Marie Barbieux, responsable scientifique du leg, range les échantillons dans le fût d’azote.

© N.Pansiot/Tara Expéditions
18 septembre 2014