Stéphanie Reynaud-Berthier, biogéochimiste au Centre Scientifique de Monaco avant la dernière plongée du leg

© Noëlie Pansiot / Tara Expeditions Foundation
22 janvier 2018