Les plastiques récoltés dans les estuaires seront analysés pour étudier leur quantité, leur provenance et leur toxicité