Mers et Océans

Cartouche-CLaforest

Enseignant référent : Mme C.Laforest, du collège Jules Ferry à Ste Geneviève des Bois, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Pourquoi faut-il protéger les océans ?

Résumé

Etudier différents éléments dans le but d’expliquer l’importance des océans et de la vie dans les océans et ainsi expliquer pourquoi on doit les protéger. Ces éléments sont entre autre : l’équilibre courants océaniques/courants atmosphériques pour climat et météo, l’acidification des océans et les conséquences sur le vivant tel que les coraux, le réchauffement climatique et les conséquences sur le vivant, la pollution .. Tout ceci a été résumé lors de la réalisation d’une carte mentale par les élèves.

Production finale

Cartes mentales + dessins d’un récif corallien avec faune et flore des récif coralliens.

ExpPeda-20162017-CLaforest-cartementale-2 ExpPeda-20162017-CLaforest-cartementale-1 ExpPeda-20162017-CLaforest-dessincorail-1

Déroulé du projet

Références au programme : La Terre système dans le système solaire / Phénomènes météorologiques et climatiques / Risques naturels / Exploitation des ressources naturelles et action humaine

Temporalité  : Les EPI étant intégrés aux cours cela pris plusieurs mois, la réalisation production finale a pris environ 6h à 7h dans l’année.

Descriptif des séances :

1/  les cartes mentales :
- j’ai annoncé aux élèves que nous allions résumer la partie du cours regroupant les thèmes “la Terre dans le système solaire ” + “phénomènes météo et climatiques” + “risques naturels” + “exploitation des ressources naturelles et action humaine” sous forme de carte mentale dans le cadre de l’EPI “mers et océans”. L’objectif étant de montrer la méthode de la carte mentale afin de les faire raisonner autrement, je trouve que c’est une méthode intéressante et qui plait beaucoup à certains élèves selon leur manière de raisonner.
- Ils étaient en groupes de 4 élèves en moyenne (1 groupe par paillasse). Ils avaient un ensemble d’étiquettes que j’avais préparé moi même, ils devaient tout d’abord les rassembler de manière logique et ensuite essayer de trouver un lien entre ces étiquettes, sachant que l’étiquette “Tara” était le point de départ
- Je passais dans chaque groupe pour discuter et les aider à raisonner. Cela a pris 2h car très difficile d’aider de manière efficace en classe entière.
- Je craignais que cela soit difficile à réaliser mais j’ai été agréablement surprise par leur facilité à se souvenir et à réinvestir le cours. Beaucoup ont apprécié cette activité.

2/ les dessins :
- l’objectif à la base était de recréer dans une exposition un récif corallien pour y mettre en évidence sa biodiversité et sa fragilité. J’ai transformé l’exposition en dessin personnel, ce qui a d’ailleurs permis de mobiliser certains élèves qui se sentent moins à l’aise lors d’activités plus “intellectuelles”. D’ailleurs, beaucoup se sont investis activement, mais cette activité demandait beaucoup de temps que je n’ai pas pu donner (parfois 5 à 6h !!!). Le but était aussi de faire un lien avec la carte mentale.
- Avec les difficultés rencontrées par la saturation du collège et donc la difficulté à accéder aux salles informatiques (prises par des cours) , j’ai constitué des livrets avec des profils d’animaux (telles les planches utilisées par les plongeurs) et un profil de corail. Ils devaient donc dessiner leur propre récif corallien en y ajoutant ce qu’ils voulaient. Chaque être vivant devait être accompagné d’un numéro correspondant à une légende écrite sur une autre feuille  (exemples : les tortues qui confondent les sac plastiques avec des méduses => lien avec la partie pollution de la carte mentale ; les poissons perroquets trop pêchés, les algues se développent davantage et étouffent le corail …).

3/ les escales de Tara :
Je me suis servie d’écho d’escales pendant les cours.
Je leur annonçais simplement que Tara faisait escale à tel endroit et nous avait envoyé une photo.
Ce qui était génial, c’est que les sujets tombaient pile avec ma progression !

Ressources pédagogiques utilisées  : Site web de Tara : les ressources concernant les coraux , l’océan/climat – Opération Echos d’Escale (déchets plastiques, montée des eaux)  - Documents de la plateforme Océan&Climat

Ce qui a marché : Globalement, tout a bien fonctionné avec la plupart des élèves. Il semble qu’ils aient été sensibles à la problématique. La carte mentale est un élément difficile à réaliser, mais le raisonnement nécessaire leur a plu, ils ressentaient une satisfaction à l’issu de ce travail (il est préférable de réaliser la carte mentale au fur et à mesure que le cours est fait plutôt qu’à la fin).

Ce qui a été difficile : La gestion de classes très difficiles, les cours uniquement en classe entière (donc des TP très sportifs!), un manque de moyen notamment informatique.

Le conseil de l’enseignant : De le faire !

 

Une bouteille à l’océan

Cartouche-GCabon

Enseignant référent : Mr G.Cabon, de l’école Saint Joseph à Cléder, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Quels sont les chemins empruntés par les déchets?

Résumé

GCabon-Resume

Production finale

Réalisation d’un exposé sur le recyclage, d’un film d’animation (mi breton, mi français) et d’une oeuvre plastique (détournement d’objet – déchets)

ExpPeda-20162017-GCabon-eleves

 

Déroulé du projet

Références au programme : 

-Unité et diversité des êtres vivants de l’Océan : Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants ; identifier des liens de parenté entre des organismes. Identifier les changements des peuplements de la Terre au cours du temps. Diversités actuelle et passée des espèces. Evolution des espèces vivantes.

-Répartition des êtres vivants et peuplement du récif corallien : Décrire un milieu de vie dans ses diverses composantes. Interactions des organismes vivants entre eux et avec leur environnement. Relier le peuplement d’un milieu et les conditions de vie. Modification du peuplement en fonction des conditions  physicochimiques du milieu et des saisons. Ecosystèmes (milieu de vie avec ses caractéristiques et son peuplement) ; conséquences de la modification d’un facteur physique ou biologique sur l’écosystème. La biodiversité, un réseau dynamique.

Temporalité  :

1-Unité et diversité des êtres vivants de l’Océan  : du 1er Septembre au 18 Octobre

2-Répartition des êtres vivants et peuplement du récif corallien : Novembre

3-Le recyclage d’une bouteille en plastique : Du 3 Novembre au 16 Décembre

4-Rédaction d’une lettre à un destinataire inconnu : Du 3 Janvier au 10 Février

5-Le détournement d’objet/déchet laissé par la mer : Mai

6-Chanter et interpréter « A vous la terre » Pitt’Ocha – Les Ogres de Barback » : Septembre, puis tout au long de l’année

7-Réalisation d’un film d’animation de 3 min : Tout au long de l’année

Descriptif des séances :

1-Unité et diversité des êtres vivants de l’Océan  : Séance 1 : La diversité des êtres vivants; Séance 2 : La notion d’espèces; Séances 3-4 : Les êtres vivants des océans et leurs habitats; Séances 5-6 : La classification des êtres vivants océaniques; Séance 7 : Présentation individuelle à la classe de la classification d’un EV océanique.

2-Répartition des êtres vivants et peuplement du récif corallien : Séance 1 : Visite d’Océanopolis (réseau alimentaire et plancton); Séance 2-3 : La relation entre les espèces : réseau alimentaire; Séance 4-5 : La fragilité des équilibres ; Séance 6 : Le plancton : Séance 7-8 : Etude d’un écosystème : le récif corallien

3-Le recyclage d’une bouteille en plastique :  Séance 1 : Les différents types de déchets; Séance 2 : Visite du centre de tri « Triglaz » à Plouedern; Séance 3 : Les déchets dans les océans (macro et micro déchets); Séance 4 : Les filières de recyclage et les objets recyclés; Séance 5 : L’exemple de recyclage d’une bouteille en plastique; Séance 6 : Réalisation d’un panneau du recyclage d’une bouteille en plastique; Séance 7 : Présentation et sensibilisation au recyclage auprès des élèves des autres classes l’école

4-Rédaction d’une lettre à un destinataire inconnu : Séance 1 : 1er jet d’écriture ; Séance 2 : Lecture de textes d’auteurs et construction d’un outil vocabulaire; Séance 3 : Lecture de textes et élaboration d’une grille d’écriture pour « Ecrire une lettre »; Séance 4 : Relecture du premier jet et confrontation avec la fiche lecture + entraînement.; Séance 5 : Ecriture du deuxième jet; Séance 6 : Travail sur les notions de grammaire.; Séance 7 : Toilettage orthographique à partir des propositions du PE et grace aux outils de la classe; Séance 8 : Ecriture au propre sur le cahier de l’écrivain et saisie informatique.

5-Le détournement d’objet/déchet laissé par la mer : Séance 1 – Ramassage de déchets sur le bord de mer ; Séance 2 – Etude d’oeuvres d’artistes utilisant le détournement d’objets ; Séances 3-4-5 – Réalisation de l’oeuvre.

6-Chanter et interpréter « A vous la terre » Pitt’Ocha – Les Ogres de Barback »  : Chant appris en 4 séances de 20 mn et répétition

Ressources pédagogiques utilisées  : Dossiers pédagogique sur le corail-  Les échanges vidéos et écrits avec l’opération “Dans le sillage de Tara Pacific” – Les documentaires co-produits par Tara – la carte de l’opération “Echos d’escale”.

Ce qui a marché : La multidisciplinarité a bien fonctionné. Les échanges avec Tara ont permis de mettre les élèves en projet et de concrétiser les apprentissages en classe.

Ce qui a été difficile : Cela demande du travail et de l’organisation. Les élèves n’étaient pas très intéressés pendant les premiers échanges et ensuite ils les attendaient avec impatience.

Le conseil de l’enseignant : Fonce !

 

Voyage avec Tara

Cartouche-IOstre

Enseignant référent : Mme I.Ostre, de l’école primaire de Colroy-la-Roche, dans l’académie de Strasbourg.

Problématique : Qui vit dans les mers chaudes ? Qu’est-ce que la barrière de corail ? Pourquoi l’expédition Tara l’étudie ?

Résumé  

En partant de la fonte de la banquise, nous avons suivi TARA dans les îles pour constater ce qui se passait dans les océans : découvrir la barrière de corail, les conséquences du réchauffement climatique, le plastique en mer. Découverte de la Polynésie Et chez nous ? Où va l’eau ? Où vont les déchets jetés dans la nature ? Ce projet a été mené en commun avec la classe de CM1/CM2 de Mme Griesbaecher, de la même école. Les plus grands ont traité les mêmes problématiques, mais de façon plus précise, en suivant l’expédition TARA tout au long de l’année. Ce fut très enrichissant dans toutes les disciplines scolaires tant au niveau scientifique, géographique, littéraire que culturel.

Production finale

Créations plastiques et spectacle de fin d’année, en commun avec les élèves de CM1 et CM2 :  le spectacle dansant et chantant raconte l’histoire d’un pingouin qui voyage en Polynésie. Les CM ont fait une démonstration de HAKA et CAPOUERA, les deux classes ont dansé sur des chansons tahitiennes. A la fin, le pingouin a trop chaud et rentre chez lui (Credit des photos: I/Ostre).

ExpPeda-20162017-IOstre-Spectacle

ExpPeda-20162017-IOstre-CreationsPlastiques

ExpPeda-20162017-IOstre-CreationsPlastiques-4 ExpPeda-20162017-IOstre-CreationsPlastiques-3 ExpPeda-20162017-IOstre-CreationsPlastiques-2

Déroulé du projet

Temporalité  : 30 à 45 min par jour

Descriptif des séances : lectures / arts plastiques / chansons / vidéo.

Ressources pédagogiques utilisées  : les photos du mois de Echos d’Escales, le documentaire “Océans, le mystère plastique”, des livres documentaires adaptés au cycle 1 et des albums de littérature de jeunesse.

Ce qui a marché : Associer la mascotte de la classe au projet / associer un spectacle / étudier l’environnement proche de l’école / visiter un zoo

Ce qui a été difficile : Les ressources de Tara à réadapter au cycle 1

Le conseil de l’enseignant : A faire car très enrichissant !