Alexandra Ter Halle, chargée de recherche au CNRS, trie un échantillon collecté dans la Tamise