Projet de Sciences en 6eme

Cartouche-VChevalier-1819

Enseignant référent : Mme V. Chevalier, du collège XXX de XXX, dans l’académie de Toulouse.

Problématique : Comment aujourd’hui les récifs coralliens et l’océan font-ils face au changement climatique ?
Comment Tara “fonctionne-t-il ?

Résumé

En sixième, il est proposé l’option sciences. Elle permet de faire un pas vers l’analyse, l’étude des phénomènes qui nous entourent et leurs conséquences. Depuis 2016, Mme CHEVALIER (SVT), et M. HYVERT (Technologie) ont proposé aux élèves de travailler sur l’expédition TARA. Suite aux divers TP, étude des coraux, acidification des océans, affiche de défense des coraux, étude du bateau et des énergies propres, visite de l’ aquarium de Lyon, un voyage d’étude a été effectué en avril 2017 à SETE (en 2016 à Piriac sur mer, en 2019 aux îles Frioul) en bord de Méditerranée. L’objectif était en SVT de découvrir l’écosystème mer et ses fragilités, et en technologie d’étudier la provenance et l’incidence des déchets plastiques retrouvés notamment sur les plages.
Au retour, en technologie, il est apparu nécessaire de montrer combien il n’est pas anodin de ne pas trier les déchets, et notamment les plastiques… En moins de 10 minutes, 2 gros cartons ont été remplis de ces déchets, véritable pollution humaine qui peut être maîtrisée si en amont les Hommes prennent conscience de l’importance de leur consommation, du tri et du recyclage.
Nous avons donc rapporté quelques uns de ces déchets et notre volonté était de les présenter en interagissant avec le visiteur. L’idée a donc été de créer un panneau qui invite les Hommes à s’interroger. Dans une plaque de carton-plume, nous avons creusé la mer Méditerranée, un trou qui invite chaque curieux à y plonger son regard… Et dans ce trou nous y avons déposé notre pêche de plastique… Tout autour apparaissent des messages qui doivent impliquer tout un chacun : le cercle de Moebius détourné (= tout ce qui n’est pas trié, recyclé rejoint la mer), un poisson dont le ventre est rempli de plastique et qui se retrouve dans notre assiette (bon appétit), avec en toile de fond une chaine alimentaire perturbée. L’écosystème est en danger : TRIER POUR NE PAS POLLUER, tel est le message voulu par nos jeunes scientifiques, que toute personne responsable doit emporter avec elle après avoir vu l’œuvre de nos élèves.
Il va de soi que le groupe “sciences” ne pouvait pas ne pas être présent au rassemblement LAUDATO SI d’octobre 2018. L’exposition est donc un aboutissement du travail réalisé, non pas un point final car chaque visiteur a été sensibilisé pour plus de bienveillance dans sa consommation et sa gestion des plastiques.
Avec le groupe, nous avons pu profiter d’un bel après-midi pour découvrir ici et là les autres stands… En repartant, dans notre bus TCL, au moteur diesel, au sol parsemé de chewing gums de papiers plastiques, nous avions tous un beau rêve en tête : prendre conscience que c’est entre nos mains que notre planète dépose sa fragilité… Un rêve pas une utopie !

Production finale

Dossiers d’activité, classe de mer en fin d’année, maquettes exposées

 

Déroulé du projet

Référence aux programmes : Objets techniques, fonction technique, matériaux, énergie,

Temporalité  : 1heure/ semaine du 6 octobre 2018 à juin 2019

Descriptif des séances : Par atelier (environ 20 élèves) : recherches, réflexion et résolution d’une problématique

Ressources pédagogiques utilisées  : 

Ce qui a marché : Pas de difficultés rencontrées : les élèves adhèrent au projet.

Ce qui a été difficile : Rien

Le conseil de l’enseignant : Vas-y, n’hésite pas, on est très bien guidé….

 

A la manière de Tara-Edition 2017-2018

Cartouche-L.Bideau-1718

Enseignant référent : Mmes N.Mahot, L.Bideau et V.Sépot, du lycée Jean Macé à Lanester

Problématique : Comment mener une expédition scientifique à la manière de Tara ?

Résumé

Lundi 14 mai, 29 élèves de seconde générale du lycée Jean Macé de Lanester ont participé à une expédition scientifique en mer. A bord de voiliers de l’UCPA, 5 équipages ont réalisé des mesures physiques, des prélèvements d’eau de mer et de plancton : 4 stations par bateau ont été effectuées entre le port de Lorient, la rade et l’île de Groix, afin de pouvoir étudier l’influence de différents facteurs sur le système biologique marin. Toutes les données scientifiques ont été analysées en classe, dans les laboratoires de sciences, en collaboration avec l’observatoire du plancton de Port-Louis. Cette sortie marine clôt le travail de toute une année scolaire associant Mathématiques, Biologie et Physique-Chimie, en collaboration avec la section Plasturgie du lycée pour la conception des matériels de prélèvement.Des séances de travaux pratiques et des sorties, associant Mathématiques, Biologie et Physique-Chimie ont permis d’étudier notamment :
-Les trajectoires, les outils de navigation anciens et récents.
-Les paramètres physico-chimiques marins.
-La découverte du plancton et les phénomènes de réchauffement et d’acidification…
-Des intervenants (ingénieurs, chercheurs) sont également venus partager leurs connaissances avec les élèves.
Cette action pédagogique devrait permettre de donner aux élèves le goût des carrières scientifiques comme celles des membres de l’expédition Tara Pacific.

ExpPeda-1718-LBideau-photo2ExpPeda-1718-LBideau-photo1ExpPeda-1718-LBideau-photo3

Production finale

Articles pour le journal du lycée et le site web du lycée réalisés par les élèves.

Dossier bilan très complet (à télécharger ici).

Déroulé du projet

Références au programme : SVT : Enjeux planétaires contemporains – Physique Chimie : Eau et Environnement (TS spé)

Temporalité  : 1h30 hebdomadaire toute l’année scolaire

Descriptif des séances : A chaque séance, résoudre une problématique en lien avec l’expédition scientifique à mener entre Lorient et Groix. (Exemples : contexte scientifique /pourquoi cette expédition? – Comment ? préparation : trajectoires, navigation, matériels à préparer – Mesures à effectuer etc…)

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale”, L’opération “Du bateau au labo”, le stage inscrit au PAF (rencontre avec d’autres enseignants et l’équipe de Tara éducation)…

Ce qui a marché : L’implication des élèves dans ce projet a été bonne, grâce à l’autonomie laissée aux “équipages” pour effectuer les recherches, les préparatifs.

Ce qui a été difficile : L’organisation des sorties pédagogiques, des interventions sont chronophages.

Le conseil de l’enseignant : Le travail en équipe pluridisciplinaire, le partage des tâches entre collègues sont essentiels. Pour motiver les élèves : leur laisser le temps de réfléchir à leur projet, leur permettre de s’impliquer grâce à la répartition des responsabilités…

Les élèves Aiju découvrent TARA !

Cartouche-S.Zouine-1718

Enseignant référent : Mme S.Zouine, de l’école élémentaire Le Petit Lotus Bleu à Shanghai (Chine)

Problématique : TARA Pacific : quels projets, quelles missions ?

Résumé

De nombreux projets par classe, par niveau, du CP au CM2, autour de la protection des coraux et des missions de l’expédition TARA Pacifique, projets qui aboutissent sur la visite de la goélette lors de son escale à Shanghai.

Production finale

Affiches, expositions, reportage vidéo, livre animé, le journal trimestriel de l’école qui publie une édition spéciale TARA.

ExpPeda-1718-Szouine-couvjournal

Déroulé du projet

Temporalité  : De février à avril, en moyenne 2h/semaine

Descriptif des séances : Des modalités différentes selon chaque classe

Ressources pédagogiques utilisées  : Journal TARA junior, dossiers pédagogiques TARA, films mis en ligne, recherches documentaires

Ce qui a marché :  La visite de la goélette et la rencontre avec l’équipage ont été, sans surprise, des moments forts du projet.

Ce qui a été difficile : De trouver des ressources adaptées pour les élèves de CP

Le conseil de l’enseignant : De prévoir un temps d’appropriation suffisant compte tenu de la complexité de l’objet d’étude (en l’occurence ici, la protection des coraux) – De présenter l’équipage, leur métier, de suivre leur parcours, les élèves ont l’impression de véritablement les connaitre et de vivre l’aventure avec eux – dans la mesure du possible, de visiter la goélette et/ou de rencontrer et d’échanger avec l’équipage (en visio par exemple).

Sensibilisation autour des expéditions Tara

Cartouche-NLeTollec

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée du Blavet à Pontivy, de l’académie de Rennes

Problématique : La science est-elle accessible à tous et peut-elle intéresser ceux qui n’en ont pas fait leur métier ?

Résumé

Les élèves découvrent ou connaissent déjà la goélette et ses expéditions. Ils approfondissent les thématiques liées à l’océan à travers les articles et vidéos accessibles à tous. De l’anglais vers le français, du français vers l’anglais.

Production finale

Réalisation d’une exposition et d’un journal pour suivre Echos d’escale.

Déroulé du projet

Références aux programmes : Domaine: monde et histoire des sciences et des techniques (Programme Lycée Pro)+Références historiques et géographiques (programme Lycée Pro)

Temporalité  :

-Présentation globale des expéditions Tara : 6 séances d’1 heure en septembre

-En cours d’année Tara Pacific : en A.P., 1 séance pour produire un journal scolaire.

-Fin d’année, en Mai: approfondissement des thèmes pour réaliser des posters affichés pendant notre Semaine de la prévention (domaine: environnement)

Descriptif des séances :

-Les chiffres de l’expédition Tara

-Vidéo avec questions en anglais

-Articles du journal de Tara anglais et français

-Données trouvées sur le site pour réaliser les posters.

Ressources pédagogiques utilisées  : Base de photos libres de droit Tara (accessible sur demande) – Opération “Echos d’escale” – Fiches pédagogiques – Documentaires co-produits par Tara (à télécharger avant les vacances)

Ce qui a marché : Début d’année, introduction: tous les élèves ensemble. Echos d’escale pour préparer le journal du lycée (plus développé, plus de séances), travail de groupes pour faire des posters thématiques (en Mai).

Ce qui a été difficile : une séquence de trois semaines, c’est suffisant. Au delà, avec mes élèves, l’intérêt s’émousse. C’est pourquoi en fin d’année, ils travailleront en groupe. Ils se connaissent maintenant et je pense qu’ils apprécieront de se regrouper par affinités autour d’un projet valorisant et évalué.

Le conseil de l’enseignant : Ne pas hésiter ! Le mouvement se démontre en marchant et si au début, le pas est un peu hésitant, au bout de quelques essais, les améliorations sont notables.

 

Tara : un projet scientifique à découvrir

Cartouche-SYvergnaux

Enseignant référent : Mme S.Yvergnaux, de l’école primaire de la Haye-Renaud à Betton, dans l’académie de Rennes

Problématique : Qu’est-ce que le corail ? Pourquoi en faire une expédition ?

Résumé

Suivre le bateau a donné lieu à des activités sur le connaissance du milieu marin mais aussi de la géographie de l’Asie. Le fait d’avoir la possibilité de poser des questions m’a amené à approfondir certains sujets comme les coraux, de façon à avoir des questionnements en lien avec les activités scientifiques effectuées sur le bateau.

Production finale

Production d’écrit sur le blog, à découvrir ici. Quelques extraits ci-dessous.

ExpPeda-20162017-SYvergnaux-Blog1

ExpPeda-20162017-SYvergnaux-Blog2

ExpPeda-20162017-SYvergnaux-Blog1

Déroulé du projet

Temporalité  : Environ 30 minutes par semaine

Descriptif des séances : Séances de productions d’écrit mis en ligne sur le blog, réalisation d’exposés. Réalisation d’oeuvres plastiques pour envoyer à l’équipage pour Noël. Utilisation de certaines fiches pédagogiques mises en en ligne sur le site de TARA.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’Escale” (fiches pédagogiques, carte et cartes postales) – Opération “Dans le sillage de Tara Pacific” (Vidéos, réponses aux questions, suivi en temps réel du bateau)

Ce qui a marché : Sans conteste les visioconférences, même si cela a entraîné la frustration de ceux qui ne pouvaient avoir la parole.

Ce qui a été difficile : Gérer la richesse de ce projet.

Le conseil de l’enseignant : Fonce ! C’est une expérience très riche mais cela demande du temps. Il faut donc le prévoir.

 

A la manière de Tara, édition 2016-2017

Cartouche-NMahot

Enseignant référent : Mmes N. Mahot et L. Bideau, du lycée Jean Macé à Lanester, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Comment mener une expédition scientifique à la manière de Tara ?

Résumé 

Avec deux groupes d’élèves de Seconde générale, en enseignement d’exploration Méthodes et Pratiques Scientifiques : sur une année scolaire, enchaîner les séances de travaux pratiques en sciences, des rencontres avec des intervenants extérieurs, des sorties pédagogiques, une sortie voile “expédition scientifique à la manière de Tara”.

ExpPeda-20162017-NMahotLBideau-SortieMer-1 ExpPeda-20162017-NMahotLBideau-SortieMer-2

Production finale

Diaporamas, padlet en projet, article dans le journal du lycée, sur le site web du lycée.

Découvrez le rapport final ici.

 

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h30 par semaine sur l’année scolaire

Descriptif des séances : Travail interdisciplinaire : – en Mathématiques, travail autour du GPS et de la navigation…visite d’un musée de la navigation, rencontre avec un enseignant chercheur – en Physique Chimie, travail sur les paramètres de l’eau de mer, les outils de mesures…rencontre avec une océanographe – en SVT, travail sur les problématiques climatiques, l’acidification des océans, la biodiversité, le plancton, l’analyse ADN… visite de l’observatoire du plancton de Port-Louis. Sortie voile (5 élèves par bateau), 3 stations effectuées en une journée (au large de l’île de Groix + en rade de Lorient + au port) avec mesures turbidité, de températures, prélèvements d’eau et de plancton (Utilisation du matériel d’Océanopolis kits “Objectif plancton”). Observation des prélèvements de plancton le jour même à l’arrivée au port. Exploitations des résultats en classe. Un padlet est en cours d’élaboration pour la communication scientifique. Un padlet présentant Tara Expéditions a été réalisé en début d’année en classe de Français.

Ressources pédagogiques utilisées  : Articles de journaux Tara :  Tara junior n°3, Tara expé n°10, d’autres sur les gliders, la rosette, les micro-plastiques – Rencontre en classe avec X.Bougeard (présentation des expéditions passées et en cours)- Opération “Echos d’Escale” – Opération “Du Bateau au Labo”.

Ce qui a marché : Investissement, motivation des élèves

Ce qui a été difficile : Des travaux pratiques à modifier, à adapter…

Le conseil de l’enseignant : Nécessité de travailler en équipe de professeurs : beaucoup d’investissement. Prévoir des solutions pour diminuer le coût des activités pédagogiques en dehors du lycée.