La planète bleue : un Trésor à préserver

Cartouche-SFeraut-1819

Enseignant référent : Mme S.Feraut, du collège Les Quatre Vents à l’Arbresle, dans l’académie de Lyon.

Problématique : Comment préserver notre planète bleue ?

Résumé

Durant l’année 2018-2019, les élèves de 6ème avaient un dossier de Tara Expéditions contenant leurs fiches “Carnet de Labo” avec différents objets du bateau à étudier.
Au mois d’octobre 2018, les élèves ont participé à la Fête de la Science en présentant à des élèves de CM :
* le bateau Tara : sa maquette à l’échelle 1/100è, la fonction d’usage du bateau, ses différentes fonctions de service, ses pièces avec sa visite virtuelle 360 degrés,
* la présentation de la vidéo intitulée “Tara Méditerranée expliquée aux jeunes” pour montrer la pollution par les microplastiques avec questionnaire,
Au mois de Novembre 2018, les élèves ont étudié les conséquences de l’augmentation du pH des océans : le blanchissement des coraux, la tailles des oursins…
Au mois de décembre 2018, conférence en direct avec une océanographe sur l’importance du rôle des océans sur la planète Terre.

Production finale

Fête de la Science 2018

ExpPeda-1819-SFeraut-Prod-4

Déroulé du projet

Référence aux programmes : Avoir Conscience de l’influence des activités humaines sur l’environnement.

Temporalité  : 4h par semaine pendant 1 trimestre

Descriptif des séances :

ExpPeda-1819-SFeraut-Prod-3 ExpPeda-1819-SFeraut-Prod-2 ExpPeda-1819-SFeraut-Prod-1

Ressources pédagogiques utilisées  : Documentaire “Tara Méditerranée expliqué aux jeunes”, les fiches “carnets de laboratoires”, les visioconférences de chercheurs, la documentation sur la maquette Tara.

Ce qui a marché : Maquette Tara, Fiche pH, Film “Tara Méditerranée expliqué aux jeunes”.

Ce qui a été difficile : Visioconférence : difficile sur les horaires proposés

Le conseil de l’enseignant : Que c’est concret et donc motivant pour les élèves…

 

Projet de Sciences en 6eme

Cartouche-VChevalier-1819

Enseignant référent : Mme V. Chevalier, du collège Chevreul de Lyon, dans l’académie de Lyon.

Problématique : Comment aujourd’hui les récifs coralliens et l’océan font-ils face au changement climatique ?
Comment Tara fonctionne-t-il ?

Résumé

En sixième, il est proposé l’option sciences. Elle permet de faire un pas vers l’analyse, l’étude des phénomènes qui nous entourent et leurs conséquences. Depuis 2016, Mme CHEVALIER (SVT), et M. HYVERT (Technologie) ont proposé aux élèves de travailler sur l’expédition TARA. Suite aux divers TP, étude des coraux, biodiversité des récifs coralliens, impact du réchauffement climatique et des activités humaines sur ces récifs, acidification des océans, affiche de défense des coraux, étude du bateau et des énergies propres, visite de l’ aquarium de Lyon, un voyage d’étude a été effectué en avril 2017 à SETE (en 2016 à Piriac sur mer, en 2019 aux îles Frioul) en bord de Méditerranée. L’objectif était en SVT de découvrir l’écosystème mer et ses fragilités, et en technologie d’étudier la provenance et l’incidence des déchets plastiques retrouvés notamment sur les plages afin de montrer l’impact de la pollution plastique sur les chaines alimentaires marines.
Au retour, en technologie, il est apparu nécessaire de montrer combien il n’est pas anodin de ne pas trier les déchets, et notamment les plastiques… En moins de 10 minutes, 2 gros cartons ont été remplis de ces déchets, véritable pollution humaine qui peut être maîtrisée si en amont les Hommes prennent conscience de l’importance de leur consommation, du tri et du recyclage.
Nous avons donc rapporté quelques uns de ces déchets et notre volonté était de les présenter en interagissant avec le visiteur. L’idée a donc été de créer un panneau qui invite les Hommes à s’interroger. Dans une plaque de carton-plume, nous avons creusé la mer Méditerranée, un trou qui invite chaque curieux à y plonger son regard… Et dans ce trou nous y avons déposé notre pêche de plastique… Tout autour apparaissent des messages qui doivent impliquer tout un chacun : le cercle de Moebius détourné (= tout ce qui n’est pas trié, recyclé rejoint la mer), un poisson dont le ventre est rempli de plastique et qui se retrouve dans notre assiette (bon appétit), avec en toile de fond une chaine alimentaire perturbée. L’écosystème est en danger : TRIER POUR NE PAS POLLUER, tel est le message voulu par nos jeunes scientifiques, que toute personne responsable doit emporter avec elle après avoir vu l’œuvre de nos élèves.
Il va de soi que le groupe “sciences” ne pouvait pas ne pas être présent au rassemblement LAUDATO SI d’octobre 2018. L’exposition est donc un aboutissement du travail réalisé, non pas un point final car chaque visiteur a été sensibilisé pour plus de bienveillance dans sa consommation et sa gestion des plastiques.
Avec le groupe, nous avons pu profiter d’un bel après-midi pour découvrir ici et là les autres stands… En repartant, dans notre bus TCL, au moteur diesel, au sol parsemé de chewing gums de papiers plastiques, nous avions tous un beau rêve en tête : prendre conscience que c’est entre nos mains que notre planète dépose sa fragilité… Un rêve pas une utopie !

Production finale

Dossiers d’activité, classe de mer en fin d’année, maquettes exposées

ExpPeda-1819-Vchevalier-Expo1 ExpPeda-1819-Vchevalier-Expo2

Déroulé du projet

Référence aux programmes : Objets techniques, fonction technique, matériaux, énergie,

Temporalité  : 1heure/ semaine du 6 octobre 2018 à juin 2019

Descriptif des séances : Par atelier (environ 20 élèves) : recherches, réflexion et résolution d’une problématique

-Présentation de l’expédition Tara Pacific (vidéo)

-Biologie du corail : dossier pédagogique récifs coralliens de Tara + vidéo c’est pas sorcier : Coraux, sorciers cherchent la petite bête. (Cette année, j’ai pu en plus utiliser la vidéo « L’odyssée du corail » avec son quiz.)

-Visite à l’aquarium de Lyon dans le but de découvrir les coraux, la biodiversité des massifs coralliens et les relations entre les êtres vivants de cet écosystème.

-Travail au Cdi pour réaliser un exposé en binôme, sur un animal vivant dans un récif corallien (répartition géographique, nutrition, reproduction, espèce menacée ou non). Présentation orale de l’animal.

-Blanchissement du corail : utilisation des ressources de Tara

-Acidification de l’océan : utilisation des ressources de Tara

-Réalisation d’affiches pour sensibiliser les lecteurs d’un journal à la préservation des récifs coralliens

-Classe de mer de 2 jours à Sète : pêche à pied, étude de la dune, récolte des déchets sur la plage, land art sur la plage, découverte du port de Sète….

-A la suite du voyage : – Réalisation d’une maquette montrant l’impact de la pollution plastique en Méditerranée et réalisation de saynètes (filmée) sur la pollution et sa lutte.

Ressources pédagogiques utilisées  : Présentation de l’expédition Tara Pacifique (vidéo); dossier pédagogique récifs coralliens de Tara; vidéo c’est pas sorcier “Coraux, sorciers cherchent la petite bête”, ressources de Tara sur le blanchissement et l’acidification.

Ce qui a marché : Pas de difficultés rencontrées : les élèves adhèrent au projet.

Ce qui a été difficile : Rien

Le conseil de l’enseignant : Vas-y, n’hésite pas, on est très bien guidé….

 

Parlons respect de l’environnement par l’image

Cartouche-FBlanchet-1819

Enseignant référent : Mme F.Blanchet, du collège Fichez à Plouescat, dans l’académie de Rennes.

Problématique : Comment contrer les menaces qui pèsent sur l’environnement par nos actions individuelles et collectives ?

Résumé

Au fil des escales réalisées dans l’année, les élèves ont dégagé des problématiques environnementales qui leur tenaient à coeur, puis par groupes, ils ont dû chercher comment montrer, par une première photographie, cette menace, et sur une autre, une manière de la contrer. 14 photographies ont été réalisées.

Production finale

Livre de photographies + exposition

Padlet : https://padlet.com/fabienne_blanchet1/z5r1329l1kbp

ExpPeda-1819-FBlanchet-Padlet

Déroulé du projet

Références au programme : Compétences travaillées: Pratiquer des démarches scientifiques et technologiques, Concevoir créer et réaliser, Pratiquer des langages, Mobiliser des outils numériques, Adopter un comportement éthique et responsable, s’approprier des outils et des méthodes.

Temporalité  : Durée difficile à définir durant le déroulement de l’année (ex: 2 heures sur l’acidification des océans à un moment donné, 1 heure sur la gestion des déchets, question de l’agriculture abordée à divers moments), puis en avril: 2 heures de travaux de groupes dédiés au projet (saisies d’informations, décisions quant aux choix des photographies à réaliser…), 1 heure d’initiation aux bases de la photographies, puis 30 minutes à 1 heure selon des groupes pour faire les clichés, 1h30 de rédaction des légendes.

Descriptif des séances :

Au cours des escales que nous avons faites durant cette année scolaire, mes élèves ont découvert différentes problématiques scientifiques étudiées par l’équipe de chercheurs de la fondation Tara Océan au cours de leurs expéditions. Les cours de sciences ont donc été articulés autour de ces questions et les élèves se sont saisis de certaines d’entre elles pour réaliser leurs photographies.
Après avoir découvert les principes de base de la photographie avec Coralie Le Bian (animatrice au service culturel de Plouescat et passionnée de photographie), les élèves ont dû imaginer comment faire passer leurs messages par la photographie.
Les jeunes photographes avaient pour consigne de réaliser un cliché dénonçant une menace qui pèse sur l’environnement, et un autre cliché présentant un éco-geste permettant, à leur échelle, d’agir en faveur de l’environnement.
Afin de marcher dans les pas du photographe Andrew Whyte, affectionné par Coralie, les élèves ont dû composer leurs scènes en utilisant des personnages pour faire passer leurs messages. Outre le fait que l’utilisation de ces personnages les a amusés, cette contrainte les a obligés à réfléchir d’autant plus à leurs compositions.
Leur travail de préparation effectué, les élèves sont partis, tablette en main, réaliser leurs clichés, accompagnés par Coralie, par Maïna Flochlay (ASEN au collège) et moi même, dans les lieux qu’ils avaient choisis.
Pour finir, je tiens à remercier l’équipe de la fondation Tara Océans pour toute l’aide apportée et la richesse des ressources mises à disposition pour l’enseignement des sciences.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale” -Des ressources de la main à la pâte -  des ressources propres ou liées à l’environnement du collège (milieu et personnes ressources).

Ce qui a marché : Je referais la même chose, en faisant les photographies un peu plus tôt (début avril). Les élèves ont beaucoup aimé l’ensemble du projet et ont été fiers de voir le résultat de leurs travaux lorsque les clichés ont été compilés. Leur travail a été valorisé dans le cadre de la labellisation collège durable.

Ce qui a été difficile : RAS

Le conseil de l’enseignant : D’y aller sans crainte, en faisant ce qu’il/elle aime.

Projet TARA en Chine

Cartouche-A.Chausson-1718

Enseignant référent : Mr A.Chausson, du lycée français de Shanghaï en Chine

Problématique : Que fait cette goélette partout dans le monde et pourquoi ?

Résumé

Nous avons étudié le parcours de la goélette entre janvier et mai 2018 avec en finalité la rencontre avec des membres de l’équipage lors de l’escale à Shanghai.

La thématique du corail étant un peu difficile pour les CM1, 6 groupes d’enfant ont travaillé (lectures de documents) sur différents thèmes proposés par Tara avec comme aboutissement des exposés, affichages et émissions de web radio.

Production finale

Exposition, affichage, émission web radio : http://audioblog.arteradio.com/post/3085485/tara_-_cm1/

ExpPeda-1718-AChausson-Radio

Déroulé du projet

Temporalité  : 2h par semaine pendant 1 période

Descriptif des séances :

-découverte des documents proposés pour chaque groupe : réponses aux questionnaires
-choix des axes à présenter pour l’exposé : plan fait avec l’enseignant

Ressources pédagogiques utilisées  : L’opération “Echos d’Escale” (La tortue marine, les déchets plastiques, le bois, la bouteille d’eau, le masque antipollution) et les vidéos Tara Junior “Qui sont les membres d’équipage à bord”.

Ce qui a marché : Implication des élèves dans le projet

Ce qui a été difficile : Trop de groupes: 3 groupes aurait été suffisants.

Le conseil de l’enseignant : Prévoir du temps et bien penser son projet qui peut prendre des directions très différentes.

 

Découverte de la faune et des menaces qui pèsent sur les mammifères marins

Cartouche-G-Pages-1718

Enseignant référent : Mme M.Deliau et Mr G.Pages, du collège Martin Luther King à Villiers le Bel

Problématique : Comment l’étude la faune aquatique montre l’évolution de la biodiversité ?

Résumé

Présentation des tortues marines et des menaces qui pèsent sur l’espèce. Découverte de la faune et des menaces qui pèsent sur une espèce : la tortue marine. Découverte et étude de la crevette grâce à l’utilisation de documents écrits (échos d’escale) et de vidéos.

Production finale

Réalisation d’affiches

ExpPeda-1718-MDeliau-affiche4 ExpPeda-1718-MDeliau-affiche3 ExpPeda-1718-MDeliau-affiche2 ExpPeda-1718-MDeliau-affiche1

Déroulé du projet

Références au programme :

Domaine 2 : méthodes et outils pour apprendre
Domaine 1 : langue française
Domaine 4 : systèmes naturels et techniques

Temporalité  : une heure par semaine pendant un trimestre

Descriptif des séances : Les élèves ont été amenés à réfléchir en 1/2 groupe pour répondre aux QCM proposés sur le site, puis par 2/3 ils ont travaillé sur des documents afin de réaliser les textes présents sur les fiches.

Ressources pédagogiques utilisées  : Opération “Echos d’escale”, Livres documentaires du CDI, Vidéos en ligne

Ce qui a marché : Investissement des élèves et intérêt pour le sujet

Ce qui a été difficile : Temps nécessaire pour finaliser les affiches. Documents d’accompagnement pas toujours cohérents.

Le conseil de l’enseignant : Anticiper le temps nécessaire et impliquer le français dans ce projet.

 

Gestion de l’eau sur le bateau

Cartouche-GPages

Enseignant référent : Mr G.Pages, du collège Martin Luther King à Villiers le Bel, dans l’académie de Versailles.

Problématique : Que devient l’eau usée sur un bateau ?

Résumé

Réalisation de la maquette du bateau à l’échelle 1/40, puis travail sur les lieux de stockage de l’eau potable et le devenir des eaux usées à bord. -Réalisation d’un jeu sur l’eau : placer les 3 types de réservoirs dans la maquette à l’aide du mot du capitaine, d’un lexique et un schéma légendé sur le lexique naval. Es-tu prêt à devenir un taranaute ?

Production finale

Une maquette (credits : G.Pages) :

ExpPeda-20162017-GPages-maquette1

ExpPeda-20162017-GPages-maquette2

ExpPeda-20162017-GPages-maquette4

 

mais aussi un jeu et une vidéo (cliquez sur l’image ci-dessous dessus pour y accéder) :

ExpPeda-20162017-GPages-video

Déroulé du projet

Temporalité  : 1h par semaine sur une année

Descriptif des séances : Le lancement du projet a été réalisé avec une vidéo de Tara pour présenter le projet scientifique puis présentation du voyage en 2017, et pour finir distribution du journal de Tara Junior n°3. Pour les séances en classe, les élèves travaillaient en groupent de 4 à 5 élèves sur des thèmes (l’histoire de tara, l’eau sur un bateau, fabriquer des prototypes, travail sur l’oral, réalisation de la maquette, réalisation d’un jeu sur l’eau, réalisation d’affiche).

Maths : travail sur les échelles et une visio – Musique : apprentissage d’une chanson sur l’eau avec toutes les classe de sixième – Arts plastique : des réalisations sur le thème de l’eau – Avec la documentaliste : travail sur la production de la vidéo et leur avatar.

Ressources pédagogiques utilisées  : Des vidéos de Tara, le dossier sur le voyage de l’eau sur Tara et des recherches sur internet.

Ce qui a marché : La réalisation de la maquette et l’enregistrement de la vidéo

Ce qui a été difficile : Impliquer les autres enseignants

Le conseil de l’enseignant : Il faut vérifier que les collègues des autres disciplines soient prêts à s’investir dans le projet.