différents éléments dans le but d’expliquer l’importance des océans et de la vie dans les océans et ainsi expliquer pourquoi on doit les protéger. Ces éléments sont entre autre : l’équilibre courants océaniques/courants atmosphériques pour climat et météo, l’acidification des océans et les conséquences sur le vivant tel que les coraux, le réchauffement climatique et les conséquences sur le vivant, la pollution .. Tout ceci a été résumé lors de la réalisation d’une carte mentale par les élèves.

Production finale

Cartes mentales + dessins d’un récif corallien avec faune et flore des récif coralliens.

ExpPeda-20162017-CLaforest-cartementale-2 ExpPeda-20162017-CLaforest-cartementale-1 ExpPeda-20162017-CLaforest-dessincorail-1

Déroulé du projet

Références au programme : La Terre système dans le système solaire / Phénomènes météorologiques et climatiques / Risques naturels / Exploitation des ressources naturelles et action humaine

Temporalité  : Les EPI étant intégrés aux cours cela pris plusieurs mois, la réalisation production finale a pris environ 6h à 7h dans l’année.

Descriptif des séances :

1/  les cartes mentales :
- j’ai annoncé aux élèves que nous allions résumer la partie du cours regroupant les thèmes “la Terre dans le système solaire ” + “phénomènes météo et climatiques” + “risques naturels” + “exploitation des ressources naturelles et action humaine” sous forme de carte mentale dans le cadre de l’EPI “mers et océans”. L’objectif étant de montrer la méthode de la carte mentale afin de les faire raisonner autrement, je trouve que c’est une méthode intéressante et qui plait beaucoup à certains élèves selon leur manière de raisonner.
- Ils étaient en groupes de 4 élèves en moyenne (1 groupe par paillasse). Ils avaient un ensemble d’étiquettes que j’avais préparé moi même, ils devaient tout d’abord les rassembler de manière logique et ensuite essayer de trouver un lien entre ces étiquettes, sachant que l’étiquette “Tara” était le point de départ
- Je passais dans chaque groupe pour discuter et les aider à raisonner. Cela a pris 2h car très difficile d’aider de manière efficace en classe entière.
- Je craignais que cela soit difficile à réaliser mais j’ai été agréablement surprise par leur facilité à se souvenir et à réinvestir le cours. Beaucoup ont apprécié cette activité.

2/ les dessins :
- l’objectif à la base était de recréer dans une exposition un récif corallien pour y mettre en évidence sa biodiversité et sa fragilité. J’ai transformé l’exposition en dessin personnel, ce qui a d’ailleurs permis de mobiliser certains élèves qui se sentent moins à l’aise lors d’activités plus “intellectuelles”. D’ailleurs, beaucoup se sont investis activement, mais cette activité demandait beaucoup de temps que je n’ai pas pu donner (parfois 5 à 6h !!!). Le but était aussi de faire un lien avec la carte mentale.
- Avec les difficultés rencontrées par la saturation du collège et donc la difficulté à accéder aux salles informatiques (prises par des cours) , j’ai constitué des livrets avec des profils d’animaux (telles les planches utilisées par les plongeurs) et un profil de corail. Ils devaient donc dessiner leur propre récif corallien en y ajoutant ce qu’ils voulaient. Chaque être vivant devait être accompagné d’un numéro correspondant à une légende écrite sur une autre feuille  (exemples : les tortues qui confondent les sac plastiques avec des méduses => lien avec la partie pollution de la carte mentale ; les poissons perroquets trop pêchés, les algues se développent davantage et étouffent le corail …).

3/ les escales de Tara :
Je me suis servie d’écho d’escales pendant les cours.
Je leur annonçais simplement que Tara faisait escale à tel endroit et nous avait envoyé une photo.
Ce qui était génial, c’est que les sujets tombaient pile avec ma progression !

Ressources pédagogiques utilisées  : Site web de Tara : les ressources concernant les coraux , l’océan/climat – Opération Echos d’Escale (déchets plastiques, montée des eaux)  - Documents de la plateforme Océan&Climat

Ce qui a marché : Globalement, tout a bien fonctionné avec la plupart des élèves. Il semble qu’ils aient été sensibles à la problématique. La carte mentale est un élément difficile à réaliser, mais le raisonnement nécessaire leur a plu, ils ressentaient une satisfaction à l’issu de ce travail (il est préférable de réaliser la carte mentale au fur et à mesure que le cours est fait plutôt qu’à la fin).

Ce qui a été difficile : La gestion de classes très difficiles, les cours uniquement en classe entière (donc des TP très sportifs!), un manque de moyen notamment informatique.

Le conseil de l’enseignant : De le faire !

 

Tara : un projet scientifique à découvrir

Cartouche-SYvergnaux

Enseignant référent : Mme S.Yvergnaux, de l’école primaire de la Haye-Renaud à Betton, dans l’académie de Rennes

Problématique : Qu’est-ce que le corail ? Pourquoi en faire une expédition ?

Résumé

Suivre le bateau a donné lieu à des activités sur le connaissance du milieu marin mais aussi de la géographie de l’Asie. Le fait d’avoir la possibilité de poser des questions m’a amené à approfondir certains sujets comme les coraux, de façon à avoir des questionnements en lien avec les activités scientifiques effectuées sur le bateau.

Production finale

Production d’écrit sur le blog, à découvrir ici. Quelques extraits ci-dessous.

ExpPeda-20162017-SYvergnaux-Blog1

ExpPeda-20162017-SYvergnaux-Blog2

ExpPeda-20162017-SYvergnaux-Blog1

Déroulé du projet

Temporalité  : Environ 30 minutes par semaine

Descriptif des séances : Séances de productions d’écrit mis en ligne sur le blog, réalisation d’exposés. Réalisation d’oeuvres plastiques pour envoyer à l’équipage pour Noël. Utilisation de certaines fiches pédagogiques mises en en ligne sur le site de TARA.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’Escale” (fiches pédagogiques, carte et cartes postales) – Opération “Dans le sillage de Tara Pacific” (Vidéos, réponses aux questions, suivi en temps réel du bateau)

Ce qui a marché : Sans conteste les visioconférences, même si cela a entraîné la frustration de ceux qui ne pouvaient avoir la parole.

Ce qui a été difficile : Gérer la richesse de ce projet.

Le conseil de l’enseignant : Fonce ! C’est une expérience très riche mais cela demande du temps. Il faut donc le prévoir.

 

A la manière de Tara, édition 2016-2017

Cartouche-NMahot

Enseignant référent : Mmes N. Mahot et L. Bideau, du lycée Jean Macé à Lanester, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Comment mener une expédition scientifique à la manière de Tara ?

Résumé 

Avec deux groupes d’élèves de Seconde générale, en enseignement d’exploration Méthodes et Pratiques Scientifiques : sur une année scolaire, enchaîner les séances de travaux pratiques en sciences, des rencontres avec des intervenants extérieurs, des sorties pédagogiques, une sortie voile “expédition scientifique à la manière de Tara”.

ExpPeda-20162017-NMahotLBideau-SortieMer-1 ExpPeda-20162017-NMahotLBideau-SortieMer-2

Production finale

Diaporamas, padlet en projet, article dans le journal du lycée, sur le site web du lycée.

Découvrez le rapport final ici.

 

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h30 par semaine sur l’année scolaire

Descriptif des séances : Travail interdisciplinaire : – en Mathématiques, travail autour du GPS et de la navigation…visite d’un musée de la navigation, rencontre avec un enseignant chercheur – en Physique Chimie, travail sur les paramètres de l’eau de mer, les outils de mesures…rencontre avec une océanographe – en SVT, travail sur les problématiques climatiques, l’acidification des océans, la biodiversité, le plancton, l’analyse ADN… visite de l’observatoire du plancton de Port-Louis. Sortie voile (5 élèves par bateau), 3 stations effectuées en une journée (au large de l’île de Groix + en rade de Lorient + au port) avec mesures turbidité, de températures, prélèvements d’eau et de plancton (Utilisation du matériel d’Océanopolis kits “Objectif plancton”). Observation des prélèvements de plancton le jour même à l’arrivée au port. Exploitations des résultats en classe. Un padlet est en cours d’élaboration pour la communication scientifique. Un padlet présentant Tara Expéditions a été réalisé en début d’année en classe de Français.

Ressources pédagogiques utilisées  : Articles de journaux Tara :  Tara junior n°3, Tara expé n°10, d’autres sur les gliders, la rosette, les micro-plastiques – Rencontre en classe avec X.Bougeard (présentation des expéditions passées et en cours)- Opération “Echos d’Escale” – Opération “Du Bateau au Labo”.

Ce qui a marché : Investissement, motivation des élèves

Ce qui a été difficile : Des travaux pratiques à modifier, à adapter…

Le conseil de l’enseignant : Nécessité de travailler en équipe de professeurs : beaucoup d’investissement. Prévoir des solutions pour diminuer le coût des activités pédagogiques en dehors du lycée.