Création d’affiches sur les données scientifiques de TARA

Cartouche-N.LeTollec-1718

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée professionnel Le Blavet à Pontivy

Problématique : Comment s’approprier les données des expéditions Tara?

Résumé

J’ai sélectionné une escale par binôme d’élèves, une photo, des données simples (source de la photo, thème de l’escale, résumé de la problématique) et j’ai demandé aux élèves de créer une affiche en anglais pour illustrer l’escale sur une page A4. La documentaliste du lycée a participé à l’élaboration des affiches. Nous étions donc deux. C’est plus facile. Je m’occupais de l’anglais et du contenu et elle, de la mise en forme et des problèmes techniques.

Production finale

Réalisation d’une exposition avec un quizz (cliquez pour accéder au quizz).

ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo1ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo6 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo5 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo4 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo3 ExpPeda-1718-NLeTollec-Expo2

Déroulé du projet

Références au programme : Monde et Histoire des sciences et des techniques, geographical landmarks (English speaking countries), expression orale (présenter une personne, un objet, un lieu), expression écrite (apporter des annotations à un document), expression en interaction (échanges brefs: demander une information).

Temporalité  : 4heures

Descriptif des séances : S1: apport d’informations en anglais et sur un logiciel pour créer des affiches. S2 et 3: réflexion et réalisation de l’affiche. S4: quizz et corrigé. Les élèves travaillaient en binôme.

Ressources pédagogiques utilisées  : Echos d’Escale, Journal Tara Junior n°3 en anglais, Vidéos Tara Junior.

Ce qui a marché :  Les élèves étaient fiers du résultat et aussi de l’affichage dans le hall du lycée.

Ce qui a été difficile : Pour travailler avec Picktochart, il faut une adresse mail que les élèves perdaient . Résultat: nous devions travailler sur toutes les escales , j’ai dû réduire la voilure et nous avons retenu 6 escales pour les élèves qui ne perdaient pas leur code de messagerie en cours de route.

Le conseil de l’enseignant : faire en sorte que les élèves ne perdent pas le code pour utiliser le logiciel d’une séance sur l’autre.

 

Sensibilisation autour des expéditions Tara

Cartouche-NLeTollec

Enseignant référent : Mme N.Le Tollec, du lycée du Blavet à Pontivy, de l’académie de Rennes

Problématique : La science est-elle accessible à tous et peut-elle intéresser ceux qui n’en ont pas fait leur métier ?

Résumé

Les élèves découvrent ou connaissent déjà la goélette et ses expéditions. Ils approfondissent les thématiques liées à l’océan à travers les articles et vidéos accessibles à tous. De l’anglais vers le français, du français vers l’anglais.

Production finale

Réalisation d’une exposition et d’un journal pour suivre Echos d’escale.

Déroulé du projet

Références aux programmes : Domaine: monde et histoire des sciences et des techniques (Programme Lycée Pro)+Références historiques et géographiques (programme Lycée Pro)

Temporalité  :

-Présentation globale des expéditions Tara : 6 séances d’1 heure en septembre

-En cours d’année Tara Pacific : en A.P., 1 séance pour produire un journal scolaire.

-Fin d’année, en Mai: approfondissement des thèmes pour réaliser des posters affichés pendant notre Semaine de la prévention (domaine: environnement)

Descriptif des séances :

-Les chiffres de l’expédition Tara

-Vidéo avec questions en anglais

-Articles du journal de Tara anglais et français

-Données trouvées sur le site pour réaliser les posters.

Ressources pédagogiques utilisées  : Base de photos libres de droit Tara (accessible sur demande) – Opération “Echos d’escale” – Fiches pédagogiques – Documentaires co-produits par Tara (à télécharger avant les vacances)

Ce qui a marché : Début d’année, introduction: tous les élèves ensemble. Echos d’escale pour préparer le journal du lycée (plus développé, plus de séances), travail de groupes pour faire des posters thématiques (en Mai).

Ce qui a été difficile : une séquence de trois semaines, c’est suffisant. Au delà, avec mes élèves, l’intérêt s’émousse. C’est pourquoi en fin d’année, ils travailleront en groupe. Ils se connaissent maintenant et je pense qu’ils apprécieront de se regrouper par affinités autour d’un projet valorisant et évalué.

Le conseil de l’enseignant : Ne pas hésiter ! Le mouvement se démontre en marchant et si au début, le pas est un peu hésitant, au bout de quelques essais, les améliorations sont notables.